Afrique du sud. Un mandat d'arrêt émis contre l'ancien président sud-africain Jacob Zuma

cameroun24.net Le 5 février 6030 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Il est reproché à l'ancien président Jacob Zuma son absence mardi à son procès pour corruption qui a été suspendu jusqu'au 6 mai prochain rapporte BBC.


L'Etat a demandé au juge Dhaya Pillay de la Haute Cour de délivrer un mandat d'arrêt à l'encontre de Zuma.

L'équipe juridique de l'ancien chef d'Etat a présenté un dossier médical pour solliciter l'absence de son client au procès de Pietermaritzburg.

La défense de Zuma a signalé que son client était absent du pays depuis le 23 janvier pour des soins médicaux à l'étranger.

Billy Downer, le procureur de la République, a demandé à la défense de fournir plus de clarifications sur la maladie de l'ancien chef d'Etat.

Pour toute réponse, l'avocat de Zuma, Dan Mantsha, a déclaré que son problème de santé relevait de la sécurité nationale, puisque son médecin était attaché à l'armée.

"Il est absurde pour l'État de douter de l'admissibilité de la note médicale tamponnée par notre propre responsable militaire", a plaidé l'avocat Mantsha.

En revanche, l'Autorité nationale des poursuites (NPA) a fait valoir que sa "note de maladie" était irrecevable parce que la date qui y figurait semblait avoir été modifiée.

Le mandat, accordé par le juge Dhaya Pillay, n'entrera en vigueur que si le tribunal détermine que M. Zuma a donné de faux témoignages sur son état de santé ou ne se présente pas au tribunal le 6 mai.

L'ancien président sud-africain est poursuivi pour 16 chefs d'accusation, dont la fraude, la corruption et le racket.

Il aurait reçu 783 paiements en 1999 pour protéger la société française d'armement Thales d'une enquête sur un marché d'armes de plusieurs milliards de rands.

Ces pots-de-vin auraient été reçus par l'intermédiaire de son ancien conseiller financier Shabir Shaik, qui a lui aussi été condamné pour les mêmes crimes.

Lire aussi : Un mandat d'arrêt émis contre l'ancien président sud-africain Jacob Zuma
Lire aussi : L'Afrique du Sud remporte la coupe du monde de rugby
Lire aussi : Les excuses de l'Afrique du Sud au Nigeria

 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Afrique du sud

DANS LA MEME RUBRIQUE : Opinion

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

CORONAVIRUS AU CAMEROUN
Confirmé : 5904
Décès 191
Guéri: 3568
Actif : 2145
Source MINSANTE
Mise à jour 30/05/2020 à 20:28:11

 

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Appel à un code électoral consensuel, les leaders s'exprime : Cabral LIBII

    Ces derniers jours plusieurs leaders se sont exprimés sur l'adoption au Cameroun d'un code électoral consensuel pour mettre un terme aux nombreuses crises qui frappe le pays. Cameroun24 publie quelques sorties.

  • Appel à un code électoral consensuel, les leaders s'exprime : Christian Penda Ekoka

    Ces derniers jours plusieurs leaders se sont exprimés sur l'adoption au Cameroun d'un code électoral consensuel pour mettre un terme aux nombreuses crises qui frappe le pays. Cameroun24 publie quelques sorties.

  • Tribalisme: Abdelaziz Moundé Njimbam recadre Patrice Nganang

    Le journaliste et défenseur des Droits de L'Homme a publié ce jour une tribune ou il appelle le professeur à cesser de diviser les camerounais.

  • Agression d'un proche de Cabral Libii à Douala

    Ce n'est pas la première fois que le coordonnateur du PCRN dans le Littoral est victime d'agression dans ces circonstances.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé