La nouvelle tarification de l’accès des camions au port de Douala suscite une grande colère au Cameroun

Cameroun - Transports. La nouvelle tarification de l’accès des camions au port de Douala suscite une grande colère au Cameroun

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Certains transporteurs, habitués de l’enceinte portuaire de Douala, envisagent de lancer un mouvement de grève, en vue de protester contre l’augmentation des tarifs d’accès des camions au port de Douala selon IC.



Pour l’heure, apprend-on de bonnes sources, ces transporteurs mécontents sont ignorés par le Syndicat national des transporteurs routiers du Cameroun (Sntrc), qui regroupe plus de 80% des camionneurs du pays.

En effet, depuis le 1er janvier 2018, sur décision des responsables du Port autonome de Douala (PAD), l’entreprise publique qui gère la plateforme portuaire de la capitale économique camerounaise, les camionneurs sont désormais tenus de payer 7 000 francs Cfa par jour, ou alors 20 000 francs Cfa par mois et 51 000 francs Cfa par an, en guise de «titre d’accès des véhicules» au port de Douala.

Une décision que contestent certains transporteurs, dans la mesure où cette nouvelle tarification révèle une hausse de 33% par rapport à l’ancienne grille tarifaire qui, souligne-t-on au PAD, remonte à l’année 1999.

De plus, a précisé un responsable du PAD au Quotidien gouvernemental, cette nouvelle tarification vise à «dissuader les intrus et autres badauds». Car, poursuit la même source, «une place portuaire n’a pas vocation à être accessible à n’importe qui».

BRM

Société