Cameroun - Politique. SUD, La gestion des catastrophes au centre des débats à Ebolowa

  • Jacques Pierre SEH | Cameroun24.net |
  • Publié : Jeudi le 16 Février 2017 17:41:03 |
  • 10051 hits |
  • Société |

C’est à l’occasion de l’atelier de révision du plan national de contingence tenu du 14 au 16 février dernier à la salle de conférences de l’hôtel Florence à Ebolowa sous la présidence du gouverneur de la région du Sud, représentant le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation (Minatd) avec la participation du Pnud et de l’Unicef comme partenaires.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à


Le Cameroun semble refléter  la contexture en matière de typologie des risques, des dégradations qui sont d’origine naturelle, sanitaire ou anthropique. Ce qui l’expose à des  risques variés qui se sont du reste manifestés dont nous avons en mémoire les inondations récurrentes, des accidents comme celui de train à Eseka, le crash de l’hélicoptère le 22 janvier dernier la localité de Bobo dans l’extrême Nord, l’intoxication alimentaire survenue dans le département du Haut-Nyong, pour ne citer que ces quelques exemples. De nombreuses familles endeuillées, une perte en ressources humaines pour le pays.

Une préoccupation importante et non la moindre d’autant plus qu’à cela s’ajoute les effets de changements climatiques. Des phénomènes récurrents des incendies des marchés, des effondrements d’immeubles, des accidents industriels. Pour Félix Nguelé Nguelé gouverneur de la région du Sud, les urgences se situent dans le prolongement d’une activité forte dans le secteur de la protection civile au Minatd. Le plan national de contingence constitue alors le cadre commun général destiné à orienter l’action des partenaires institutionnels et  autres organismes intervenants dans la protection civile. Elaboré en 2002 sous l’égide du Pnud et du Cameroun en partenariat avec le bureau  des affaires humanitaires de l’Onu, ce plan a déjà été révisé à trois reprises, avec la révision envisagée de l’atelier de décembre 2016.  Pour l’atelier d’Ebolowa, il est donc question d’actualiser ce plan national de contingence, le  revisiter afin qu’il constitue un outil du gouvernement en matière de la gestion des crises, un tableau de bord destiné à servir de canevas aux acteurs de l’amont comme de l’aval de la protection civile.

Selon Mariatou Yap directeur de la protection civile au Minatd, il est question de revoir la typologie des risques  ce qui a été fait en 2011 et aujourd’hui les choses ont évolué d’où le bienfondé de l’atelier d’Ebolowa. De manière pratique, il s’agit de revisiter la nomenclature des risques, en prenant compte des risques émergents, d’analyser lesdits risques, de faire un inventaire des moyens existants par rapport à la norme. Mettre à jour le dispositif de suivi et évaluation, et définir les stratégies de financement du  plan national de contingence. Il est important d’étendre l’information,  la sensibilisation et la formation  des acteurs locaux sur pratiques et outils de réduction des risques et catastrophes de manière globale.  Il faut noter à cet effet que les catastrophes sont des événements d’origine brutale, l’idée est répandue que l’on ne peut certes pas les prévoir. Mais, leur survenance peut conduire à mener des études et recherches pour ne serait ce qu’en atténuer les effets. D’où, la présence de plusieurs sectorielles à cet atelier d’Ebolowa comme la recherche scientifique, la santé publique, l’environnement, la communication et les Ong travaillant dans le domaine. Le bilan sur le plan humain que financier est souvent très lourd surtout pour les pays en voie de développement comme c’est le cas du Cameroun. On peut citer l’émanation de gaz toxique à Nyos, les épidémies. De nombreuses familles sont souvent abandonnées à leur sort. Il faut noter que ces catastrophes ont des incidences peu reluisantes qui freinent le développement du pays.

 

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Politique

Cameroun - Politique : 20 Mai 2017: 3 550 médailles à décerner (6438)
Cameroun - Politique : Le chef de l’Etat de retour à Yaoundé (10685)
Cameroun - Politique : Cameroun : le SDF, principal parti d'opposition, saisit l'ONU pour réclamer un Etat fédéral (11544)
Cameroun - Politique : Le parlementaire jeune Martin Ekotto évoque les difficultés de son action (6735)
Cameroun - Politique : Le MRC et le peuple Camerounais disent NON au glissement du calendrier électoral prévu en 2018! (4302)
Cameroun - Politique : 6 avril 1984 : Les mésaventures de Niat Njifenji et Meva’a m’Eboutou (14873)
Cameroun - Politique : Bafang : Pierre Kwemo charge le préfet sortant (6947)
Cameroun - Politique : Gratification présidentielle: la résidence de Gabriel Ebili prend forme (10896)
Cameroun - Politique : Cameroun: le Président Paul Biya se cache des médias (3841)
Cameroun - Politique : Cameroun: mais où est passé Paul Biya après l’Italie ? (4031)
Cameroun - Politique : Catastrophe ferroviaire d’Eséka, harmonisation de l’âge de départ à la retraite: Le PM répond aux députés (6842)
Cameroun - Politique : SUD,Cavaye Yeguie Djibril sur le terrain de la sensibilisation des jeunes aux activités agropastorales. (11185)
Cameroun - Politique : SUD,Mengong : les militants se mobilisent pour les échéances avenirs (5985)
Cameroun - Politique : Les 32 ans du parti au pouvoir en couverture des journaux camerounais (7061)
Cameroun - Politique : National Assembly: Entire Bureau Re-elected (7046)
Cameroun - Politique : Sénat: Niat Njifenji réélu (7303)
Cameroun - Politique : Cameroun : les présidents de l’Assemblée et du Sénat reconduits (7080)
Cameroun - Politique : Cameroun : Niat et Cavaye restent présidents (8949)
Cameroun - Politique : Election des bureaux: jour de vérité (7390)
Cameroun - Politique : Haute Sanaga. Antoine Samba succombe aux guerres de positionnement des élites (10358)

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Crise Anglophone : Cameroun: report du procès des leaders de la contestation anglophone (594)
Cameroun - Emploi : SUD,Ebolowa : le FNE dans une campagne d’attraction des chercheurs d’emplois (653)
Cameroun - France : France, le distributeur de textile Camaïeu tente de se positionner au Cameroun (1935)
Cameroun - Diaspora : Un plan d’insertion professionnelle pour les Camerounais de retour de France (1887)
Lutte contre Boko Haram : Cameroun : les trois quarts des réfugiés nigérians favorables au rapatriement volontaire (1950)
Lutte contre Boko Haram : Affrontements dans l’Extrême-Nord camerounais : 4 membres d’un comité de vigilance tués (1933)
Cameroun - Télécommunication : Vingt millions d’abonnés au téléphone mobile au Cameroun (1878)
Cameroun - Economie : Cameroun : la cimenterie CIMAF veut tripler sa production (1880)
Cameroun - Santé : Paludisme: 4000 décès par an au Cameroun (2717)
Cameroun - Chine : SUD,La présence chinoise se confirme de plus en plus à Ebolowa (3103)
Cameroun - Vietnam : Le président camerounais Paul Biya attendu en visite au Vietnam (3256)
Elecam : Cameroun/nomination: le Président Paul Biya prépare « ses » élections présidentielles (3058)
Cameroun - Transports : L’aéroport de Douala reprend normalement ses activités (2707)
Cameroun - Logement : Logements sociaux: pourquoi les locataires traînent les pieds (2871)
Lutte contre Boko Haram : Exercices militaires entre les USA et le pays du Bassin du Lac Tchad (2920)
Cameroun - Transports : Le Cameroun renforce les normes de certification de ses aéroports internationaux (5004)
Cameroun - Congo : 33 milliards du Japon pour une route entre le Cameroun et le Congo (5067)
Cameroun - Consommation : Le Cameroun, premier consommateur de bière en Afrique centrale et de l'Ouest (5305)
Cameroun - Transports : La Cameroon Automotive Holding a déjà investi 1,4 milliards de FCfa dans son projet d’assemblage de véhicules à Kribi (5057)
Cameroun - Energie : Le Canada lorgne sur l’activité de transport de l’électricité au Cameroun (5035)