Cameroun: Une vingtaine de personnalités encore interdites de sortie du territoire

Opération Epervier. Cameroun: Une vingtaine de personnalités encore interdites de sortie du territoire

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Le délégué général à la Sûreté nationale (DGSN, police) du Cameroun, Martin Mbarga Nguele, a émis trois notes à l’intention de ses services compétents portant interdiction de sortie du territoire d’une vingtaine de personnalités, révèle APA dimanche citant une source judiciaire.


Parmi les individus frappés par cette restriction de déplacements, figure Faï Yengo Francis, ancien gouverneur de région, ex-président du conseil d’administration du Port autonome de Douala (PAD) et qui aujourd’hui occupe le même poste au Bureau national de l'état civil (BUNEC).


Y sont également présents, l’ex-patron du PAD, Marcel Dayas Mounoune, condamné à 15 ans de prison le 3 juillet 2015 pour détournement de deniers publics et depuis lors en fuite à l’étranger, mais également l’ancien directeur général du Crédit Foncier du Cameroun (CFC), Camille Ekindi.

Les mesures d’interdiction du territoire du DGSN précisent qu’en cas de tentative de sortie du territoire, les concernés doivent être interpellés et conduits à la division enquêtes du corps spécialisé des officiers de la police judiciaire du Tribunal criminel spécial (TCS), une instance dédiée au jugement des personnalités accusés de détournements de plus de 50 millions FCFA.


Depuis début mars 2018 et la réactivation de l’opération d’assainissement des mœurs publiques, ce sont une quarantaine de dirigeants, limogés ou encore en fonction, qui sont concernés par l’interdiction de sortie du territoire en même temps qu’une dizaine d’autres ont été mis sous mandat de dépôt à la prison centrale de Yaoundé, la capitale du pays.

 

Société