Cameroun - Finance. Afriland First Bank maintient son leadership dans le secteur bancaire au Cameroun

cameroun24.net Le 16 novembre 2019 9178 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Avec un total de bilan de 1,8 milliard de dollars en 2018 et un produit net bancaire de 94 millions de dollars, l’établissement de crédits camerounais est le plus performant du pays, devant des filiales de grands groupes étrangers écrit Ecomatin.

Le leader du secteur bancaire au Cameroun reste Afriland First Bank. Le classement 2019 des 200 premières banques du continent africain effectué par le magazine Jeune Afrique vient de le confirmer. L’établissement de crédit, filiale d’Afriland First Group de l’intellectuel milliardaire camerounais Dr Paul Fokam Kammogne, conserve son statut sur le marché camerounais de la banque grâce à un total de bilan de 1 802 millions de dollars (environ 1 702 milliards de FCFA) réalisé en 2018, et un produit net bancaire (PNB) qui s’est élevé à 94 millions de dollars, soit environ 56 milliards de FCFA.

Dirigée par Alphonse Nafack, Afriland First Bank Cameroun surclasse, comme c’est le cas depuis plusieurs années, les filiales des grands groupes bancaires étrangers. Société Générale est ainsi la deuxième banque au Cameroun (5e en Afrique centrale et 144e au plan continental) avec un total de bilan de 926 milliards de FCFA environ et un PNB de 120 millions de dollars. La Banque international du Cameroun pour l’Epargne et le Crédit (BICEC) vient en troisième position, pour avoir réalisé 1 306 million de dollars de total bilan pour un PNB de 90 millions de dollars.

Viennent ensuite : Société Commerciale de Banque du Cameroun (avec un total bilan de 1078 millions de dollar contre un PNB de 85 millions de dollar) ; Ecobank Cameroun (avec un total de bilan de 850 millions de dollar contre un PNB de 71 millions de dollar) ; UBA Cameroon (total de bilan de 487 millions de dollar contre un PNB de 28 millions de dollar) et EDC Investment Corporation (total de bilan de 4 millions de dollar contre un PNB de 1 million de dollars).

Selon des observateurs, le leadership d’Afriland First Bank au Cameroun se justifie par le fait que la banque a su créer et implémenter dans son domaine un modèle qui obéit aux besoins de son environnement. Née en 1987 sous le nom de Caisse Commune d’Epargne et d’Investissement (CCEI), la banque était arrivée dans un environnement économique marqué par une conjoncture défavorable et une faillite généralisée des banques exerçant dans le pays. Elle a su mettre à la disposition de la clientèle des produits adaptés et a pu implémenter la démocratisation de la finance. A ce jour, Afriland First Bank compte une quarantaine d’agences disséminées dans toutes les régions du Cameroun.

Les performances d’Afriland First Bank Cameroun lui ont fait gagner 10 places dans le classement général susmentionné, passant du 141e au 131e rang au niveau continental. En Afrique centrale, elle est classée troisième parmi les 42 banques répertoriées, derrière BGFI Holding Corp. et BGFIBank Gabon. A l’observation, la position de leader en Afrique centrale aurait pu être plus importante encore si le groupe Afriland n’avait pas été exclu du classement, parce qu’ayant son siège social en Suisse.

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Finance

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Un accident de circulation fait 4 morts à Yaoundé

    Un magistrat et toute sa famille nucléaire décèdent dans l'accident a appris cameroun24.

  • Le RPDC exige 52 millions FCFA aux membres du gouvernement dans le Haut Nyon pour la Campagne électorale

    Pour les prochaines élections municipales et législatives, le démembrement du RDPC dans le département du Haut-Nyong (région de l’Est) sollicite l’effort de guerre de ses militants les plus importants ou haut...

  • Le Cameroun n'exploite pas le potentiel de sa diaspora en termes d’investissements

    Avec des transferts de fonds à hauteur de 201 milliards de FCFA en 2018, les migrants camerounais sont les plus généreux au sein de la CEEAC, après ceux de la RDC. Mais cet argent va essentiellement à la prise en...

  • Louis Paul Motaze veut éteindre le feu entre le patronat et le fisc camerounais

    Louis Paul Motaze (photo), le ministre des Finances (Minfi), a signé le 23 janvier, une note d’information. Dans ce document, le Minfi « encourage » la communauté des affaires à garder l’« esprit de...

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé