Cameroun - Réligion. Cameroun : le calme est revenu à la Mosquée centrale de la Briqueterie

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Hier, le sous-préfet Ousmanou Yampen était sur le lieu pour communiquer les résolutions prises par le ministre de l’Administration territoriale rapporte CT.


Hier, c’est dans une ambiance conviviale que s’est déroulée la prière de 13h à la Mosquée centrale de la Briqueterie. Et pourtant vendredi 8 juin dernier, ce n’était pas le cas. « Au cours de la prière, il y a eu des soulèvements de certains fidèles qui ne veulent pas voir l’iman chargé de diriger la prière remplacé par un autre. Ils ont exprimé leur mécontentement avec des bagarres et disputes.

C’est ainsi que la prière a été interrompue», explique Daouda, témoin. Aussitôt informé, le ministre de l’Administration térritoriale, Paul Atanga Nji a convoqué une réunion avec le sous-préfet et les responsables religieux pour trouver une solution à ce problème. A la suite de celle-ci, des résolutions pour apporter la sérénité ont été mis prises.

Hier, le sous-préfet de Yaoundé II, Ousmanou Yampen est allé communiquer ces décisions aux fidèles musulmans et responsables religieux de cette mosquée. « Avec l’aide des responsables religieux,  un collège d’imans a été mis en place. Ils ont pour rôle de préserver la paix et l’ordre dans cette mosquée. Et aussi d’harmoniser ses activités. Suite à ces dispositions, je pense que de tels incidents ne vont plus se produire dans ce lieu sacré et même partout ailleurs », a expliqué le sous-préfet.  Il sera également question pour le sous-préfet et son équipe d’observer l’équipe dirigeante.

« S’ils n’accomplissent pas bien leurs missions, d’autres dispositions seront prises », a précisé l’autorité administrative. Puis, il a invité tous les pratiquants musulmans et toute la population de Yaoundé II à jouer un rôle pour la préservation de la paix au Cameroun. Il a également recommandé de mettre en avant les recommandations d’Allah en cette période de fin de Ramadan.  

Carine TSIELE

Culture

Lire aussi