Cameroun - Politique. SUD, La gestion des catastrophes au centre des débats à Ebolowa

  • Jacques Pierre SEH | Cameroun24.net |
  • Publié : Jeudi le 16 Février 2017 17:41:03 |
  • 6841 hits |
  • Société |

C’est à l’occasion de l’atelier de révision du plan national de contingence tenu du 14 au 16 février dernier à la salle de conférences de l’hôtel Florence à Ebolowa sous la présidence du gouverneur de la région du Sud, représentant le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation (Minatd) avec la participation du Pnud et de l’Unicef comme partenaires.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à


Le Cameroun semble refléter  la contexture en matière de typologie des risques, des dégradations qui sont d’origine naturelle, sanitaire ou anthropique. Ce qui l’expose à des  risques variés qui se sont du reste manifestés dont nous avons en mémoire les inondations récurrentes, des accidents comme celui de train à Eseka, le crash de l’hélicoptère le 22 janvier dernier la localité de Bobo dans l’extrême Nord, l’intoxication alimentaire survenue dans le département du Haut-Nyong, pour ne citer que ces quelques exemples. De nombreuses familles endeuillées, une perte en ressources humaines pour le pays.

Une préoccupation importante et non la moindre d’autant plus qu’à cela s’ajoute les effets de changements climatiques. Des phénomènes récurrents des incendies des marchés, des effondrements d’immeubles, des accidents industriels. Pour Félix Nguelé Nguelé gouverneur de la région du Sud, les urgences se situent dans le prolongement d’une activité forte dans le secteur de la protection civile au Minatd. Le plan national de contingence constitue alors le cadre commun général destiné à orienter l’action des partenaires institutionnels et  autres organismes intervenants dans la protection civile. Elaboré en 2002 sous l’égide du Pnud et du Cameroun en partenariat avec le bureau  des affaires humanitaires de l’Onu, ce plan a déjà été révisé à trois reprises, avec la révision envisagée de l’atelier de décembre 2016.  Pour l’atelier d’Ebolowa, il est donc question d’actualiser ce plan national de contingence, le  revisiter afin qu’il constitue un outil du gouvernement en matière de la gestion des crises, un tableau de bord destiné à servir de canevas aux acteurs de l’amont comme de l’aval de la protection civile.

Selon Mariatou Yap directeur de la protection civile au Minatd, il est question de revoir la typologie des risques  ce qui a été fait en 2011 et aujourd’hui les choses ont évolué d’où le bienfondé de l’atelier d’Ebolowa. De manière pratique, il s’agit de revisiter la nomenclature des risques, en prenant compte des risques émergents, d’analyser lesdits risques, de faire un inventaire des moyens existants par rapport à la norme. Mettre à jour le dispositif de suivi et évaluation, et définir les stratégies de financement du  plan national de contingence. Il est important d’étendre l’information,  la sensibilisation et la formation  des acteurs locaux sur pratiques et outils de réduction des risques et catastrophes de manière globale.  Il faut noter à cet effet que les catastrophes sont des événements d’origine brutale, l’idée est répandue que l’on ne peut certes pas les prévoir. Mais, leur survenance peut conduire à mener des études et recherches pour ne serait ce qu’en atténuer les effets. D’où, la présence de plusieurs sectorielles à cet atelier d’Ebolowa comme la recherche scientifique, la santé publique, l’environnement, la communication et les Ong travaillant dans le domaine. Le bilan sur le plan humain que financier est souvent très lourd surtout pour les pays en voie de développement comme c’est le cas du Cameroun. On peut citer l’émanation de gaz toxique à Nyos, les épidémies. De nombreuses familles sont souvent abandonnées à leur sort. Il faut noter que ces catastrophes ont des incidences peu reluisantes qui freinent le développement du pays.

 

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Politique

Cameroun - Politique : SUD, La gestion des catastrophes au centre des débats à Ebolowa (6843)
Cameroun - Politique : Frank Emmanuel Biya : l’homme qui ne veut pas être président à la place de son père ? (6626)
Cameroun - Politique : Maurice Kamto : « Nous pouvons battre le parti au pouvoir » (6249)
Cameroun - Politique : Paul Biya offre 40 millions FCFA à un technicien radio ayant permis de déjouer un putsch en 1984 (9059)
Cameroun - Politique : L'ancien président ghanéen John Rawlings dément avoir appelé à l'éviction de Paul Biya (6163)
Cameroun - Politique : Ouest: Les maires boudent Fotso Victor (12730)
Cameroun - Politique : SUD,Le réseau parlementaire espérance jeunesse annoncé au le Sud. (11336)
Cameroun - Politique : Ce qui annihile les initiatives de libération dans certains pays africains (5542)
Cameroun - Politique : « Paul Biya n’est pas le président du Cameroun réel » (8509)
Cameroun - Politique : L'humoriste Dieudonné annonce sa candidature à la présidentielle… camerounaise (13396)
Cameroun - Politique : Cameroun: le discours présidentiel était déjà en circulation avant 20 heures (12567)
Cameroun - Politique : Les Lionnes en exemple (8383)
Cameroun - Politique : SUD,Ebolowa : la communauté urbaine opte pour un budget réaliste (10777)
Cameroun - Politique : L'intégralité du discours de Paul Biya à l’occasion de la fin d’année 2016 et du Nouvel An 2017 (15995)
Cameroun - Politique : SUD,Mairie d’Efoulan : Cap vers le développement (12853)
Cameroun - Politique : Paul Biya parle ce samedi aux Camerounais (8944)
Cameroun - Politique : Droit d'auteur : le PM prescrit une large diffusion du fichier (15376)
Cameroun - Politique : Copyright and Neighbouring Rights: PM Calls For Popularization of National Register (14767)
Cameroun - Politique : SUD,Ebolowa : Les agents publics à l’école de la rédaction administrative. (8855)
Cameroun - Politique : La chute de Paul Biya avec ses hyènes est désormais le ciment de l’unité nationale en danger (5530)

DANS LA MEME RUBRIQUE : Opinion

Cameroun : une économie à toute épreuve ? : Les reines du business camerounais (558)
Cameroun - Environnement : Cameroun : 13 tonnes de téléphones usagés seront recyclés en France, grâce à un partenariat entre Orange et une ONG locale (583)
Grippe aviaire : Après la grippe aviaire, l’abondance du poulet sur le marché de la capitale camerounaise provoque des braderies (597)
Cameroun - Emploi : Les secteurs du numérique et de l’artisanat ont dominé l’activité de création des entreprises au Cameroun en 2016 (574)
Cameroun - Industrie : Sosucam, filiale camerounaise du français Somdiaa, a vendu 53 000 tonnes de sucre aux unités industrielles en 2016 (589)
Emeutes Bamenda : Cameroun : la crise dans la zone anglophone pourrait faire perdre au Nigeria plus de 450 milliards de FCfa (616)
Cameroun - Communication : La crise anglophone s’affiche sans coup férir en couverture des journaux camerounais (635)
Lutte contre Boko Haram : Atteintes aux droits de l’homme : Amnesty international épingle le Cameroun (699)
Cameroun - Faits divers : Elle tombe du premier étage et meurt (2168)
Cameroun - Economie : Entreprises: plus de 15 000 PME créées en 2016 (2011)
Cameroun - Economie : Le Cameroun a présenté son «plan anti-crise économique» triennal au FMI (2079)
Cameroun - Economie : Le fisc camerounais va davantage se digitaliser en 2017, afin d’atteindre ses objectifs de collecte de recettes (3188)
CEMAC : Les chefs d’Etats de la Cémac réitèrent la nécessité de rapatrier leurs avoirs extérieurs afin de reconstituer les réserves de change (3200)
Cameroun - Transports : Camrail met temporairement hors service une partie de ses voitures voyageurs pour «anomalie sur des boîtes d’essieux» (3182)
CEMAC : Le DG de BGFIBank Gabon suspendu de ses fonctions (3242)
Cameroun - Transports : L’opérateur Camrail modifie la composition de ses wagons pour des contraintes techniques (3224)
Cameroun - Centrafrique : Sept commerçants centrafricains assassinés à la frontière avec le Cameroun (3212)
Cameroun - Economie : 1585 milliards de FCFA de recettes fiscales au Cameroun (3254)
Cameroun - Economie : Changement climatique : La chaleur fait perdre 10 milliards F Cfa à Sosucam (4120)
Cameroun - Nigeria : Un douanier nigérian arrêté par la gendarmerie (3907)