Cameroun - Corruption. Soupçon de blanchiment d’argent. Un officier supérieur camerounais interpellé en France

  • David Bebey Moukoury | Le Courrier |
  • Publié : Mardi le 25 Octobre 2016 09:40:46 |
  • 17669 hits |
  • Société |

Le Lieutenant-colonel Mboutou Ele Ghislain Joël, attaché de défense auprès de l'ambassade du Cameroun au Maroc a été arrêté par les services de renseignements intérieurs français au moment où il s'apprêtait à finaliser une transaction immobilière à Paris.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à

Paris, aéroport Roissy Charles de Gaulle ce 4 octobre 2016, Un aéronef en provenance de Rabat au Maroc se déleste de ses occupants. Parmi eux, se trouve un officier supérieur de l’armée de l’Air du Cameroun. De toutes les façons, il sera par la suite identifié comme tel. Ghislain Joël Mboutou Ele qui atterrit sur le sol français pour conclure une transaction immobilière à Paris est attaché de défense du Cameroun au Maroc avec zone de compétences en Tunisie, Libye et en Mauritanie. Détenteur d’un passeport diplomatique, (même si l’intéressé affirme ne détenir que le passeport de service), ce privilège devrait en l’occurrence lui épargner certaines tracasseries du genre relatif aux fouilles de bagages et au corps. Cette disposition a été observée lors de sa descente d’avion. Néanmoins, relate une source diplomatique bien renseignée, les services de sécurité de l'aéroport passeront au scanner les bagages de l'officier supérieur camerounais.

Alerté à travers la détection par le scanner des éléments suspects dans le contenu des effets du Lieutenant colonel Mboutou, les services de renseignements intérieurs français vont engager une filature discrète de l'Attaché militaire du Cameroun au Maroc et en Mauritanie.

Ce dernier prendra ses quartiers à l'hôtel Georges V à proximité des Champs Élysées dans la capitale française, (l’officier supérieur se défendra de n’avoir jamais mis les pieds dans ce prestigieux établissement hôtelier parisien).

Après un arrêt à son hôtel, le Lieutenant colonel Mboutou, mettra le cap en direction d’une agence immobilière, sous l'oeil vigilant de ses suiveurs, qui le filaient sans qu'il ne s'en rende compte. Les éléments de la Dgsi (Direction générale de la sécurité intérieure) vont faire irruption dans l'agence immobilière où se conclue la transaction. Le flagrant délit est constaté. L’officier supérieur de l'armée de l'Air est pris sur le coup. Ses partenaires d'affaires sont aussi interpellés. Malgré les supplications du colonel Mboutou, les supers barbouzes français vont l'embarquer. Au moment de son interpellation il détenait 700 mille euros (un peu plus de 45 millions de F Cfa… Une perquisition sera effectuée à sa chambre d'hôtel au Georges V où les barbouzes français vont découvrir une somme de 1,3 million d'euros dans une mallette avec des documents confidentiels.

Ces pièces à conviction, auraient été consignées dans la procédure d'enquête. Le Lieutenant colonel Mboutou est interrogé par les supers flics de la Dgsi, puis par ceux de la police judiciaire, et par la suite déféré au parquet du Tribunal de Grande Instance de Nanterre, où il est auditionné par un juge d'instruction à la Chambre criminelle de ladite Cour, pour les faits de flagrant délit de blanchiment d'argent.

Pendant son audition chez le juge d'instruction, ses téléphones portables confisqués, sonnaient sans cesse.

Connexions

Un numéro de téléphone camerounais abonné à un opérateur de téléphonie mobile sud africain, qui l'appelait et a envoyé des textos avec insistance est attribué à Edgard Alain Mebe Ngo'o, actuel ministre des Transports, ancien ministre délégué à la présidence de la République en charge de la Défense.

Certains analystes pointilleux y voient une relation de cause à effet à travers ses coups de fils et messages du ministre des Transports à son ancien collaborateur pendant sept ans au Ministère de la Défense. En effet, le Lieutenant colonel Mboutou a été chef du Secrétariat militaire adjoint au Ministère de la Défense sous l'ère Mebe Ngo'o.

Les deux hommes qui ont toujours été proches ont gardé de bons rapports, malgré l'éloignement par affectation du Lieutenant colonel Mboutou à Rabat au Maroc. L'attaché militaire du Cameroun à Rabat au Maroc a confié à des proches que cette affaire relève de la pure machination. Des faits que l'officier supérieur nie en bloc, attribuant cela à la manifestation d'un acharnement contre sa personne. Dans cette procédure d'enquête, le Lieutenant colonel Mboutou a été relâché sous caution, et placé sous contrôle judiciaire après son passage chez le juge d'instruction au Tgi de Nanterre en France. La France est en état d’alerte depuis plus d’un an à la suite des événements tragiques qui ont endeuillé l’Hexagone. Ce qui a conduit à la refonte de la Direction centrale des Renseignements intérieurs (Dcri) pour devenir la Direction générale de la Sécurité intérieure (Dgsi).

C’est ce service qui est réputé avoir interpellé le Lieutenant colonel Ghislain Joël Mboutou. Ce serait cette importante somme du reste non déclarée, qui aurait mis les limiers aux trousses de l’officier supérieur camerounais. Déjà au pays, il est réputé être un épicurien notoire.

Son patronyme est régulièrement scandé par des artistes qu’il rétribue parfois grassement, selon des indiscrétions dans le milieu artistique.

Seulement, il y a des comportements qui ne sont pas exportables sous d’autres cieux.

D’où provient tout cet argent liquide qui devait être domicilié dans une institution bancaire ? On attend que la lumière soit faite dans ce qui apparait comme un scandale qui n’honore pas le Cameroun et son armée.

 

Réactions. Edgard alain mebe ngo’o, ghislain Joël mboutou ele : duo de choc

Joints au téléphone à Rabat et à Yaoundé par la Rédaction de « Le courrier », les mis en cause de cette affaire aux relents de blanchiment de deniers ont réagi. a chacun de se faire une opinion à la lumière de ces éclairages.

Edgard Alain Mebe Ngo’o, Ministre des Transports, ancien ministre délégué à la présidence chargé de la défense.

« cette affaire c’est de la pure manipulation »

Le membre du gouvernement rejette l’information lui attribuant l’émission des messages électroniques échangés avec son ancien proche collaborateur.

D’abord, je dois vous dire que ceci est une non affaire. Des esprits mal intentionnés avides de sensationnel et de manipulations ont véhiculé ces allégations. Le Lieutenant colonel Ghislain Joël Mboutou Ele est un cadet qui a été pendant sept ans mon proche collaborateur au ministère de la Défense. Depuis lors, nous avons gardé de très bons rapports.

On communique régulièrement par téléphone et nous nous fréquentons également. Quoi de plus normal ?

Est-ce un crime que des personnes puissent entretenir des rapports dans leurs relations ? Je vous conseillerai de ne pas accorder de l’attention à cette affaire qui relève de la pure manipulation. Rapprochez- vous de l’intéressé (Ghislain Joël Mboutou Ele, Ndlr) et vous serez édifiés. Une fois de plus, c’est une affaire invraisemblable.

Ghislain Joël mboutou ele, Lieutenant colonel, attaché de défense du cameroun au maroc, en Tunisie, Libye et en mauritanie.

« Je suis victime d’un acharnement »

L’officier supérieur de l’armée de l’Air dément formellement l’information sur son interpellation par les Services de Renseignement français pour soupçon de blanchiment d’argent.

Que veulent même au juste les gens ? Bien que je sois parti du Cameroun, je suis néanmoins toujours poursuivi par mes détracteurs jusqu’au-delà des frontières nationales, au Maroc. Pourquoi mes compatriotes aiment tant accorder de l’importance aux sous entendus ?

Tout ce qui est colporté partout au sein de certains milieux politiques au Cameroun à mon sujet est absolument faux. Ceux qui ont un esprit de discernement comprendront vite que je suis victime de manipulation et d’acharnement injustifié. Que dois-je aux gens qui m’en veulent ?

Puis-je transporter autant d’argent, soit 2 millions d’euros pour rallier la France via un pays arabe comme le Maroc. Cette somme est colossale !

Ce sont des devises dont je n’en saurai disposer. Si j’avais cet argent je me serai investi dans des activités sociales pour le développement à la fois de ma famille nucléaire et de ma communauté où en tant que chef traditionnel, je réponds de celle-ci.

Je suis victime d’un acharnement injustifié.

Le moment s’y prête avec en perspective des bouleversements et des mouvements à un certain niveau de l’État qui voient prospérer des petits meurtres. il s’agit d’abattre tel ou tel autre individu au profit d’un groupuscule de personnalités en quête de positionnement. Pour ma part je suis serein. Je remplis toutes les conditions pour être proposé au grade de Colonel. Cette perspective n’arrange manifestement pas mes contempteurs. Pensez-vous qu’un officier supérieur de mon calibre puisse se faire alpaguer en France et que cela ne provoque pas une médiation au sein de la Presse française ?

Je suis le représentant de toute une armée dans un pays étranger, en l’occurrence, une mission militaire en terre marocaine. Pour certain, cela est banal, mais en réalité, c’est très lourd de sens. Je n’accorde aucune importance à ces élucubrations dénuées de tout fondement et qui relèvent de purs fantasmes.

Propos recueillis au téléphone par D.B.M

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Corruption

Cameroun - Corruption : Antoine Félix Samba : L’administrateur civil aux multiples visages (3106)
Cameroun - Corruption : Parcours: Le fonctionnaire Antoine Félix Samba à l'index (7806)
Cameroun - Corruption : Cameroun: Le château de Antoine Félix Samba qui enflamme les réseaux sociaux (5562)
Cameroun - Corruption : Ventes aux enchères: Arnaques au port de Douala (6999)
Cameroun - Corruption : Détournements à la Bicec : la direction générale rassure sur l’avenir, malgré des comptes négatifs pour 2016 (6518)
Cameroun - Corruption : Ministère de l’Eau et de l’Energie : Les recrutements à problème d’Atangana Kouna (7254)
Cameroun - Corruption : Le Cameroun chute de la 130è en 2015 à la 145è place dans l’Indice de perception de la corruption 2016 (11276)
Cameroun - Corruption : 91% de Camerounais pensent que les agents de la police et l’administration fiscale sont impliqués dans la corruption (13942)
Cameroun - Corruption : Blanchiment d’argent et financement du terrorisme : 19 milliards de FCfa suspectés au Cameroun en 2015 (11019)
Cameroun - Corruption : Cameroun : plus de 700 agents de l’Etat ont frauduleusement perçu 1,3 milliard de FCfa en 2016 (8799)
Cameroun - Corruption : Cameroun : un réseau de fraude distrait 1,3 milliard FCFA dans la fonction publique (9112)
Cameroun - Corruption : Détournements aux Finances: plus de 700 personnels de l’Etat mis en débet (12634)
Cameroun - Corruption : Corruption: 11 ministres de souveraineté se rebellent contre la Conac (11699)
Cameroun - Corruption : Crise à Chanas: Le Pca accuse (11266)
Cameroun - Corruption : Du fait de la corruption, le trésor public camerounais a subi un préjudice financier de 172 milliards de FCFA en 2015 (14312)
Cameroun - Corruption : Commission nationale anti-corruption: 6 milliards recouvrés en 10 ans (10415)
Cameroun - Corruption : Lutte contre la corruption: les hôtels ciblés (10783)
Cameroun - Corruption : Paul Biya octroie des avantages aux personnels chargés de la lutte contre les crimes économiques (8336)
Cameroun - Corruption : Une cargaison de produits de contrebande, d’une valeur de plus de 300 millions de FCfa, saisie à Douala (8940)
Cameroun - Corruption : Cameroun : une filiale de la BNP soumise à une enquête (8933)

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Crise Anglophone : Cameroun: report du procès des leaders de la contestation anglophone (614)
Cameroun - Emploi : SUD,Ebolowa : le FNE dans une campagne d’attraction des chercheurs d’emplois (673)
Cameroun - France : France, le distributeur de textile Camaïeu tente de se positionner au Cameroun (1952)
Cameroun - Diaspora : Un plan d’insertion professionnelle pour les Camerounais de retour de France (1902)
Lutte contre Boko Haram : Cameroun : les trois quarts des réfugiés nigérians favorables au rapatriement volontaire (1965)
Lutte contre Boko Haram : Affrontements dans l’Extrême-Nord camerounais : 4 membres d’un comité de vigilance tués (1948)
Cameroun - Télécommunication : Vingt millions d’abonnés au téléphone mobile au Cameroun (1895)
Cameroun - Economie : Cameroun : la cimenterie CIMAF veut tripler sa production (1895)
Cameroun - Santé : Paludisme: 4000 décès par an au Cameroun (2732)
Cameroun - Chine : SUD,La présence chinoise se confirme de plus en plus à Ebolowa (3120)
Cameroun - Vietnam : Le président camerounais Paul Biya attendu en visite au Vietnam (3271)
Elecam : Cameroun/nomination: le Président Paul Biya prépare « ses » élections présidentielles (3073)
Cameroun - Transports : L’aéroport de Douala reprend normalement ses activités (2722)
Cameroun - Logement : Logements sociaux: pourquoi les locataires traînent les pieds (2888)
Lutte contre Boko Haram : Exercices militaires entre les USA et le pays du Bassin du Lac Tchad (2933)
Cameroun - Transports : Le Cameroun renforce les normes de certification de ses aéroports internationaux (5019)
Cameroun - Congo : 33 milliards du Japon pour une route entre le Cameroun et le Congo (5080)
Cameroun - Consommation : Le Cameroun, premier consommateur de bière en Afrique centrale et de l'Ouest (5318)
Cameroun - Transports : La Cameroon Automotive Holding a déjà investi 1,4 milliards de FCfa dans son projet d’assemblage de véhicules à Kribi (5070)
Cameroun - Energie : Le Canada lorgne sur l’activité de transport de l’électricité au Cameroun (5048)