Cameroun: Le retour du couvre-feu dans la région du Nord-Ouest

Crise Anglophone. Cameroun: Le retour du couvre-feu dans la région du Nord-Ouest

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Le gouverneur de la région camerounaise du Nord-Ouest, Adolphe Lélé Lafrique, a instauré un couvre-feu d’une semaine, éventuellement renouvelable dans sa zone de compétence, en raison des «dispositions sécuritaires spéciales» liées aux revendications sécessionnistes anglophones peut-on lire dans une dépêche de APA.


Pendant cette période, les mouvements des personnes et des biens sont strictement interdits de 20 heures à 6 heures du matin, la circulation des motocyclettes est «complètement» suspendue de même que tous les débits des boissons, les snack-bars et les boîtes de nuit resteront fermés.

L’autorité administrative, qui a déjà eu à décréter, de manière par ailleurs très peu suivie, la même mesure en une année, a mis en garde tout contrevenant à ces mesures, qui sera punie selon les lois en vigueur.

Cette mesure, note-t-on, intervient alors que l’escalade de violence, entamée voici plus d’un an, a pris une nouvelle dimension dans les régions anglophones Nord-Ouest et du Sud-Ouest, où des assauts attribués aux activistes de la sécession du Cameroun font chaque jour des victimes aussi bien chez les civils que dans les rangs des forces de défense et de sécurité.

Dans son traditionnel message radiotélévisé à la jeunesse, samedi, le président Biya a pour sa part déclaré que «la situation se stabilise dans le Sud-Ouest et le Nord-Ouest», toute chose qui devrait «permettre à la Commission pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme de s’attaquer au cœur du problème».

Société

Lire aussi