Evaluation du programme contre l’extrémisme entre le Cameroun et le Tchad

Cameroun - Tchad. Evaluation du programme contre l’extrémisme entre le Cameroun et le Tchad

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Revoir un Programme TV | Grille des Programmes TV | Où Vendre au Cameroun | Où Danser au Cameroun | Où Dormir au Cameroun |

Le projet d’assistance humanitaire transfrontalier entre le Cameroun et le Tchad dénommé le « Peacebulding Fund » a permis la réinsertion et l’accompagnement des jeunes en les sensibilisant contre la violence et l’extrémisme, ont annoncé jeudi les responsables des deux pays, à l’occasion des premiers travaux annuels du comité de pilotage de ce programme.


Avec l’appui du Fonds de consolidation de la paix (PBF), les deux pays ont débloqué une enveloppe de 1,7 milliard de francs CFA pour la réalisation de ce programme écrit APA.


Crée suite au climat d’insécurité qui règne à la frontière Cameroun-Tchad, notamment avec des attaques de la secte terroriste Boko Haram, ce projet qui s’étale entre décembre 2017 et mai 2019 a pour objectif de prévenir l’extrémisme violent à travers le renforcement des mécanismes de consolidation de la paix au niveau communautaire et l’inclusion des jeunes dans les zones situées aux frontières des deux pays.


A en croire le représentant l’Organisation des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) au Cameroun Jacques Boyer, « beaucoup d’actions ont été menées visant l’implication des femmes et des jeunes dans ce processus et le renforcement du dialogue au niveau communautaire puisque l’un des grands apports de ce projet c’est le dialogue intergénérationnel », a-t-il précisé.


Avec l’appui des partenaires au développement en l’occurrence, le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et UNICEF, ces travaux permettent d’évaluer des progrès accomplis et de réorienter les stratégies pour atteindre les objectifs fixés.

Mbog Achille

Opinion