Cameroun: Champions League Vs télénovelas dans les Ménages

Insolite. Cameroun: Champions League Vs télénovelas dans les Ménages

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Ce soir encore, une bataille plus ou moins feutrée aura lieu dans différents foyers pour le contrôle de la télécommande.


La soirée d’hier a été particulièrement mouvementée dans certaines familles. A l’origine de cette agitation, le contrôle du poste de télévision du foyer, un soir de grand match de la Champions League. A l’affiche, du reste fort alléchante : PSG/ Real de Madrid et Liverpool/ Porto, dans le cadre des huitièmes de finale. Chez les Andjeme au quartier Omnisports, le père de famille est inhabituellement rentré à 16h.

Un retour précipité qui ne présage rien de bon pour les adeptes des feuilletons brésiliens à l’eau de rose, des séries américaines et autres bandes dessinées. « Il va encore confisquer la télé ce soir et je vais rater mes épisodes de « Jikulumessu » », fait l’épouse, loin de s’y tromper et cherchant déjà des solutions de rechange dans le voisinage relate CT.

A chaque grand soir de match, c’est le même cinéma dans ce foyer comme dans bien d’autres. « Moi, j’aime le confort de la maison. Il est donc hors de question que j’aille regarder le match ailleurs. Pour un soir comme celui-ci, je rentre tôt pour prendre toutes les dispositions relativement à la qualité de l’image et du son. Je veille aussi à ce que les enfants mangent et aillent au lit tôt pour que le canapé soit libre pour moi.

Rien ne doit perturber ce moment. Mon épouse est reléguée dans la chambre devant l’écran le plus petit de la maison pour regarder ses feuilletons ou les informations », avoue A. Sanda. Deux ou trois amis au plus vont se joindre à ce cadre d’entreprise, histoire d’avoir de la compagnie.

« Je limite les visiteurs : quand il y en a trop, on se chamaille, on est distrait et on manque des actions de qualité. Moi, il me faut les emmagasiner dans ma mémoire, pour les commentaires des jours suivants avec les potes », continue notre source.

Nombreux à ne pas disposer d’un second poste de télé ou à n’avoir pas reçu d’invitation à regarder les matches chez un ami, des amateurs de foot ont déserté leur foyer hier. « J’ai appelé à la maison, les enfants m’ont dit que leur mère regardait « Terra Nostra », un feuilleton brésilien. J’ai préféré ne pas chercher de problème et je suis resté au bureau pour voir le match », confie un directeur d’administration centrale. « La télé est en panne au bureau : j’ai dû rentrer et effectuer un passage en force. C’est quand même moi le chef de famille », confesse un autre.

Sinon, une bonne partie de la gent masculine a atterri dans les bars, snacks et autres salons offrant le spectacle sur grand écran. Certains par choix, d’autres par force. « Les matches de Champions League c’est au bar avec les copains. On reproduit la bonne ambiance du stade. C’est plus vivant qu’à la maison. Nous avons déjà nos habitudes au Carrefour Bastos, c’est très animé », reconnaît William N., enseignant.

Après une journée de repos, les « guerriers » reverront les stratégies pour prendre le contrôle de la télécommande ce soir aussi. D’autres matches de Champions League sont programmés.

Yvette MBASSI-BIKELE

Humour