Fraude pour l'attribution du Mondial 2026: Qui a détourné les votes pour le Maroc  ?

Insolite. Fraude pour l'attribution du Mondial 2026: Qui a détourné les votes pour le Maroc ?

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

On le sait depuis hier, le Maroc n’organisera pas la Coupe du monde 2026. La compétition ira au trio USA-Mexique-Canada qui a obtenu 164 votes contre seulement 65 pour le Royaume chérifien. Mais un problème se pose et l’on est tenté de se demandé si certains votes du Maroc n’ont-ils pas été détournés.



En effet, quelques heures après la publication des résultats par la FIFA, Antonio Souaré, le président de Fédération guinéenne de Football (Feguifoot), assurait que son pays a voté pour le Maroc. Mais d’après les détails du vote du vote rendus public par l’instance dirigeante du football mondial, la Guinée a bel et bien donné sa voix au trio « United 2026 ». Un résultat que conteste M. Souaré écrit ATS.

« On n’a pas voté pour United 2026. Je ne peux pas être ambassadeur pour la campagne du Maroc et voter pour les autres. C’est la terre et le ciel, ça ! (…) Il faut que les gens sortent de ça. Nous sommes en train de vérifier cette confusion-là. Ce n’est pas vrai… Il faut rétablir cette vérité. (…) Auparavant, on votait pays par pays. Mais cette fois-ci, tout le monde a voté au même moment et en 15 secondes. Nous ne pouvons pas nous tromper sur le nom du Maroc », a-t-il protesté sur les ondes de Cis Radio.

Après le président de la Fédé guinéenne, c’est au tour de celui de l’instance libanaise de s’étonner des détails affichés par la FIFA. Tout en assurant sur le site Football Lebanon que son pays a voté pour le Maroc, Jihad El Chohof Abou Firass dit ne pas comprendre pourquoi sur les résultats affichés par la FIFA, le Liban offrait plutôt son vote au trio USA-Mexique-Canada.

Qu’est-ce qui s’est passé au juste ? D’autres protestations verront-elles le jour dans les prochaines heures ? Même si la FIFA ne reviendra certainement pas sur le vote, une chose est sûre, la confusion commence par s’installer autour des résultats. Et ceci n’est pas de nature à calmer les soutiens fanatiques du Royaume chérifien.

Humour