Affaire Kamto. Le film de l'arrestation et l'incarcération de Celestin Djamen du MRC

cameroun24.net Lundi le 14 Octobre 2019 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Ce responsable du MRC raconte sur une chaine de télévision locale comment ils ont été violemment interpellés et coduit manu militari à Yaoundé. Il revient aussi sur leurs conditions de détention.



Un silence de 50 seconde s est suivis,je me suis dit au fond de moi,sayé c'est fini,que Dieu me reçoit dans son paradis,je meurs la tête haute pour la liberté.

Subitement j entend une detonnation * pam Pam Pam*
On vient de tirer sur moi,j entend des cris de partout coe dans un rêve,je reste immobile yeux fermés sachant être quitté de ce monde,

Quelques minutes je sens que mon cœur bat encore ,j essaie de lever le bras et je touche où j'ai reçu la décharge,c'est sur la cuisse,la chaire pend ,le sang pisse , puis je lève doucement la tête je voir deux commissaires devant moi,un avait une arme en main et l autre pas.
Ils me regardaient avec des yeux moqueurs et j'ai imaginé ,c'est celui qui avait l arme en main qui a tiré sur moi, et il est un commissaire connu a dla, tiré sur un hoe sans arme plaqué au sol.

Des gens criaient de loin ,* il faut l amener a l'hôpital* et les policiers ont rétorqué avec violence * dispersez vous avant qu'on ne vous attrape la bas*.

Puis un silence s est passé dans mon esprit,la douleur montait,je n enttendai plus rien ,mes force me quittait ,

Après j'ai vu un hoe torse nu courir vers moi en s ecriant, * c'est Célestin djamen,portons le*

Mais m'a vu devenait flou,puis je me suis évanouie.
C'est le lendemain que j'ai ouvert les yeux me voyant dans une hôpital la cuisse bandée.

Oufff,j'ai cru a un soulagement mais a l' instant j'ai vu 4 hoe en civiles venir avec l infirmière , précipitamment ils ont obligés celle ci a retirer mes perfusion et m ont traînés dehors avec la jambe bandée ou une voiture m attendais déjà.

Je me suis retrouvé au GSO .

Apres une bref interrogations,l enquêteur me dis * Mr djamen,voulez vous retourner chez vous ?*
Je répond ,bien évidemment !

Alors lorsqu'il veut me faire signer le PV pour sortir,il reçoit un appel a l' extérieur où il fait plus de 40 minutes.
Pour moi c'est coe uné éternité,
Après je vois le président kamto ,Albert nzongan et pendant ekoka entré menottés.

Je ne comprends rien et tout de suite j entend*affectez les bus*
Ils ont enlevé les menottes du président kamto puis j entend le commissaire assogo dit avec un ton narquois* pourquoi kamto n a plus de menottes ? Remettez ça*

Nous nous retrouvons sur le chemin de yde ou non n avons mm pas le droit de faire nos petits besoin,j'avoue que j'ai uriné sur moi deux fois en chemin , jusqu'à ce que nous arrivons a yaoundé.

 

Lire aussi : Maurice Kamto demande la libération des prisonniers politiques du MRC
Lire aussi : Maurice Kamto s'exprime sur l'agression de son porte parole
Lire aussi : Crise anglophone : Le professeur Fame Ndongo répond au professeur Kamto

 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Affaire Kamto

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

CORONAVIRUS AU CAMEROUN
Confirmé : 13711
Décès 328
Guéri: 11114
Actif : 2269
Source MINSANTE
Mise à jour 01/07/2020 à 22:28:09

 

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Convertisseur

Meteo Yaoundé