Vendredi le 23 Juin 2017 10:14:46 APA Société

Lutte contre Boko Haram. Une femme kamikaze abattue dans l’Extrême-Nord du Cameroun

Une femme kamikaze, présumée membre de la secte islamiste Boko Haram, a été abattue par des soldats vendredi matin dans la localité camerounaise de Kolofata (Extrême-Nord).

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

La même ville avait été, mercredi soir, l’objet d’un double attentat-suicide dont le bilan s’est finalement élevé à 10 morts, dont 8 civils.

A quelques encablures de là, et toujours vendredi, une explosion a coûté la vie à deux kamikazes à Mora, un blessé civil étant également à déplorer.

Il ne se passe pratiquement plus de jour, note-t-on, depuis un mois, sans qu’une incursion parfois mortelle de Boko Haram soit signalée dans cette région frontalière avec le Nigeria et qui, en début d’année encore, était considérée par les autorités comme nettoyée de la vague terroriste.

Traqué par l’armée camerounaise et les soldats de la Force multinationale mixte (FMM) de l’Union africaine, le mouvement jihadiste alterne désormais les bombes humaines et les mines antipersonnel dans la région.

S’exprimant, le 21 avril dernier à l’occasion de la cérémonie de sortie de la 35èmepromotion de l’École militaire interarmées (EMIA) de Yaoundé, la capitale du pays, le président Paul Biya avait affirmé que Boko Haram a «subi de cuisantes défaites et n’en est réduit qu’à lancer des attaques sporadiques contre les populations civiles ou à essayer de perpétrer de lâches attentats».