A cause de la crise anglophone, 5000 emplois menacés au Cameroun

Crise Anglophone. A cause de la crise anglophone, 5000 emplois menacés au Cameroun

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

La crise sociale qui secoue les régions anglophones du Nord-ouest et du Sud-ouest en butte à des revendications sécessionnistes pourrait entrainer à court terme, la suppression de 5000 emplois à la Cameroon development corporation (CDC), ont annoncé lundi, les dirigeants de cette entreprise publique.


La direction de cette entreprise qui tenait une réunion de crise avec des représentants du personnel et des syndicalistes, a jugé la situation « préoccupante » avec pour conséquence directe la suppression de plus de cinq mille emplois écrit APA.

«L’année 2017 n’a pas été bonne pour la société. La situation pourrait être pire dans un avenir proche si la crise persiste, surtout dans la région du Sud-Ouest » a déclaré le directeur général de la CDC, Franklin Njie.

Selon ce dernier, «neuf champs, à savoir Boa, Moulin Illoani, Illoani, Mbonge, Mukonje, Malende, Mungo, Meanja, et Tombel ne sont pas opérationnels. Il n’y a aucune garantie de vente d’huile de palme l’année prochaine. Illoani est à production nulle depuis le mois d’avril. Mondoni fonctionne partiellement, et la sécurité des travailleurs est une préoccupation majeure ».

Selon toute vraisemblance, la CDC est dans la tourmente et risque d’aller droit au mur tant il est vrai que cette crise sociale affecte sérieusement les finances de l’entreprise avec des répercussions imminentes sur les revenus des employés.

Le directeur général de la compagnie a déclaré que les salaires du personnel devraient subir des réductions prévues par la loi si la crise persiste.

«A partir de juin 2018, les travailleurs des différents champs en crise devraient être payés à hauteur de 50% de leurs salaires. Si la situation persiste, elle baissera à 40% en juillet, 35% en août, 30% en septembre et après six mois, ces travailleurs seront licenciés », a souligné Frankin Njie.

Avec près de 22.000 employés, Mastodonte agroalimentaire public (CDC) est le premier employeur du Cameroun après l’Etat.

L’entreprise produit de la banane, de l’huile de palme, du caoutchouc, du thé et d’autres produits agricoles essentiellement dans la région du Sud-ouest.

Société