Le Président du Synafoc Geremi Njitap accusé d’incompétence et de vol

Cameroun - Football. Le Président du Synafoc Geremi Njitap accusé d’incompétence et de vol

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Les membres du syndicat national des footballeurs camerounais accusent l’ancien Lion indomptable de dilapider l’argent de leur organisation dans les salles de jeux au hasard. En plus de voler l’argent de cette association en co-action avec le secrétaire général et le DAG, on accuse le successeur de David Mayebi d’incompétence.


Quatorze mois seulement à la tête du Synafoc et les plaintes fusent de partout. C’est Bep Solo l’ancien joueur de l’Union de Douala et 4eme vice-président du Synafoc qui a sonné le tocsin de la crise qui secoue actuellement l’association laissé pourtant en bonne santé par Feu David Mayebi. Le brulot de Bep Solo incrimine également le secrétaire général du Synafoc et le DAG.

 Parlant au nom de Beb Solo et une partie très importante des membres du synafoc, le cabinet d’Avocats Maitre Payere Paul et compagnie, a servi à Geremi Njitap, un courrier avec pour objet « Dénonciation des pratiques et manœuvres hautement mafieuses contenant mise en demeure de cesser valant sommation avant poursuites » fin de citation.

 

Il est reproché à Geremi Njitap et ses co-accusés, les faits de corruption, de fraude, des distractions des fonds syndicaux ou associatifs, des décaissements quasi frauduleux dans les comptes du Synafoc, de violation flagrante des textes et pratiques en matière associative ou syndicale, de concentration des pouvoirs, de l’absence totale des réunions du Comité exécutif, et de l’Assemblée générale.  Il faut signaler que la seule réunion du bureau que Geremi Njitap a convoquée dans son domicile à Yaoundé avait été sous la pression de feu Benjamin Massing qui avait dénoncé avec véhémence l’inertie de leur président.

Radio Équinoxe basée à Douala qui a mené une enquête pour comprendre les méandres de cette crise affirme que : ‘’ L’une des causes principales de cette crise, les salaires que toucheraient le Président (1 600 000 FCFA pour téléphone, déplacement à l’intérieur du pays, etc, selon une source), le SG et le DAG alors que les autres membres du bureau n’ont pas droit au salaire ‘’. Les plaignants relèvent aussi que, pendant que le trio doré, à savoir le président, le SG et le DAG baignent dans l’huile avec des rémunérations mirobolantes, la majorité des Cadres vit dans la misère la plus totale, ce qui, expliquent-ils, baisse gravement le moral au point que nombre de personnes ont déserté les bureaux du Synafoc. Il est difficile de comprendre que l’ancien Lion indomptable qui a eu une carrière de footballeur très accomplie où il a gagné beaucoup d’argent soit à voler les minables ressources du Synafoc. Un membre très influent de ce syndicat de footballeur qui a requis l’anonymat croit savoir où est ce que le fils de Bafoussam met l’argent du synafoc. ‘’ Njitap part du Cameroun pour aller jouer aux jeux de hasard à Monaco en France, à Londres, même s’il avait fait des économies il ne peut pas tenir, c’est pourquoi il est obligé de prendre l’argent du synafoc, ce monsieur dilapide notre argent, il doit être remplacé ‘’. Une réunion est convoquée pour le 17 janvier prochain. Les partisans de Geremi Njitap affirment sans ambages que ce sera l’occasion de couper les têtes parce que le beau fils de Fotso Victor est très fâché. Il y a lieu d’affirmer que le Synafoc est au bord de l’implosion 14 mois après la prise de fonction de l’ancien capitaine de Racing de Bafoussam.

 

Garba Hassan

Sport