En 2019, la Société des eaux minérales du Cameroun projette un résultat net positif, après trois années de pertes

Cameroun - Economie. En 2019, la Société des eaux minérales du Cameroun projette un résultat net positif, après trois années de pertes

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Revoir un Programme TV | Grille des Programmes TV | Où Vendre au Cameroun | Où Danser au Cameroun | Où Dormir au Cameroun |

Au 31 décembre 2019, la Société des eaux minérales du Cameroun (Semc), filiale du groupe brassicole SABC, projette un résultat net positif de l’ordre de 410 millions de FCFA. L’information a été révélée au cours de l’assemblée générale mixte de cette entreprise tenue le 15 mai 2019 à Douala, la capitale économique du pays écrit IC.


Pour parvenir à ce résultat, cette entreprise cotée à la bourse de Douala (DSX) compte, apprend-on, sur la baisse de ses charges d’exploitation, la croissance du marché de l’eau minérale au Cameroun en 2019 et la reprise de ses parts de marché. Sur ce dernier volet, la Semc mise sur les ventes des différents formats de sa marque d’eau baptisée « Vitale ». Au regard de ces indicateurs, l’entreprise table sur une hausse des ventes de 21 % en 2019 et projette une hausse de la production d’environ 35 %.

Ces perspectives positives peuvent expliquer la décision prise par les actionnaires, lors de l’assemblée générale, de ne pas prononcer la dissolution anticipée de la Semc, conformément aux dispositions de l’article 664 de l’Acte uniforme de l’Ohada relatif au droit des sociétés commerciales et du Groupement d’intérêt économique (GIE).

Eu égard à ces prévisions, 2019 devrait être l’année de la renaissance de la Semc. L’entreprise a accumulé des pertes d’environ 2 milliards de FCFA au cours des trois dernières années. En effet, elle a officiellement clôturé ses exercices 2016 et 2017 par des résultats négatifs de respectivement 316 et 936 millions de FCFA. À la fin 2018, en dépit d’une progression du chiffre d’affaires de 3,8 %, à 6,4 milliards de FCFA, le résultat net de la Semc a été une fois de plus négatif (-799 millions de FCFA).

À l’origine du déclin de cette entreprise, qui a dominé le marché de l’eau minérale au Cameroun jusqu’en 2015, se trouve la concurrence devenue très rude. Celle-ci est notamment le fait du retour très agressif de la société Source du Pays. Après une éclipse de quelques années, cette entreprise a fini par ravir, en 2016, le leadership sur le marché local de l’eau minérale à la Semc.

Brice R. Mbodiam

Regardez Canal 2 | Canal 2 Movies | Equinoxe | STV | CRTV | BoomTV | LTM

Société