Cameroun:  Le gouvernement engage le comptage physique des agents de l'Etat

Cameroun - Gouvernance. Cameroun: Le gouvernement engage le comptage physique des agents de l'Etat

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Dans le cadre de la rationalisation de la dépense salariale de l’Etat du Cameroun, le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze (photo), annonce que le gouvernement lance, dès la période de paie du mois d’avril courant, une opération de comptage physique des agents publics.


« Ce dénombrement qui a pour but d’identifier et d’expurger du fichier solde de l’Etat tous les agents publics y émargeant irrégulièrement, du fait d’une absence non justifiée, d’une démission ou d’un décès non déclaré, va s’étaler sur la période allant d’avril à juin 2018 pour la collecte des données », explique le ministre des Finances écrit IC.

Le Minfi ajoute que cette collecte des données se fera sur toute l’étendue du territoire national par des équipes spécialement déployées, à cet effet, auprès des banques, établissements de microfinance et postes comptables assignataires. Louis Paul Motaze rappelle que ce comptage physique a un caractère obligatoire et que cette opération s’impose à tout agent public sous peine de suspension pure et simple de solde.

Ce recensement des fonctionnaires est une prescription du chef de l’Etat, Paul Biya. Dans sa circulaire du 20 juin 2017, il avait instruit un comptage des agents publics au cours de l’exercice 2018, car la masse salariale tourne actuellement autour de pratiquement 1000 milliards FCFA. Mais nul ne peut dire avec exactitude le nombre de fonctionnaires au Cameroun.

Mais déjà, suite à une enquête administrative menée sur 14 134 fonctionnaires présumés fictifs, la Fonction publique a publié en 2017, une liste de 2 817 agents de l’Etat, suspendus de solde, depuis janvier 2016.

Sylvain Andzongo
 

Société