Cameroun: l’UE débloque 13 milliards pour la gestion des réfugiés

Cameroun - Politique. Cameroun: l’UE débloque 13 milliards pour la gestion des réfugiés

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

L’Union européenne (UE) à travers le Fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique (FFUA), a annoncé mardi avoir accordé un don de 13 milliards de francs CFA au Cameroun pour la gestion des réfugiés dans les trois régions de la partie septentrionale du pays.


Ce financement est accordé à des Organisation non-gouvernementales (ONG) locales et internationales, chargées de la mise en œuvre de deux programmes portant sur le redressement économique et social inclusif, et la lutte contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle dans les régions de l’Adamaoua, de l’Extrême-Nord et du Nord.

La priorité de cet appui sera accordée au redressement économique et social et à la lutte contre l’insécurité alimentaire, dans la mesure où les personnes réfugiées dépendent majoritairement de l’aide humanitaire, notamment celle fournie par le Programme alimentaire mondiale (PAM) relate APA.

Ces régions déjà marquées par les périodes d’insécurité alimentaire et de malnutrition doivent à cause des exactions de la secte terroriste Boko Haram, faire face à forte augmentation de la population.

Pareille situation a généré des déséquilibres socio-économiques et créé une pression sur les ressources naturelles renforçant les difficultés pour accéder aux services de base telles que l’eau, l’hygiène, l’assainissement, la santé et l’éducation.

Selon des sources proches du dossier, le premier consortium qui est constitué d’une demi-douzaine d’ONG nationales et internationales bénéficie d’un financement de 8,45 milliards de francs CFA sur trois ans pour la mise en œuvre du Programme de redressement économique et social inclusif et de lutte contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle des territoires de l’Extrême-nord et du Nord.

Le second constitué de trois ONG, bénéficie d’un financement de 4,55 milliards de francs FCFA pour la mise en œuvre du Projet de renforcement de la résilience des populations des régions septentrionales au Cameroun (PRESEC) dont les objectifs sont les mêmes que le précédent mais ils sont étendus à la région de l’Adamaoua.

Société