Espace: La chine fabrique les satellites bon marché

Chine. Espace: La chine fabrique les satellites bon marché

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

L’augmentation par la Chine des investissements dans le domaine spatiale ne doit pas rester sans réponse de la part des autorités américaines, estiment des experts de la Commission des forces armées de la Chambre des représentants des États-Unis, selon Space News.


«L'industrie chinoise de fabrication de satellites se développe à un rythme alarmant. Au cours des deux dernières années, les usines chinoises ont produit 40 satellites», a déclaré le congressiste Doug Lamborn cité par Space News.

Dean Cheng, chercheur à Asia Study Centre, a signalé que la Chine répondait aux besoins du marché mondial en satellites bon marché. Cela a pour résultat que des pays comme le Nigeria, la Bolivie ou le Venezuela sont en mesure d'acheter des satellites «à des prix avec lesquels aucun autre pays ne peut vraiment rivaliser». De l'avis de l'analyste cela menace les positions de Boeing sur le marché mondial des communications par satellite.

En outre, alors que par le passé la Chine mettait davantage l'accent sur l'acquisition légale et illégale de la technologie, maintenant elle la développe elle-même ce qui lui permet de rattraper ses retards et témoigne de sa plus grande capacité dans la course technologique informe RIA.

«Nous ne parlons pas seulement de cyber, nous parlons de capacités spatiales, y compris la lutte contre des adversaires potentiels à travers des choses comme des armes antisatellites et le brouillage", a-t-il précisé.


La présidente de la commission, Elise Stefanik, a signalé qu'on ne pouvait pas dire que la domination de la Chine dans de nombreux secteurs technologiques était une «conclusion prévisible», mais les succès chinois avaient des implications évidentes en termes de «sécurité nationale». Pour y faire face il fallait augmenter le budget américain pour la défense.

Il a été précédemment annoncé que d'ici 2020 la Chine se proposait de former un système de navigation globale formé de 35 satellites Beidou-3 pour devenir le troisième pays, avec la Russie et les États-Unis, à avoir son propre système de navigation. En 2018, la Chine projette de lancer plus de satellites Beidou-3.

Opinion

Lire aussi