Dimanche le 29 Janvier 2017 18:32:32 Jacques Pierre SEH | Cameroun24.net Société

Cameroun - Agriculture. SUD,Le Minader en campagne de sensibilisation des jeunes potentiels agriculteurs

En compagnie de son ministre délégué en charge du développement rural et son homologue de la jeunesse et de l’éducation civique, ils ont tenu le 27 janvier dernier à la place de fête de Nko’ovos à Ebolowa, une rencontre régionale d’échanges, d’information et de sensibilisation des jeunes de la région sur le dispositif d’accompagnement mis en place par l’état et les formations professionnalisant es offertes. Y étaient conviés, de nombreux jeunes venus des quatre départements et les différents programmes d’accompagnement socio économique mis sur pied par le gouvernement

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |


C’est suite à l’adresse du chef de l’état le 10 février 2016 à la jeunesse, les exhortant à choisir le métier de l’agriculture, qu’Henri Eyebe Ayissi alors ministre de l’agriculture et du développement rural (Minader)  est venu échanger avec les jeunes de la région. Les apporter l’information sur le dispositif actuel disponible dans son département ministériel. Pour le Minader, le chômage est au centre des préoccupations du gouvernement, Paul Biya lui-même l’a évoqué, il est question de trouver les voies et moyens pour que les jeunes, pleins de force puissent s’intéresser aux activités agropastorales.

Car, le secteur agricole se présente comme un grand gisement d’emploi au Cameroun qu’il faut explorer. A cet effet, que les jeunes créent, innovent et opèrent une réelle révolution de mentalités et devenir des entrepreneurs agropastoraux que le Cameroun a besoin.  Il est donc question de s’informer sur les nombreux programmes qui  soutiennent le développement socio économique  et qui existent au Minader.

Les jeunes ont les jambes lourdes, le Minader est plus agile est alors venu à leur rencontre, ce qui a valu sa présence à Ebolowa, capitale régionale de la région du Sud pour cette autre étape de cette caravane de sensibilisation gouvernementale. Pour lui, le Sud est qualifié de région aux trois frontières, carrefour de la Cemac,  il dispose des atouts importants, une position géographique en zone équatoriale offrant un couvert  végétal permanent.

Des cours d’eau, un climat bimodal, des terres disponibles, des axes routiers intégrateurs, les marchés frontaliers mais surtout cette jeunesse qui a de la force de travail. Certainement qu’elle ne maîtrise pas les opportunités à saisir pour sortir de l’oisiveté et pouvoir contribuer au développement économique du Cameroun. Il est question que les jeunes puissent améliorer leur employabilité, et s’auto employer également et créer des richesses.

sensibilisation_jeunes_agriculteurs_foire

Comme seconde thématique, le patron du Minader a entretenu les jeunes sur le cacao comme produit stratégique, lui qui jadis a contribué au développement socio économique du Cameroun. Se situant dans la pérennisation des acquis, une campagne de régénération et de réhabilitation  du verger  cacao va bientôt voir le jour.

Une opportunité de plus que doivent saisir les jeunes. Certains jeunes se sont  frayés un passage en force dans l’agriculture, ceux-ci  ont partagé leurs expériences comme c’est le cas avec Martin Ekotto du village d’Akak Essatolo. Lui qui de par son engagement aux activités agricoles est devenu un député junior  pour le compte de la jeunesse du Sud pour l’année 2017.

Aujourd’hui, il dispose plusieurs hectares de cacao, banane plantain et du piment. Les responsables des programmes du Minader ont présenté l’offre de leurs  structures aux jeunes. Pour le patron de la jeunesse et de l’éducation civique, nous sommes venus dire aux jeunes de s’engager dans le travail de la terre, comme le leur a proposé le chef de l’état. L’état leur  garantie de l’encadrement et du suivi dans leurs différentes activités. En somme, il s’agit du déroulé progressif du plan triennal spécial jeunesse qui est capitalisé d’un montant de 102 milliards de FCFA.

sensibilisation_jeunes_agriculteurs_henry_eyebe_ayissi_remise_don
Dans un jeu questions réponses, les jeunes ont soulevé le problème d’accès aux terres lorsqu’on sait aujourd’hui que les élites s’accaparent des grandes superficies déjà. L’accès à la semence de qualité, à la dotation en matériels agricoles. Ils ont été rassuré par Clémentine Ananga Messina ministre délégué auprès du Minader en charge du développement rural, sur la contribution du gouvernement à rendre concret cette vision du chef de l’état. Car, tout le monde à la place dans l’agriculture. Au terme, en guise d’encouragement pour ceux des jeunes déjà opérationnels, un kit de matériel agricole leur  a été offert par le ministre de l’agriculture et du développement rural. Ainsi, Jean Patrice Akam Akam président régional du conseil national de la jeunesse s’engage pour le compte des jeunes à saisir cette opportunité gouvernementale.