Mardi le 10 Octobre 2017 10:07:12 Investir au Cameroun Opinion

Cameroun - Finance. Candidat déclaré à la Présidentielle de 2018, l’avocat Akéré Muna quitte le conseil d’administration d’Ecobank Cameroun

«A la suite de l’annonce de ma candidature, je rends mon siège de président du Conseil d’administration d’Ecobank. J’entends éviter toute situation de conflit d’intérêt et protéger la banque de ma décision de me porter candidat à l’élection présidentielle de 2018. Je compte aussi revoir l’ensemble de mes engagements internationaux, afin de m’assurer qu’il n’y ait pas conflit d’intérêt.», annonce Me Akéré Muna dans un message officiel.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |



En effet, depuis le week-end dernier, ce célèbre avocat camerounais qui a géré plusieurs affaires pour le compte de l’Etat, et conseillé le président de la République, Paul Biya, sur certains dossiers, a décidé de se lancer dans la course pour la magistrature suprême. Ce, après son frère aîné, Bernard Muna, qui a été candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2011.

Ancien bâtonnier de l’ordre des avocats du Cameroun ; ancien président de la branche camerounaise de Transparency International, puis Vice-président de cette ONG qui désigna le Cameroun double champion du monde de la corruption en 1998 et 1999 ; ancien président du Conseil économique, social et culturel de l’Union africaine, Me Akéré Muna est le fils de Solomon Tandeng Muna.

Cette grande figure de la politique au Cameroun, a été Premier ministre, puis Vice-président de la République fédérale du Cameroun, mais surtout l’un des principaux artisans, avec John Ngu Foncha, de la réunification des Cameroun anglophone et francophone, unité aujourd’hui remise en cause par des sécessionnistes dans les régions du Nord-Ouest (région d’origine de Me Akéré Muna) et du Sud-Ouest du Cameroun.

BRM