Fonction publique : Vers le recrutement de 1700 fonctionnaires au Cameroun

Cameroun - Emploi. Fonction publique : Vers le recrutement de 1700 fonctionnaires au Cameroun

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

23 concours directs et de formation lancés vendredi dernier par le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative.


Il y a des places à prendre dans les administrations camerounaises. Vendredi dernier, Joseph LE, ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative (Minfopra) a lancé 23 concours administratifs pour l’intégration des jeunes. Notamment 17 concours directs et six concours de formation, octroyant 1759 places aux chercheurs d’emplois. Notamment 750 places pour les concours de formation et 1189 pour les concours directs.


Sur la liste des concours directs, l’on retrouve ainsi celui des traducteurs, de l’industrie animale, de l’agriculture, du génie civil, des eaux et forêts, de la production rurale, des mines et géologie… L’information à travers le recrutement direct de journalistes, l’élevage et les pêches ou le cadastre font également partie des concours directs. Les concours de formation eux sont ceux de l’Institut national de la jeunesse et des sports (Injs), du Centre national de la jeunesse et des sports (Cenajes), entre autres.


Les conditions générales à remplir pour faire acte de candidature, la composition du dossier, le programme, les horaires et modalités de déroulement des épreuves écrites sont disponibles au ministère de la Fonction publique à Yaoundé. Dans le reste du pays, les intéressés peuvent se rapprocher des délégations régionales de ce département ministériel. Le site Web du Minfopra,  www.minfopra.gov.cm  peut  également être  mis à contribution pour avoir toutes les informations.


D’après Yves Bertrand Zengoueng, directeur du développement des ressources humaines de l’Etat, ce recrutement qui n’est  pas le dernier, s’inscrit dans l’accroissement des ressources humaines de l’Etat. Il a été organisé en réponse aux besoins en personnels transmis par les administrations et consignés dans un plan  annuel de recrutement validé  par le Premier ministre, chef du gouvernement, Philemon Yang. L’opération répond également aux exigences de rationalisation de la qualité de la dépense publique et a été menée en fonction des départs en retraite, dans un contexte  imposé par la soutenabilité budgétaire de  tout processus de recrutement.
 

Elise ZIEMINE NGOUMOU
 

Société