Cameroun : 300 millions de dollars de la la Banque mondiale  pour un projet de barrage

Cameroun - Energie. Cameroun : 300 millions de dollars de la la Banque mondiale pour un projet de barrage

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

La Banque mondiale projette d'octroyer au Cameroun un prêt de 300 millions de dollars américains au titre de fonds de garantie pour permettre la réalisation du projet de construction du barrage hydroélectrique de Nachtigal, près de la capitale Yaoundé selon Xinhua.


D'un coût d'investissement estimé à 718 milliards de francs CFA (environ 1,436 milliard de dollars américains), le projet de barrage de Nachtigal, prévu sur le fleuve Sanaga à quelque 65 kilomètres à l'Ouest de Yaoundé, vise à doter le Cameroun de son plus grand barrage de production de l'électricité à l'horizon 2021.

Avec pour principaux actionnaires le groupe français Electricité de France (EDF) à hauteur de 40% du capital, l'Etat du Cameroun (30%) et la Société financière internationale (SFI, filiale de la Banque mondiale dédiée au secteur privée, 30% également), ce projet prévoit la construction d'un barrage en béton, d'un canal, d'une centrale électrique dotée de sept groupes de 60 mégawatts pour un total de 420 mégawatts de puissance installée et d'une ligne d'évacuation.

Selon Elisabeth Huybens, la représentante-résidente de la Banque mondiale au Cameroun, le projet va permettre d'augmenter la génération de l'électricité de 30% dans le pays d'Afrique centrale.

L'ouvrage a l'avantage d'offrir un coût de production "bas", à raison de 5 centimes de dollars par kilowattheure, au lieu de 14 centimes de dollars payés pour ceux en exploitation en ce moment.

Pourtant, un préalable se pose cependant pour l'aboutissement du projet : soit le renouvellement de la concession de distribution de l'électricité exploitée par Energy of Cameroon (Eneo), entreprise détenue par le fonds d'investissement britannique Actis et unique acheteur d'énergie du pays. Cette concession prend fin en 2021.
 

Société