Dieudonné Happi s'impose dans le bras de fer avec le Minsep pour les nominations

Crise Fecafoot. Dieudonné Happi s'impose dans le bras de fer avec le Minsep pour les nominations

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Le président du Comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), Dieudonné Happi marque de précieux points, devant le ministre des sports et de l'éducation physique, Bidoung Mpkatt. Le coordonnateur général des équipes nationales de football (Nicolas Dikoume), que le patron transitoire de la Fécafoot a nommé, en remplacement de Koa Luc a pris service, jeudi 11 janvier.



Nommé à la tête de la coordination générale des équipes nationale de football du Cameroun, le 29 décembre 2017, Nicolas Dikoume va prendre fonction, le 11 janvier 2018. Ce retard est dû à l'entêtement de l'ancien occupant du poste, Luc Koa à effectuer la passation de service. Le député du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc, parti au pouvoir) était soutenu dans sa rebellion, par son camarade de parti en charge du ministère des sports et de l'éducation physique, Pierre Ismael Bidoung Mpkatt. Au bout d'une dizaine de jours d'opposition infructueuse, le patron des sports local va reconnaître la légimité et la légalité de l'acte signé, par l'avocat d'affaires aux affaires à la Fécafoot et faire profil bas. Il le fallait sans doute en ce moment, ou les émissaires de la Confédération africaine de football (Caf) séjournent au Cameroun, afin d'inspecter les installations devant possiblement abriter, la Can 2019 au pays de Paul Biya.

Le recul de Bidoung Mpkatt est interprété dans les milieux du football au pays des champions d'Afrique en titre, comme étant un point marqué, par le normalisateur en chef, devant son autorité de tutelle.

J K

 

Sport

Lire aussi