Coton sport s’offre Apejes en Elite one

Cameroun - Ligue 1. Coton sport s’offre Apejes en Elite one

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Le club du Nord s’est imposé au stade de Mbankomo ce mercredi face à Apejes de Mfou pour le compte de la 20e journée (2-1).


En venant à bout d’Apejes de Mfou, Coton sport de Garoua a préservé son invincibilité à l’extérieur. Tout ne semblait pas pourtant facile pour les poulains de Bertin Ebwelle qui sortaient d’un décevant match nul à Garoua face à Colombe (2-2).  On se serait attendu à une autre rencontre difficile pour les verts et  blancs qui affrontaient une équipe de Mfou qui leur avait déjà posé d’énormes difficultés au match aller à Garoua (4-4). Le club de la rive gauche de la Benoué a montré qu’il avait encore de ressources et pouvait facilement tourner la page après un résultat inattendu à domicile.

Après le premier quart d’heure d’observation, les gambarras du nord ont mis le pied à l’étrier. Leur domination s’est soldée par l’ouverture du score à la 25e par Marius Mouandjimaldi qui était à la conclusion d’un joli mouvement collectif (1-0). C’est la 13e réalisation de l’attaquant tchadien qui est d’ailleurs le meilleur buteur du championnat. Blessés dans leur orgueil, les protégés d’Oumarou Sokba ont accéléré en portant leur jeu vers l’avant.  A la 30e, sur un centre venu de la droite, le défenseur Ndongo Foe ne parvient pas à se dégager. Dans la foulée, Nicaise Zimbori déséquilibre Vitalis Yengi dans la surface. L’arbitre Kouete Lemouchele indique le point de pénalty. Le capitaine Joel Kofana le transforme (1-1). Cette égalisation sonnera aussi la révolte de Coton sport qui aura la possession de balle au point de se voir récompenser par un second but inscrit par Serge Andoulou, à la 42e, sur un coup-franc à l’entrée de la surface qui a été dévié par un pied des bleus et blancs (2-1).

En seconde période, les deux équipes se sont livrées à un duel physique. Malgré les remplacements opérés dans les deux camps, aucun but ne sera inscrit. Coton sport de Garoua a signé une victoire importante qui lui permet de trôner au sommet du classement avec désormais 41 points. 8 unités le séparent de son dauphin UMS de Loum qui a, une nouvelle fois, signé une contre-performance à domicile face à AS Fortuna.



Bertin Ebwelle (Coach Coton) : « Cette victoire a été l’objet d’une préparation spéciale »

Victorieux du duel face à Apejes de Mfou, Bertin Ebwelle l’entraineur de Coton sport a donné ses impressions à la fin de la partie.

Quel a été le secret de cette reussitte face à Apejes de Mfou ?

Au match aller Apejes était venu prendre un point chez nous, il fallait faire un résultat aujourd’hui pour garder notre position. C’est beaucoup plus pour notre position que nous nous battons à chaque match. Et nous savons que nos adversaires ne nous feront pas de cadeaux. Nous nous préparons en conséquence.

Cette victoire est quand même une belle réaction de votre part, après le match nul enregistré à domcile face à Colombe…

Cette victoire a été l’objet d’une préparation spéciale. Ce genre de match nul face à Colombe pouvait causer de dégâts. Nous avons pris des dispositions pour que cette rencontre face à Apejes soit à notre avantage.

Depuis la 4e journée, vous n’avez pas connu de défaite. On peut dire que vous filez tout droit vers le titre.

Oui je crois que le système défensif continue à faire son travail. Mieux vous défendez, plus vous avez les opportunités de marquer. Nous avons des attaquants capables de marquer à tout moment. Il faut donc les pousser à faire le travail défensif. C’est ce qui fait qu’ils récupèrent le ballon très haut et ils ont les capacités à aller finir les actions.



Oumarou Sokba (Apejes) : « Je n’ai pas reconnu mon équipe »

 Battu par Coton sport, Oumarou Sokba, l’entraineur d’Apejes de Mfou, a réagi à notre micro.

Après deux victoires d’affilée, on peut dire cette défaite est un coup d’arrêt pour votre club.

On a fait un non-match. Je n’ai pas reconnu l’équipe aujourd’hui. Je pense qu’avec la prestation que nous avons eue, on ne pouvait pas espérer mieux. J’ai vu des joueurs timorés. Des joueurs qui avaient peurs qui respectaient un peu trop l’adversaire. Je n’ai vraiment pas reconnu mon équipe. On a été sous pression et on a cédé. C’est le football, maintenant il faut se concentrer sur le match prochain. On a appris aujourd’hui. Je n’ai perd jamais mais j’apprends toujours. Je crois l’aspect psychologique est l’un des éléments qu’on doit progresser. C’est la leçon que nous tirons, après ce match.

Votre défaite serait aussi due au fait que votre équipe était tellement rajeunie. Certains jouaient pour la première fois…

C’est pratiquement une équipe jeune. Beaucoup n’ont pas joué un match de ce niveau. On a beaucoup d’anciens qui n’étaient pas présents. Pour ces jeunes, c’était un signal fort de savoir que le haut niveau ne blague pas. Quand on fait une bêtise, ça se corrige cash. Je crois que la prochaine fois, ils vont corriger.

On vous a vu décrier l’attitude des supporters de Coton sport de Garoua

Je crois que le public doit être fair-play. Sur une occasion de deux contre un, les supporters de Coton sport ont sifflé à partir des tribunes. Ce qui a arrêté le jeu. Ils l’ont encore fait en seconde période. Certains sont rentrés sur le terrain. C’est un comportement qui n’est pas fair-play. Il n’y avait pas un dispositif pour contrarier ces supporters, malheureusement.


Mouandilmadji : « Je suis engagé à terminer meilleur buteur »

Auteur de son 13e but face à Apejes de Mfou, l’attaquant tchadien de Coton sport Marius Mouandilmadi a livré ses impressions à la fin de la partie.

Désormais à 13 buts, cela veut dire que vous filez vers le titre de meilleur buteur.

Je suis engagé à terminer meilleur buteur. C’est mon objectif que je m’étais donné en signant avec Coton sport de Garoua. J’ambitionne aussi gagner le championnat et la coupe du Cameroun.

Quel est votre secret, sur le terrain ?

Il n’y a pas de secret. Ce sont mes coéquipiers qui me poussent vers le haut. Je leur remercie pour cela.

Vous sortez de deux matches sans but. Est-ce qu’on peut dire que le doute s’installait déjà ?

Je ne suis pas surpris des deux matches où je n’ai pas marqué. J’ai passé pratiquement 10 jours sans m’entrainer. Je suis arrivé presque vers la fin de la préparation.

Léger Tientcheu à Mbankomo

Sport