Vendredi le 10 Novembre 2017 05:40:26 Mballa | Afric Telegraph Société

Cameroun - Politique. Cameroun : Paul Biya tacle Maurice Kamto, le Mrc dans la tourmente

Le chef de l’État a nommé le 7 novembre à Yaoundé l’épouse de son farouche opposant, Fantchom Wega Suzanne Julie, au poste d’inspecteur général des services au ministère des relations extérieurs.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

C’est une nouvelle qui est arrivée au soir du 7 novembre comme un coup de massue au sein du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (Mrc), formation politique dont le Pr Maurice Kamto, son mari, est le président national. Par décret présidentiel, Paul Biya a fait de celle qui était encore mardi soir directeur des affaires d’Europe au ministère des relations extérieures, inspecteur général des services dudit département ministériel.


Seulement, la promotion de Fantchom Wega Suzanne Julie épouse Kamto est mal perçue au sein du parti politique de son mari. Surtout quand on sait que l’une des recommandations ou interdiction de ces derniers à ses militants est de ne jamais accepter de poste au sein du gouvernement de Paul Biya.


Du coup, les militants du Mrc dans la panique réclament la démission de Maurice Kamto à la tête du parti. Ils estiment que Kamto qui avait interdit à ses militants d’accepter un poste dans le gouvernement de Paul Biya les a trahis.


En prenant ses fonctions d’inspecteur général des services, la question des conflit d’intérêt pourrait mettre en mal la crédibilité de ce brillant enseignant de droit public international. Ce qui emmènera beaucoup d’observateurs et électeurs à se demander comment un homme aspirant à  diriger une Nation ne parvient pas a obtenir le soutien de sa propre femme.
Que se passera-t-il, Maurice Kamto peut-il-convaincre son épouse de démissionner de ce poste? Une caricature du quotidien satirique le Popoli, édition de mercredi, montre un Paul Biya défiant Kamto en lui disant « Pas le boucan que tu aime faire, fait la démissionner si tu peux« .


Bien que madame Kamto dispose des compétences lui permettant d’assumer cette fonction et servir le Cameroun, on ne peut ignorer que l’acte du président Paul Biya a plus de motivations politiques. A un an de la présidentielle, on n’est en droit de croire que le judoka politique Paul Biya veut noyer son adversaire Kamto. En tout cas, seul l’avenir nous le dira. En attendant, ça chauffe au Mrc.