Cameroun: encore sous douane, 47 tonnes de produits Lactalis ont été détruits

Cameroun - Consommation. Cameroun: encore sous douane, 47 tonnes de produits Lactalis ont été détruits

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Suite aux mesures de contrôle prises par le gouvernement camerounais, en réaction au risque de contamination à la salmonelle des laits infantiles produits par la société française Lactalis, la douane camerounaise a dû confiner au port de Douala une cargaison de 47 tonnes de produits Lactalis, rapporte IC qui cite des sources internes au Ministère du commerce.



Bien que le producteur français ait souhaité voir cette cargaison retourner dans l’Hexagone, le Ministère du commerce a pris la décision de la détruire intégralement, «pour s’assurer que ces produits ne reviendront pas sur le territoire camerounais», soutient-on au sein de ce département ministériel.

C’est ainsi que le 21 février 2018, des bulldozers ont écrasé 47 tonnes de produits Lactalis à la décharge de la société Hygiène et salubrité du Cameroun (Hysacam), au lieu-dit PK 10 à Douala, la capitale économique camerounaise.

Pour mémoire, Lactalis a elle-même rappelé, depuis décembre 2017, la totalité de ses produits infantiles et nutritionnels fabriqués ou conditionnés dans l’usine de Craon, en France. Et pour cause, des signalements ont été transmis par les autorités de santé, le 1er décembre 2017, au sujet d’un risque de contamination à la salmonelle des laits infantiles de ce fabricant.

BRM

Société