La crise anglophone  menace les activités de la Cameroon Development Corporation

Crise Anglophone. La crise anglophone menace les activités de la Cameroon Development Corporation

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Les dirigeants de la Cameroon Development Corporation (CDC), 2ème employeur du pays après l’Etat, en appellent à la prise de mesures par le gouvernement, afin de sécuriser davantage les activités de cette unité agro-industrielle publique, qui sont fortement menacées par les tensions en cours dans les régions anglophones du pays.



«Nos opérations sont affectées par la crise sociopolitique qui sévit dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Nous remercions les autorités administratives pour leur soutien, mais nous voulons réitérer que nous sommes sérieusement menacés.», a déclaré Franklin Ngoni Njie, le Dg de la CDC, au cours d’une cérémonie de remise des médailles aux employés, présidée par le ministre du Travail et de la Sécurité sociale, Grégoire Owona.

En effet, en plus des pertes en vies humaines (deux employés tués dans les violences, selon le Quotidien gouvernemental), l’entreprise fait face à la destruction de ses biens et, surtout, à un ralentissement de ses activités, souligne le directeur général écrit IC.

De ce point de vue, à fin mars 2018, les exportations de banane de la CDC ont culminé à 11 631 tonnes seulement, contre 26 840 tonnes au premier trimestre 2017, soit une baisse drastique de 15 209 tonnes.

BRM

Société