Cameroun - Politique. SUD, La gestion des catastrophes au centre des débats à Ebolowa

  • Jacques Pierre SEH | Cameroun24.net |
  • Publié : Jeudi le 16 Février 2017 17:41:03 |
  • 8976 hits |
  • Société |

C’est à l’occasion de l’atelier de révision du plan national de contingence tenu du 14 au 16 février dernier à la salle de conférences de l’hôtel Florence à Ebolowa sous la présidence du gouverneur de la région du Sud, représentant le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation (Minatd) avec la participation du Pnud et de l’Unicef comme partenaires.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à


Le Cameroun semble refléter  la contexture en matière de typologie des risques, des dégradations qui sont d’origine naturelle, sanitaire ou anthropique. Ce qui l’expose à des  risques variés qui se sont du reste manifestés dont nous avons en mémoire les inondations récurrentes, des accidents comme celui de train à Eseka, le crash de l’hélicoptère le 22 janvier dernier la localité de Bobo dans l’extrême Nord, l’intoxication alimentaire survenue dans le département du Haut-Nyong, pour ne citer que ces quelques exemples. De nombreuses familles endeuillées, une perte en ressources humaines pour le pays.

Une préoccupation importante et non la moindre d’autant plus qu’à cela s’ajoute les effets de changements climatiques. Des phénomènes récurrents des incendies des marchés, des effondrements d’immeubles, des accidents industriels. Pour Félix Nguelé Nguelé gouverneur de la région du Sud, les urgences se situent dans le prolongement d’une activité forte dans le secteur de la protection civile au Minatd. Le plan national de contingence constitue alors le cadre commun général destiné à orienter l’action des partenaires institutionnels et  autres organismes intervenants dans la protection civile. Elaboré en 2002 sous l’égide du Pnud et du Cameroun en partenariat avec le bureau  des affaires humanitaires de l’Onu, ce plan a déjà été révisé à trois reprises, avec la révision envisagée de l’atelier de décembre 2016.  Pour l’atelier d’Ebolowa, il est donc question d’actualiser ce plan national de contingence, le  revisiter afin qu’il constitue un outil du gouvernement en matière de la gestion des crises, un tableau de bord destiné à servir de canevas aux acteurs de l’amont comme de l’aval de la protection civile.

Selon Mariatou Yap directeur de la protection civile au Minatd, il est question de revoir la typologie des risques  ce qui a été fait en 2011 et aujourd’hui les choses ont évolué d’où le bienfondé de l’atelier d’Ebolowa. De manière pratique, il s’agit de revisiter la nomenclature des risques, en prenant compte des risques émergents, d’analyser lesdits risques, de faire un inventaire des moyens existants par rapport à la norme. Mettre à jour le dispositif de suivi et évaluation, et définir les stratégies de financement du  plan national de contingence. Il est important d’étendre l’information,  la sensibilisation et la formation  des acteurs locaux sur pratiques et outils de réduction des risques et catastrophes de manière globale.  Il faut noter à cet effet que les catastrophes sont des événements d’origine brutale, l’idée est répandue que l’on ne peut certes pas les prévoir. Mais, leur survenance peut conduire à mener des études et recherches pour ne serait ce qu’en atténuer les effets. D’où, la présence de plusieurs sectorielles à cet atelier d’Ebolowa comme la recherche scientifique, la santé publique, l’environnement, la communication et les Ong travaillant dans le domaine. Le bilan sur le plan humain que financier est souvent très lourd surtout pour les pays en voie de développement comme c’est le cas du Cameroun. On peut citer l’émanation de gaz toxique à Nyos, les épidémies. De nombreuses familles sont souvent abandonnées à leur sort. Il faut noter que ces catastrophes ont des incidences peu reluisantes qui freinent le développement du pays.

 

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Politique

Cameroun - Politique : Les 32 ans du parti au pouvoir en couverture des journaux camerounais (2739)
Cameroun - Politique : National Assembly: Entire Bureau Re-elected (5266)
Cameroun - Politique : Sénat: Niat Njifenji réélu (5459)
Cameroun - Politique : Cameroun : les présidents de l’Assemblée et du Sénat reconduits (5283)
Cameroun - Politique : Cameroun : Niat et Cavaye restent présidents (6967)
Cameroun - Politique : Election des bureaux: jour de vérité (5681)
Cameroun - Politique : Haute Sanaga. Antoine Samba succombe aux guerres de positionnement des élites (5509)
Cameroun - Politique : Cameroun : quand les anciens de l’opposition s’accrochent (5337)
Cameroun - Politique : Retour sur la vie de Joseph Charles Doumba, vieux lion de la politique camerounaise (7309)
Cameroun - Politique : Cameroun : Nominations des préfets (9094)
Cameroun - Politique : Nommination d'un noveau Secrétaire Général des services du gouverneur du Nord-Ouest (5583)
Cameroun - Politique : Paul BIYA nomme Paul BEA gouverneur (5536)
Cameroun - Politique : Parlement: les enjeux de la session de mars (5936)
Cameroun - Politique : Les forces ennemies de mon pays de plus en plus arrivent de toutes parts (8016)
Cameroun - Politique : Présidentielle 2018 au Cameroun : « Même si l’opposition présentait Barack Obama, elle perdrait ! » (9885)
Cameroun - Politique : Le SDF reporte son «meeting géant» de samedi sur le fédéralisme et l'unité nationale (8694)
Cameroun - Politique : Cameroun : Akere Muna, futur candidat à la présidentielle ? (7982)
Cameroun - Politique : Etat civil: ces maux qui gangrènent le système (8437)
Cameroun - Politique : NUDP: Bello Bouba Re-elected National Chairman (8547)
Cameroun - Politique : SUD,Le social democratic front à la conquête de la région du Sud (8687)

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Football : Amical/ La Guinée et le Gabon se tiennent en France, 2 - 2 (1613)
Crise Anglophone : Cameroun : Akere Muna ressort libre du SED (4069)
Crise Anglophone : Cameroun/crise anglophone: procès pour ''terrorisme'' devant le tribunal militaire (4507)
Cameroun - Transports : Le Cameroun veut améliorer son potentiel logistique de transport pour valoriser sa position stratégique dans la Cemac (4452)
Cameroun - Agriculture : Cameroun : 4,5 millions de plants de cacaoyers et caféiers seront mis à la disposition des producteurs en 2017 (4370)
Cameroun - Agriculture : Le PIDMA lance une campagne de sensibilisation des producteurs de maïs, manioc et sorgho sur les dangers des moisissures (4413)
Cameroun - Pêche : Cameroun : 400 millions d’amende infligée à des bateaux chinois et nigérians (4472)
Crise Anglophone : Cameroun : le Canada comme médiateur de la crise anglophone ? (4589)
CEMAC : Politique monétaire : la Beac serre la vis (4418)
Cameroun - Sécurité : Sécurité maritime : début à Douala de la 8è édition de l’opération « Obangame Express» (4418)
Cameroun - Elevage : Abattoir industriel et frigorifique de Ngaoundéré: déjà fait ! (5134)
Cameroun - Télécommunication : Cameroun : le taux d’équipement du smartphone a bondi de 68% en 2013 à 72% en 2016 (6134)
Cameroun - Pêche : SUD,Les pisciculteurs à pied d’œuvre dans le Dja et Lobo (6075)
Cameroun - Energie : SUD, Coopération : La BAD rétrocède des ouvrages d’eau potable aux communes du Sud (6121)
Cameroun - Faits divers : Jugés pour loyer impayé (7694)
CEMAC : La Beac table sur un taux de croissance de la Cemac à 1,7% en 2017 (7081)
Cameroun - Faits divers : Bonapriso: trois morts après la chute d’un mur (8835)
UK : Coups de feu à Westminster: 4 personnes décédées (7830)
Lutte contre Boko Haram : Cameroun : estimés à 8 milliards Fcfa, les vols du bétail pèsent 15% dans les pertes liées à la guerre contre Boko Haram (7926)
Cameroun - Russie : La Fédération de Russie lorgne sur le secteur de l’eau potable au Cameroun (7582)