Incarcération de la journaliste Mimi Mefo: Les mesures fortes du SNJC

Affaire Mimi Mefo. Incarcération de la journaliste Mimi Mefo: Les mesures fortes du SNJC

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

DECLARATION AFFAIRE MIMI MEFO


Douala le 08 novembre 2018 – Le Bureau Exécutif National (BEN) du Syndicat National des Journalistes du Cameroun (SNJC) réunit en session extraordinaire ce jeudi 08 novembre 2018 décide ce qui suit :


1- Le boycott par les journalistes et les médias de toutes les activités du Gouvernement pendant 10 jours, à compter de ce 08 novembre 2018 ;
2- Les Bureaux Exécutifs Régionaux du SNJC BEN doivent se réunir le 12 novembre 2018 pour recevoir le mot d'ordre du Bureau Exécutif National ;
3- Le Bureau Exécutif de la section SNJC Littoral doit mobiliser tous les membres à être présents au Tribunal militaire du Littoral le lundi 12 novembre 2018 à la première audience de Mimi MEFO ;
4- Il est demandé à la section régional du Littoral de mettra sur pied le service d'assistance permanante auprès de Mimi MEFO à la Prison centrale de Douala / New-Bell ;
5- Le SNJC demande au Gouvernement de libérer Mimi MEFO sans aucun préalable et prendre toutes les mesures nécessaires pour apaiser les relations entre les journalistes et les institutions de la République ;
6- Le BEN du SNJC demande à tous les journalistes camerounais entre temps de s'abstenir de poser tout acte inutile et isolé ;
7- Le BEN rappelle à tous ses membres que le SNJC agit conformément aux conventions internationales du travail et aux lois de la République.


Fait à Douala, le 08 novembre 2018
Pour le Bureau Exécutif National du SNJC

Opinion