Cameroun: Le marché d'installation de 14 péages routiers automatiques pourrait revenir au Français Razel

Cameroun - Transports. Cameroun: Le marché d'installation de 14 péages routiers automatiques pourrait revenir au Français Razel

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Emmanuel Nganou Djoumessi, le ministre camerounais des Travaux publics, vient de publier la liste des groupements d’entreprises retenus à l’issue de l’appel d’offres restreint du 25 août 2017, pour le financement, la conception, la construction, l’équipement, l’exploitation et la maintenance de 14 postes de péage automatiques sur certaines routes bitumées au Cameroun rapporte IC.



Au regard du communiqué de M. Nganou Djoumessi, il se dégage clairement que le groupement conduit par le Français Razel est en pole position avec une note de 94,7 sur 100 points possibles. Le second, français également, est le consortium Vinci Highways/Sogea Satom/Vinci Concessions avec une note de 86,5 sur 100. Et le troisième est le groupe panafricain Five/Intertoll Africa Limited avec  80,5 points.  Ces trois groupements en compétition sont invités au dialogue de pré-qualification qui aura lieu à Yaoundé, du 22 au 31 janvier 2018.

Le projet de 14 postes de péage automatiques relève d’une instruction politique datée du 10 décembre 2009, lors de la 8e session du conseil national de la route. Et pour cause, actuellement, tous les postes de péage au Cameroun sont rudimentaires et complètement en déphasage avec les exigences de modernité d’autres pays de la sous-région et de l’Afrique. Tout est fait à la main, favorisant, outre les retards, des conditions de fraude des redevances de péage.

Sylvain Andzongo
 

Société