L'artiste K-Tino demande à Maurice Kamto de condamner le boycott des artistes par la diaspora camerounaise

Présidentielle 2018. L'artiste K-Tino demande à Maurice Kamto de condamner le boycott des artistes par la diaspora camerounaise

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

L'intégralité du communiqué


Bonjour frères et sœurs de la diaspora et du Cameroun notre beau pays, je me sens vraiment touché suite à tout ce qui se passe sur la toile ou au pays depuis la période pré et post électorale, ce qui me fait réagir en ce moment c’est la sortie que nos frères de la diaspora ont fait contre les musiciens qui ont selon eux soutenus le parti au pouvoir, et tiens à parler de ce qu’est la démocratie qui donne des libertés à tous de s’exprimer et d’être libre dans leur opinions sans subir de jugement de la part de qui que ce soit, par conséquent le fait pour ces artistes d’avoir exprimé leur soutien à la majorité ne fait pas d’eux des ennemis d’états au point de les faire subir ce que vous êtes sur le point de faire, vos doléances sont légitimes et nous comprenons combien vous soutenez votre candidat mais cela ne vous donne pas le droit de nuire aux activités des uns et des autres, ceci dit nous voulons que le président du MRC condamne avec la plus grande rigueur les agissements de ses membres car si il aurait été élu président il le serait pour tous les Camerounais y compris ceux qui ne l’ont pas voté en l’occurrence les artistes dont il est question.

par contre on a jamais vu les jugements et les condamnations sur le fait que la femme du Président du MRC continu de travailler dans le gouvernement pour lequel il ne reconnaît pas la légitimité.

Nous voulons que toutes ces attaques qui ont été proférées à l’encontre des artistes musiciens qui n’ont fait que faire leur travail trouvent réparation immédiate auprès des investigateurs de ces actes antidémocratiques venant du Congo. Ceci prouve combien nous ne sommes pas innovants mais plutôt des copieurs. Par conséquent La Voix du Camerounais condamne avec la toute dernière énergie ces listes dressées par les militants du MRC et demande au Président Maurice KAMTO de condamner avec rigueur ce genre d’agissement au quel cas nous nous verrons dans l’obligation de saisir la Cours Internationale des Droits de l’Homme et des Libertés individuelles pour que les membres et dirigeants du parti MRC prennent leur responsabilité

Vive le Cameroun Vive la Démocratie Vive le respect des Opinions.

Culture