Cameroun - Télécommunication. En 2017, le volume des SMS émis au Cameroun a franchi la barre symbolique des 20 milliards d’unités

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Dans son rapport 2017 qu’il vient de publier sur son secteur de compétence, l’Agence de régulations des télécommunications (ART) relève l’expansion du volume du trafic SMS émis au Cameroun. Au cours de la période sous revue, ce volume a franchi la barre symbolique des 20 milliards d’unités émises pour atteindre 23,18 milliards de SMS informe IC.


« Cette évolution accélérée du trafic SMS est conséquente de la consolidation des stratégies d’abondance mise en place par les opérateurs dans leurs politiques commerciales à l’égard de ce service.», explique l’ART. Qui ajoute qu’en réaction à la pénétration des usages liés aux services de messagerie offerts sur Internet (réseaux sociaux, VOIP, messagerie,…) et plébiscités par les consommateurs, les opérateurs mobiles de communications électroniques multiplient les actions commerciales (offres groupées et d’abondance), pouvant favoriser l’évolution de leurs volumes de trafic sur les services de base. Le service SMS est de ce fait, devenu le produit d’appel de toutes les opérations commerciales lancées par les opérateurs mobiles: forfait voix + bonus SMS ; forfait data + bonus SMS.

La part du trafic intra réseau (exemple : SMS d’un abonné Orange à un autre d’Orange, ou d’un abonné MTN à un autre de MTN...) progresse encore et atteint désormais 99,46%. Le volume de trafic SMS émis vers les autres réseaux nationaux (exemple: SMS d'un abonné MTN à Nexttel) ne représente plus que 0,46% du trafic émis alors que le volume de trafic en direction de l’international tend à disparaître, totalisant seulement 0,08% du volume global.

S.A

Opinion