Jeudi le 12 Janvier 2017 10:03:45 Le Point Opinion

USA. Un magazine porno propose 1 million de dollars pour la sextape de Trump

Un rapport confidentiel révélé par des médias américains fait état d'une sextape de Trump avec des prostituées, filmée par les services secrets russes.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Pas encore investi, déjà au cœur d'une polémique mêlant sexe, espionnage et services secrets étrangers. Mercredi, les médias américains CNN et Buzzfeed ont publié des documents confidentiels selon lesquels la Russie détiendrait des éléments compromettants sur Donald Trump qui pourraient faire office de moyens de pression. Et dans le lot figure une sextape.


Une douche un peu spéciale

Les documents, qui n'ont pas été authentifiés par les autorités américaines, décrivent les « obsessions personnelles » et la « perversion sexuelle » du nouveau président américain. Donald Trump aurait notamment insisté pour louer la suite présidentielle de l'hôtel Ritz Carlton de Moscou, suite dans laquelle avaient séjourné Barack et Michelle Obama lors d'une précédente visite officielle. Le milliardaire aurait alors « souillé » le lit dans lequel le couple présidentiel avait dormi en demandant à plusieurs prostituées de réaliser des golden showers – pratique sexuelle impliquant d'uriner directement sur (ou dans) une partie du corps d'un ou plusieurs partenaires – devant lui. Le tout aurait été filmé par les services secrets russes, coutumiers du placement de micros dans cet hôtel de luxe de Moscou.


« Les gens méritent de connaître la vérité »

Alors que Trump crie – sur Twitter – au complot, à « la chasse aux sorcières » et affirme être traité « comme au temps de l'Allemagne nazie », d'autres veulent croire à la véracité de ces images. C'est le cas de la directrice du magazine pornographique américain Penthouse. Kelly Holland a publié une lettre, relayée par le site The Wrap, proposant un million de dollars en échange de la sextape.

"À toute personne concernée,

Nous, tout comme le reste du monde libre, sommes intrigués par les informations qui rapportent que le président élu Donald Trump a fait appel à des travailleuses du sexe pour lui offrir un spectacle incluant desgolden showersdans la suite présidentielle de l'hôtel Ritz

Carlton de Moscou.

Néanmoins, alors que de nombreux médias partagent une histoire basée sur une hypothèse et une rumeur, nous, à Penthouse,avons à coeur de relayer une histoire vraie plutôt que d'être les premiers à la sortir. Nous offrons donc un million de dollars pour obtenir les droits exclusifs des images du FSB [le service fédéral de sécurité russe, NDLR] qui prouvent les passe-temps de Donald Trump dans les hôtels russes. Après tout, nous ne croyons que ce que nous voyons.

Le magazine Penthouse a toujours plébiscité la diversité des fétichismes et des préférences sexuelles. Nous avons également contribué à éduquer le public sur la différence entre adopter un comportement farouche, coquin et fun, et avoir un comportement à risque ou dangereux. Nous accordons à notre président élu le bénéfice du doute, mais si cet enregistrement existe, les gens méritent de connaître la vérité.

Bien à vous,

Kelly Holland"

 

Ce n'est pas la première fois que quelqu'un propose de l'argent contre des informations concernant Donald Trump. En octobre dernier, quelques semaines avant l'élection américaine, Larry Flynt, milliardaire et fondateur du magazine pornographique Hustler, avait également offert un million de dollars à quiconque détiendrait des enregistrements de Trump tenant des propos dégradants. En vain.


Trump et les sextapes, épisode 2

Ironie du sort, le 30 septembre dernier, Donald Trump, empêtré dans l'une de ses nombreuses bisbilles avec le reste du monde, faisait déjà la une de l'actualité pour une histoire de sextape. Sauf qu'à l'époque, il ne s'agissait pas de la – prétendue – sienne. Une vieille histoire était revenue le hanter.

Hillary Clinton avait retrouvé Alicia Machado, une ancienne Miss Univers vénézuélienne, qui accusait Trump de l'avoir humiliée publiquement après une prise de poids – Trump étant l'ancien dirigeant du concours de beauté. Le milliardaire, alors en pleine campagne pour accéder à la Maison-Blanche, avait riposté sur Twitter en appelant ses 19 millions de followers à regarder la sextape d'Alicia Machado, qu'il qualifiait de « dégoûtante » et qu'il accusait d'avoir fraudé pour obtenir la citoyenneté américaine. Une sortie qui avait indigné une partie de l'opinion américaine. C'est ce qu'on appelle un retour de bâton.
 

Lire aussi