FCFA: Christian Vabé désavoue Alassane Ouattara: « M. le Président, le Fcfa appauvrit l’Afrique et cause les migrants »

Françafrique. FCFA: Christian Vabé désavoue Alassane Ouattara: « M. le Président, le Fcfa appauvrit l’Afrique et cause les migrants »

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Revoir un Programme TV | Grille des Programmes TV | Où Vendre au Cameroun | Où Danser au Cameroun | Où Dormir au Cameroun |

Importante déclaration à la Nation du RPCI-AC sur le FCFA


Le rassemblement du peuple de Côte d’Ivoire Alternative crédible désapprouve les propos du Président Alassane Ouattara sur le franc CFA prononcés depuis le perron de l’Elysée le vendredi 15 février dernier, au sortir d’une rencontre avec le Président Emmanuel Macron.

Le chef de l’Etat a alors qualifié le FCFA de monnaie solide et stabilisante utilisée librement par les pays africains et nous le citons :

« J'ai entendu beaucoup de déclarations sur le franc CFA (...) Je ne comprends pas ce faux débat…(…)…Le franc CFA est notre monnaie, c'est la monnaie de pays qui l'ont librement choisi, depuis l'indépendance dans les années 60…(…)...Elle est solide, elle est appréciée, elle est bien gérée…(…)… Nous sommes très, très heureux d'avoir cette monnaie qui est stabilisante… »

Le RPCI-AC ne partage pas la vision idyllique du président Alassane Ouattara sur le FCFA, et appelle tous les africains à s’approprier et à amplifier le débat sur le FCFA, car contrairement à ce qu'affirme le Président Alassane Ouattara, l'adhésion au FCFA des 14 pays africains et des Comores n'est pas libre. Elle est imposée par la France.

Pour le RPCI-AC, l’arrimage du Fcfa à l’euro en fait une monnaie trop forte pour les faibles économies africaines, avec pour conséquence l’anéantissement de la compétitivité des pays de la zone franc et des balances commerciales en déficit chronique dans les pays de la zone.

Le RPCI-AC considère le FCFA comme le franc des colonies françaises d’Afrique, utilisé pour la servitude involontaire de 14 pays africains et des Comores, pour payer la dette publique française et appauvrir et piller l’Afrique.

Le RPCI-AC considère à l’inverse du président Alassane Ouattara, que le Fcfa n’est pas une monnaie stabilisante, bien au contraire, elle est utilisée pour la déstabilisation de l’Afrique et à la base du phénomène des migrants africains réduits en esclavage en Libye et dans les pays arabes, et qui meurent noyés en mer méditerranée sur des embarcations lors de leurs tentatives d’accéder à l’Europe.

Le RPCI-AC rappelle au Président Alassane Ouattara que la Côte d’Ivoire est le premier pourvoyeur des migrants en France devant la Syrie, selon le directeur de l’office français des migrations invité par M. Jean Jacques Bourdin sur BFM TV.

Le RPCI-AC rappelle que le FCFA est imprimé en France à Chamalières, n’est pas convertible en France et dans la zone euro, et est logé sur un compte d’opérations au Trésor français, lequel conserve 50% des avoirs des pays africains, empêchant tout développement économique de l’Afrique.
En conséquence :

-    Le RPCI-AC appelle à la reforme immédiate et sans délai du FCFA en coupant le cordon ombilical avec le Trésor français.
-    Le RPCI-AC appelle les pays africains et des Comores à exiger leur souveraineté monétaire afin d’avoir le contrôle de leurs économies.
-    Le RPCI-AC appelle la France à mettre fin à sa politique de pillage et d'appauvrissement de l’Afrique par sa main mise sur le FCFA en plein 21e siècle.

Fait à Zurich le 18 février 2019
Pour le RPCI-AC
Christian Vabé
Président

AMPLIATIONS
DONALD TRUMP, PRESIDENT DES ETATS UNIS D’AMERIQUE
MARECHAL AL SISSI, PRESIDENT D’EGYPTE ET PRESIDENT DE L’UNION AFRICAINE
EMMANUEL MACRON, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE
PRESIDENT ALASSANE OUATTARA CÔTE D’IVOIRE
PRESIDENT ROCH MARC CHRISTIAN KABORE BURKINA FASO
PRESIDENT LAURENT GBAGBO ( COUR PENALE INTERNATIONALE LA HAYE)
VLADIMIR POUTINE, PRESIDENT DE LA FEDERATION DE RUSSIE
CYRIL RAMAPHOSA, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE SUD-AFRICAINE
GEORGE WEAH, PRESIDENT ELU DU LIBERIA
IBRAHIM BOUBACAR KEITA (IBK), PRESIDENT DU MALI

THERESA MAY, PREMIER MINISTRE BRITANNIQUE (10 DOWNING STREET)
PRÉSIDENT MACKY SALL (SÉNÉGAL)
ANGELA MERKEL (CHANCELIÈRE ALLEMANDE)
PRÉSIDENT OBIANG N'GUEMA BASOGO (GUINÉE EQUATORIALE)
PRESIDENT IDRISS DEBY, PRESIDENT DU TCHAD
ALPHA CONDE, PRESIDENT DE GUINEE

JEAN CLAUDE JUNKER PRÉSIDENT DE LA COMMISSION UNION EUROPÉENNE
PRÉSIDENT DE L'UNION EUROPÉENNE PARLEMENT DE STRASBOURG (DÉPUTES EUROPÉENS) STRASBOURG DÉPUTES FRANÇAIS (PALAIS BOURBON)
SÉNATEURS FRANÇAIS (PALAIS DU LUXEMBOURG)
CONGRES AMÉRICAIN (CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS ET SÉNATEURS AMÉRICAINS)
COMMONS GRANDE BRETAGNE (DÉPUTES ANGLAIS)
BUNDESTAG (German Federal Diet) PARLEMENT ALLEMAND

Sénatrice Claire Mc Caskill (Missouri)
Senator Tom Udall (New Mexico)
Senator Pat Roberts (Kansas)
Senator John Mac Cain (Arizona)
Senator Christopher Coons (Delaware)
Senator Mike Crapo (Idaho).

Regardez Canal 2 | Canal 2 Movies | Equinoxe | STV | CRTV | Vision4 | BoomTV | LTM

Opinion

Lire aussi