La compagnie de Transport interurbain  Garanti express suspendue

Cameroun - Transports. La compagnie de Transport interurbain Garanti express suspendue

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

La compagnie interdite de toute activité de transport par le ministre de tutelle pour une durée d’un mois rapporte le quotidien gouvernemental.



Vendredi  11 h à l’agence de la société de transport inter urbain Garanti Express au quartier Nsam à Yaoundé. Tout autour, l’ambiance bat son plein, notamment au niveau de l’entrée du marché. L’embouteillage est bien présent, et les éléments de la police sur les lieux, doivent faire montre de sévérité.

Obligeant les automobilistes à respecter leurs directives. L’entrée de l’agence elle, contraste avec ce bouillonnement alentour. Deux vigiles y sont assis, l’air débonnaire et devisant tranquillement. Les kiosques à cigarettes, transferts de crédits pour téléphone, biscuits et autres bonbons ont disparu. Les vendeurs à la sauvette aussi. Un seul kiosque à l’intérieur fait encore de la résistance, un peu comme pour se dire qu’il faut prendre son mal en patience.

Sur l’aire d’embarquement, pas le moindre vrombissement de moteur. Les bus sont tous garés, pour ne pas dire sur cale. Des employés devisent à voix basse. Le grand hall de vente de billets est désert comme un court de tennis un jour de pluie.

Pas un passager assis sur les bancs. Le poste de télévision est éteint, dans le bar restaurant, deux clients et encore font causette. Inimaginable il y a encore quelques jours, et pourtant vrai. L’agence de voyages Garanti Express paye ainsi les conséquences de l’accident de la circulation survenu il y a quelques jours à Okoa Maria après Mbankomo, avec à la clé trois morts et de nombreux blessés.

Entrainant la décision de sa fermeture par le ministre des Transports, Jean Ernest Masséna Ngalle Bibehe, pour une durée d’un mois. Dans cet espace grouillant encore de vie il y a quelques jours, tout n’est cependant pas totalement à l’arrêt.

Au service du fret, une employée est à son poste. Tout en déplorant l’arrêt des activités pour un mois, elle reconnaît que son service lui, fonctionne encore. « La suspension ne concerne que le transport des passagers et ce depuis le 1er de ce mois. Le transports des colis est encore fonctionnel ».

Les responsables n’ont pas souhaité s’exprimer, préférant assumer et en même temps, se consacrer à peaufiner de nouvelles stratégies pour que plus jamais, ce qui est arrivé il y a quelques jours à Okoa Maria, n’arrive plus jamais.

A Mvan, à General Express Voyages le même jour, les activités vont bon train et se poursuivent normalement. Un bus en partance pour Douala fait son plein de passagers. Les responsables pas très diserts, ont pris acte de la mise en garde du ministre des Transports qui leur adresse une suspension de deux mois avec sursis.

Avec cette épée de Damocles sur la tête, ils s’engagent par une batterie de mesures correctives, à mettre l’accent sur une meilleure qualité de service et prestations pour continuer à satisfaire les usagers.

Alfred MVOGO BIYECK

Société