Des militaires d'élite tue un jeune agresseur dans le nord du Cameroun

Cameroun - Faits divers. Des militaires d'élite tue un jeune agresseur dans le nord du Cameroun

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Un jeune agresseur a été tué par les militaires lundi vers 22h00 à Garoua, chef-lieu de la région camerounaise du Nord relate Xinhua mardi citant des témoins.



Depuis quelques jours, des agressions répétées entre jeunes bandits et hommes en tenue ont été enregistrées au quartier Yelwa à Garoua. Lundi, deux éléments du Bataillon d'intervention rapide (BIR), une unité d'élite de l'armée camerounaise, avaient été grièvement agressés, et c'est en réaction à cet affront que les soldats du BIR sont descendus contre les "jeunes drogués".

"Dès qu'ils (les soldats du BIR) sont arrivés, ces jeunes bandits, qui se font appeler des 'taxeurs', les ont nargués au lieu de s'enfuir", a indiqué à Xinhua un témoin, jugeant que "c'est l'arrogance et l'insubordination de ces jeunes drogués qui ont envenimé la situation".

Une trentaine de blessés parmi les agresseurs, dont trois cas graves, ont été également enregistrés et conduits pour la plupart à l'hôpital régional de Garoua.

Le quartier Yelwa en question, très réputé pour ses jouissances nocturnes, est "déjà devenu infréquentable à cause de la récurrence des agressions", a déploré un témoin.
 

Société