Cameroun - Culture. SUD,La chefferie de Mebae confirme son option d’ouverture et d’intégration nationale

  • Jacques Pierre SEH | Cameroun24.net |
  • Publié : Lundi le 28 Novembre 2016 07:35:43 |
  • 13636 hits |
  • Culture |

C’est ce qui s’est illustré le 25 novembre dernier dans la cour royale de la chefferie de référence de Mebae, chefferie qui a eu l’honneur de recevoir le couple présidentiel à l’occasion de la tenue du comice agropastoral à Ebolowa.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à

Lydie Malonté fait désormais partie de la notabilité de cette chefferie.;
Pour  le chef traditionnel de Mebae majesté Beh Atangana,  le chef traditionnel à pour rôle de seconder les autorités administratives dans leurs  missions d’encadrement des populations.

Dans cette option, le chef peut alors  détecter les ressources humaines capables de contribuer au rayonnement de la chefferie, et part ricochet créer le bien-être dans la contrée. Ainsi, sur les dix  régions que compte le Cameroun, cinq sont représentées dans la chefferie de Mebae. Un signe d’ouverture et de consolidation de l’intégration nationale.

On peut également retenir que c’est sur cette même cour royale que l’ambassadeur de la Turquie  au Cameroun s’est fait notable. Pour rester dans cet élan, c’est Lydie Malonté magistrat hors hiérarchie  et présidente du tribunal administratif au Sud qui fait son entrée dans ce cercle ésotérique du pouvoir ancestral à Mebae. 

Son intronisation à cette cour à pris l’élan d’un grand festival culturel avec les artistes de renoms comme Jean Pierre Essome, Richard bande de Zoétélé, le groupe d’Ambassibé de Sallé John, celui venu du Nord-ouest du Cameroun et Guyzo l’amour.

En fait, il s’est agi d’une rencontre d’amour entre Mendo Lydie de Zoétélé et Malonté Pierre venu du Nkam à Yabassi. C’est bien cette Yabassienne par alliance qui a été accueilli par ses compères de la notabilité de Mebae.

Et pour rehausser l’événement, les chefs du Nkam ont effectué le déplacement de Mebae ainsi que certains chefs  du Dja et Lobo à l’instar de Jean Jacques Ndoudoumou  pour ne citer que lui, qui s’est encore affirmé dans l’amour qu’il a pour le balafon. Il a réussi  de par ses percussions balafoniques à  créer des moments joies au sein des convives de la chefferie parmi lesquelles, Victor Marcel Mendel Ngangué préfet du département de la Mvila digne fils Sawa.

Pour le chef de Mebae, la chefferie a besoin des personnes ressources qui peuvent apporter de l’animation dans tous les aspects pour le bien-être de la communauté. Le choix de Lydie Malonté compte tenu de ses capacités correspond aux aspirations de la chefferie de Mebae qui se veut ouverte aux Camerounais.

Pour la concernée, cet  anoblissement est une volonté du très haut, qui continuera à lui donner des ressources pour accomplir cet autre mission à lui confiée dans la chefferie de Mebae. Pour Pierre Malonté, c’est la volonté de Dieu qui s’accomplit avec cette intronisation de son épouse. Il faut noter que la chefferie de Mebae se positionne aujourd’hui comme l’une des chefferies qui a déjà adopté l’ouverture comme mode de fonctionnement.

Un véritable festival culturel cette intronisation qui débute par la sortir royale des chefs en compagnie de la postulante. C’est après un rituel  secret assorti  d’une danse initiatique que le pouvoir est transmis selon certains chefs.

Et aux dires des initiés, les choses se sont déroulées avec la bénédiction des ancêtres que sa majesté Beh Atangana a pris bien le soin d’invoquer afin qu’ils puissent prendre part à cette onction. Il faut noter que c’est tout récemment que les chefs traditionnels ont été formé au droit coutumier, et que si chaque chefferie pouvait disposer d’un magistrat de haut vol comme c’est le cas à Mebae, les choses seraient faites avec plus d’équité encore. A la seule condition pour les autres chefferies, de s’ouvrir aussi à l’intégration nationale.
 

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Culture

Cameroun - Culture : Etoile montante : entre peau et pinceau (10466)
Cameroun - Culture : Exposition: « Le feu », cet élément si parlant (15002)
Cameroun - Culture : Festival: Les trésors de la culture Massa (15792)
Cameroun - Culture : SUD,Le brassage de cultures pour le vivre ensemble en marche (13929)
Cameroun - Culture : Patrimoine culturel national: les bases de l’inventaire fixées (13368)
Cameroun - Culture : Manuscrit francophone: un Camerounais primé (17569)
Cameroun - Culture : La culture comme rempart (20542)
Cameroun - Culture : Canal 2’Or 2017: Chantal Biya félicite les artistes (19717)
Cameroun - Culture : Les vainqueurs de Canal 2’Or acte 11 (21831)
Cameroun - Culture : ''Sans femme, on n'a que la moitié de ce qu'on veut'' (14132)
Cameroun - Culture : SUD,Le Cameroun culturel à Ebolowa (18107)
Cameroun - Culture : Mboa BD 2016: Le 9e art explose (13712)
Cameroun - Culture : Nguon 2016: un patrimoine à préserver (21040)
Cameroun - Culture : Festival culturel du peuple Baham: hymne à l’autonomisation (18732)
Cameroun - Culture : Ngondo: que la lumière soit! (17873)
Cameroun - Culture : Arts et culture: cap sur les infrastructures (15544)
Cameroun - Culture : SUD,La chefferie de Mebae confirme son option d’ouverture et d’intégration nationale (13638)
Cameroun - Culture : Clôture du FENAC: le show des « Seigneurs » de la basse (16789)
Cameroun - Culture : Mouhtar Ousmane Mey: « La participation au FENAC a été intense et positive » (16830)
Cameroun - Culture : Audrey Inès Mpot, Miss FENAC (16334)

DANS LA MEME RUBRIQUE : Culture

Cameroun - Réligion : Ramadan 2017: on se prépare (1813)
Cameroun - Tourisme : SUD,Biodiversité : Quand les chefs traditionnels s’y intéressent. (2590)
Réligion : «Des revenus divins» pour l’Église d’Angleterre, le meilleur investisseur du Royaume-Uni (2635)
Cameroun - Jeunesse : La start-up africaine de la semaine : Noohkema, le lion des jeux vidéos (6127)
Cameroun - Sciences : Deux équipes camerounaises finalistes du concours Bots for Messenger organisé par Facebook (5404)
USA : Une star du porno US attaquée par un requin en plein tournage (5987)
Livre : Cameroun : l’incroyable histoire du médecin français qui, tel un roi, dirigea le Haut-Nyong dans les années 1940 (5443)
Cameroun - Communication : Aimée-Catherine Moukoury : une passionée à Canal 2 (6218)
Cameroun - Communication : Gare aux « fake news » (6033)
Cameroun - Politique : Communauté Bamendjou: Sa majesté Sokoudjou remercie Biya pour sa distinction (6902)
Cameroun - Education : Entrée en 6e, Common Entrance: près de 250 000 candidats ont composé (6628)
Cameroun - Communication : Messapresse, filiale du groupe français Presstalis au Cameroun, veut augmenter son capital de 40 à 490 millions de FCFA (6564)
Livre : « Les temps de la cruauté » de Gary Victor (6367)
Cameroun - Femmes : Harcèlement sexuel : Les parents interpellés (6991)
Cameroun - Musique : Z-Tra: la Go qui peut... (7930)
Cameroun - Musique : Sanzy Viany: la voix envoûtante (7454)
Cameroun - Réligion : Massi Gams pour une décolonisation de l’Evangile (7883)
Cameroun - Education : Orthoga'ffe: la leçon en humour (10499)
Cameroun - Culture : Etoile montante : entre peau et pinceau (10466)
CEEAC : La Ceeac ressuscite le Centre international des civilisations Bantus (9719)