Cameroun: La restauration des sites miniers abandonnés dans la région de l'Est planifiée par le gouvernement

Cameroun - Mines. Cameroun: La restauration des sites miniers abandonnés dans la région de l'Est planifiée par le gouvernement

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Le Capam, programme gouvernemental permettant de sortir des circuits informels l’or produit sur le territoire camerounais, est actuellement en négociation avec deux sociétés pour restaurer des sites miniers exploités et abandonnés dans la région de l’Est. C’est la principale information délivrée par Ernest Gbwaboubou (photo), le ministre en charge des Mines, lors de sa visite dans la région, le 9 avril dernier rapporte IC.



« Nous sommes en train d’étudier les conditions que ces sociétés nous posent. Elles auront besoin des partenaires technico-financiers. Nous sommes en train de voir comment ces partenaires peuvent accepter les conditions du gouvernement avant de signer des conventions qui pourront leur permettre de passer à l’action », a déclaré Ernest Gbwaboubou.

Sur le terrain, le membre du gouvernement a constaté que les sites ne sont pas restaurés après exploitation. Et pourtant, la réglementation en vigueur au Cameroun impose aux exploitants miniers l’obligation de refermer les trous et autres tranchées, creusés au moment de la recherche de l’or.

L'une des conséquences du non-respect de cette réglementation, indique l’ONG Forêt et développement (Foder) est que 43 orpailleurs ont trouvé la mort en 2017, dans des trous non restaurés par des entreprises minières dans la région de l’Est du Cameroun.

S.A
 

Société

Lire aussi