Guinée Equatoriale. ''Biens mal acquis'': le fils du président de Guinée équatoriale absent à son procès

  • avec AFP |
  • Publié : Samedi le 17 Juin 2017 03:01:41 |
  • 10777 hits |
  • Opinion |

Le fils du président de Guinée équatoriale, Teodorin Obiang, jugé à Paris à partir de lundi dans la procédure dite des "biens mal acquis" portant sur un enrichissement frauduleux en France, sera absent de son procès, a annoncé vendredi l'ambassadeur de son pays, dénonçant "un vaste complot".

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à



"Il s'avère que nous sommes devant une réelle volonté de nuire à l'image de la Guinée équatoriale en tant qu’État et à ses représentants", a déclaré lors d'une conférence de presse Miguel Oyono Ndong Mifumu, ambassadeur en France, qualifiant de "vaste complot" et de "vaste opération de diabolisation" cette procédure.

Promu fin juin 2016 au poste de vice-président par son père Teodoro Obiang, qui dirige la Guinée équatoriale depuis 1979, Teodorin Obiang est poursuivi pour blanchiment d'abus de biens sociaux, de détournement de fonds publics, d'abus de confiance et de corruption.

Il encourt jusqu'à dix ans d'emprisonnement et une amende qui pourrait atteindre quelque 50 millions d'euros, mais conteste les infractions qui lui sont reprochées.

L'affaire Teodorin Obiang est la première des procédures dites de "biens mal acquis" - portant sur les conditions d'acquisition de riches patrimoines en France par plusieurs dirigeants africains - à atteindre le stade du procès.

Teodorin Obiang possède notamment un appartement avenue Foch, dans l'un des quartiers les plus riches de Paris, aux robinets recouverts de feuilles d'or et dont le garage est rempli de voitures de luxe (Porsche, Ferrari, Bentley, Bugatti) et un yacht d'une valeur estimée à 100 millions de dollars.

"Ce dossier est vide", a tonné l'ambassadeur dénonçant une "instrumentalisation de la justice française" par les "soi-disant" ONG Transparency International et Sherpa, parties civiles dans cette procédure.

L'avocat de la Guinée équatoriale, Me Jean-Charles Tchikaya, a précisé que son pays avait engagé une procédure devant la Cour de justice internationale, contestant la légitimité de la France à juger Teodorin Obiang.

Il estime que la justice française "viole le droit international" et que cette procédure est "on ne peut plus ubuesque".

Selon Miguel Oyono Ndong Mifumu, cette affaire risque d'avoir "des conséquences sur les relations bilatérales" entre son pays et la France.

Citant des entreprises françaises présentes en Guinée équatoriale comme Bouygues, Total, Vinci ou Accor, l'ambassadeur a déclaré: "tout ce monde-là est inquiet".

"On veut remettre tout ça en cause à cause d'un vieil immeuble", d'une "affaire bidon", a-t-il encore dit.
 

SUR LE MEME SUJET : Guinée Equatoriale

Guinée Equatoriale : ''Biens mal acquis'': le fils du président de Guinée équatoriale absent à son procès (10779)
Guinée Equatoriale : Guinée équatoriale : changement de capitale de Malabo à Djibloho (9287)
Guinée Equatoriale : ''Biens mal acquis'': Teodorin Obiang jugé en France (11384)
Guinée Equatoriale : Arrestation en Guinée équatoriale de trois cadres de la Société générale accusés par le fils Obiang de « violation du secret bancaire » (9796)
Guinée Equatoriale : La camerounaise Ccei Bank et la Bdeac investissent 162 milliards FCFA dans une cimenterie en Guinée équatoriale (21704)
Guinée Equatoriale : Jean-Marie Le Pen à l'investiture d'Obiang, réélu avec plus de 93 % des voix (16115)
Guinée Equatoriale : Guinée Equatoriale: Obiang-Nguema réélu (16456)
Guinée Equatoriale : Guinée: après son échec à l'Unesco, Obiang y nomme... son fils (25463)

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

CC Russie 2018 : Hugo Broos : « Nous avons encore une petite chance » (8204)
Qatar : Qatar: des conditions de sortie de crise (8078)
CC Russie 2018 : Groupe B : Quelles équations pour les Lions ? (8125)
CEMAC : Cameroun : Une perte de 600 millions f cfa moins d'un an après l'entrée en vigueur des APE (7977)
Sciences : Chirurgie de pointe: la première greffe de tête aura lieu en Chine (5450)
Syrie : La Marine russe tire des missiles Kalibr contre Daech en Syrie (6402)
Syrie : Moscou: on peut affirmer avec un «haut degré de certitude» qu’Al-Baghdadi est mort (5600)
Cameroun - Politique : La déstabilisation imminente du Cameroun marquera la fin des agresseurs imbéciles au pouvoir (6509)
CC Russie 2018 : Fabrice Ondoa: «Nous sommes une vraie équipe» (6693)
CC Russie 2018 : Le match à ne pas perdre (6661)
Cameroun - Economie : Cameroun : comment Pius Bissek a fait plier le géant Nestlé (6790)
Cameroun - Politique : Le jour où Paul Biya a renoncé à devenir prêtre (6804)
Cameroun - Football : Accusations: Eto’o répond à Bernard Tchoutang (7358)
CC Russie 2018 : Fifa : Gianni Infantino «extrêmement heureux» de l'assistance vidéo à la Coupe des Confédérations (6697)
Cameroun - Communication : Economie et Coupe des confédérations en couverture des journaux camerounais (6547)
Cameroun - Communication : Économie et gouvernance en couverture des journaux camerounais (6097)
CC Russie 2018 : Hugo Bross : ''je m'attends à un match difficile contre l'Australie '' (6049)
CEMAC : Le Maroc finalise son entrée au capital de la BDEAC pour un montant global de 4,52 milliards de FCFA (3868)
Cameroun - Santé : L’Institut européen de coopération a permis en 2 ans de dépister 16 000 nouveau-nés victimes de drépanocytose au Cameroun (3445)
Cameroun - Finance : Pour booster la DSX, la Commission des marchés financiers du Cameroun propose d’obliger les banques à se faire coter (7807)