La police camerounaise met la main sur 3,6 milliards FCFA sur les 12,7 milliards collectés auprès des souscripteurs dans l'Affaire de l'ONG Mida

Cameroun - Justice. La police camerounaise met la main sur 3,6 milliards FCFA sur les 12,7 milliards collectés auprès des souscripteurs dans l'Affaire de l'ONG Mida

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Ce n’est peut-être pas une bonne nouvelle pour les victimes de l’organisation « Mission d’intégration et de développement pour l’Afrique » (Mida). Dans un communiqué publié, le 26 avril, le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary que cite IC, révèle que l’opération de comptage de l’argent retrouvé, le 24 avril dernier, dans les locaux de l’ONG Mida à Yaoundé, a abouti à une somme totale de 3,622 milliards FCFA.



Seulement, l’argent saisi et compté est largement en deçà des 12,798 milliards FCFA collectés auprès des 11 835 souscripteurs qui avaient payé des sommes d’argent auprès cette organisation avec des promesses de rémunération d’un taux astronomique de presque 600%. Il y a donc un gap de 9,175 milliards FCFA à combler. Le gouvernement qui a pris l’engagement de faire rembourser les victimes, indique qu’une commission présidée par le gouverneur du Centre va engager les travaux d’identification des souscripteurs et établir les modalités de remboursement de ceux-ci, au prorata des sommes saisies.

La Mida est accusée par les autorités d’avoir fait usage du système Ponzi. Car, l’organisme a collecté auprès de jeunes camerounais, la somme minimum de 12 500 FCFA pour leur rétrocéder, en moins d’un mois, une somme de 70 000 FCFA. Certains ont investi des millions de FCFA obtenus à travers des prêts (banques, usure, tontines, etc.) en espérant des rémunérations six fois supérieures au montant placé auprès de l’ONG.

S.A
 

Société