Cameroun - Jeunesse. SUD,Entreprenariat jeune : l’exemple qui vient de Zouameyong

  • Jacques Pierre SEH | Cameroun24.net |
  • Publié : Jeudi le 24 Novembre 2016 18:42:49 |
  • 9481 hits |
  • Opinion |

C’est bien dans cette contrée située à une dizaine de kilomètres d’Ebolowa que ce jeune la trentaine révolue a mis un terme à l’oisiveté urbaine.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à

Aujourd‘hui,  fier de son nouveau statut d’agriculteur,  cet « entrepreneur rural » à de bonnes raisons pour saluer la vision de sa jeune épouse originaire de l’ouest du Cameroun qui n’a cessé de l’encourager pour ce retour au village. Pour  découvrir l’activité menée, Joseph  Essi Aba’a  nous a conduit le 22 novembre dernier dans sa plantation de 2 hectares de banane douce en compagnie des coordonateurs régionaux en charge du bananier plantain et celui du maïs.


Joseph Essi Aba’a  se débrouillait comme la plupart des jeunes dans les métropoles Camerounaises. Les choses n’étaient pas aisées comme il le déclare, avec sa jeune épouse il fallait tout faire pour vivoter. Comme une vision divine, encouragé par sa compagne ils décident ensemble de regagner le village où, ils peuvent boire l’eau gratuitement renchérie la dame. Comme le bonheur ne vient pas seul, c’est dans son village Zouameyong  qu’un séminaire sur l’entreprenariat agricole est organisé sous la conduite de la coopération allemande (Giz). Il y prend part et au terme, il voit ses idées recadrées, redéfinies et réorientées à partir des exposés présentés. 

Réconforté par l’adresse du chef de l’état à la jeunesse le 10 février dernier à savoir, « la terre ne trahit jamais, n’ayez pas peur de franchir le pas, soyez les entrepreneurs agricoles dont le Cameroun a besoin. C’est un métier noble et rémunérateur de ce qu’il est convenu d’appeler l’économie réelle… » Joseph saisit la balle au bond et décide alors d’embrasser le travail de la terre.  Comme la terre ne trahit jamais, il a réussi à mettre sur pied déjà 2 hectares de banane douce. Son rêve est d’avoir un jour, une exploitation du genre qu’il y a  à Njombé. Etant déjà dans une dynamique d’encadrement,  le partenariat établi avec les structures de l’état et du privé qui croient en le développement du tissu économique ont de fortes raisons d’apporter des appuis financiers à l’entreprenariat.  Ce qui constitue une retombée de la formation reçue, une équipe du Minader à travers le programme de relance de la filière plantain est descendu sur les lieux.

De ce constat d’expert, il ressort que le choix de ce jeune est porteur avec la banane douce. Du point de vue technique, certains amendements lui ont été apportés pour la suite, d’abord la densification et le suivi systématique de la bananeraie avec le respect des phases de traitement. Pour le coordonateur régional du programme de relance de la filière plantain, l’engagement de Joseph Essi Aba’a oblige des structures de l’état à lui apporter un suivi. Il a eu de la volonté maintenant, il faut y adjoindre la technicité nécessaire, sur le plan de l’utilisation des semences de qualité, le respect des écartements.

Pour Salomon Beko’o Mimfe’e directeur général du fonds d’investissement solidaire (Fodis) acteur de ce partenariat, les jeunes ont été formé à l’entreprenariat agricole, ils ont monté des projets, aujourd’hui c’est une matérialisation de l’accord de partenariat avec les structures d’encadrement de l’état. Ainsi, on peut compter avec cette catégorie de jeune engager et qui tient à réussir. La banane douce fait bon marché, il ne pourra pas manquer d’acheteurs, les marchés frontaliers Kye-ossi et Abang Minkô en demandent.

Pour lui, ce jeune doit servir d’exemple à plusieurs autres pour son  positionnement  dans le domaine agricole, surtout que la pression foncière n’est pas encore forte dans la région, il dispose d’un bon patrimoine foncier pour une exploitation industrielle. Il faut reconnaitre que la volonté seule ne suffit pas, il faut un accompagnement financier et matériel assorti d’un suivi. Nous pensons que cet exemple de Joseph Essi Aba’a sera un cas d’école pour beaucoup de jeunes en quête d’un emploi, en se lançant dans l’entreprenariat agricole, ils seront des pourvoyeurs d’emploi de demain. Il faut noter que Zouameyong est une contrée avec une population dynamique et très laborieuse, celle-ci  tire l’essentiel de son revenu du travail de la terre. Les cultures vivrières sont bien développées et ravitaille le marché local, et les cultures pérennes comme le cacao, le palmier à huile constituent une source de revenus importants pour les exploitants.
 

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Jeunesse

Cameroun - Jeunesse : SUD,Une vitrine pour Ebolowa avec la foire du groupe Plaza (581)
Cameroun - Jeunesse : La start-up africaine de la semaine : Noohkema, le lion des jeux vidéos (18542)
Cameroun - Jeunesse : Jeunes et armée, une motivation à toute épreuve (9222)
Cameroun - Jeunesse : SUD,L’entreprenariat des jeunes au centre des débats à Ebolowa (9630)
Cameroun - Jeunesse : Insertion socioprofessionnelle: Samuel Eto’o Fils mobilise les jeunes (5780)
Cameroun - Jeunesse : Nino Njopkou: « Ce sont les résultats de la combativité des jeunes » (8311)
Cameroun - Jeunesse : SUD,Entrepreneuriat jeune : Le réseau parlementaire espérance jeunesse de l’assemblée nationale sur le terrain de la sensibilisation (10331)
Cameroun - Jeunesse : Le discours de Paul Biya aux jeunes en couverture des journaux camerounais (8477)
Cameroun - Jeunesse : SUD,La fête de la jeunesse : la jeunesse de Ngalan découvre le défilé (9703)
Cameroun - Jeunesse : 51ème Edition de la Fête de la Jeunesse : Message de S.E.M. Paul BIYA (10932)
Cameroun - Jeunesse : SUD,Fête de la jeunesse à la prison centrale d’Ebolowa (12314)
Cameroun - Jeunesse : Pour la Jeunesse camerounaise, j’accuse ! (10441)
Cameroun - Jeunesse : Le Cameroun lance un programme triennal de 102 milliards de FCfa en faveur de la jeunesse (6069)
Cameroun - Jeunesse : Cameroun : vers un Programme national de volontariat inclusif (9366)
Cameroun - Jeunesse : SUD,Entreprenariat jeune : l’exemple qui vient de Zouameyong (9483)
Cameroun - Jeunesse : SUD,Construction du modèle de l’entreprenariat des jeunes dans le Sud (8954)
Cameroun - Jeunesse : Guillaume Olivier Madiba: Mister Video Games (18625)
Cameroun - Jeunesse : 994 enfants victimes de violences sexuelles au Cameroun (étude) (14655)
Cameroun - Jeunesse : SUD,Journée internationale de la jeunesse : les jeunes s’intéressent à la chefferie traditionnelle au Sud (17216)
Cameroun - Jeunesse : Cameroun : forte teneur de numérique dans le plan triennal «Spécial jeunes» (14011)

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

CC Russie 2018 : Hugo Broos : « Nous avons encore une petite chance » (7624)
Qatar : Qatar: des conditions de sortie de crise (7502)
CC Russie 2018 : Groupe B : Quelles équations pour les Lions ? (7549)
CEMAC : Cameroun : Une perte de 600 millions f cfa moins d'un an après l'entrée en vigueur des APE (7409)
Sciences : Chirurgie de pointe: la première greffe de tête aura lieu en Chine (5293)
Syrie : La Marine russe tire des missiles Kalibr contre Daech en Syrie (6251)
Syrie : Moscou: on peut affirmer avec un «haut degré de certitude» qu’Al-Baghdadi est mort (5443)
Cameroun - Politique : La déstabilisation imminente du Cameroun marquera la fin des agresseurs imbéciles au pouvoir (6335)
CC Russie 2018 : Fabrice Ondoa: «Nous sommes une vraie équipe» (6538)
CC Russie 2018 : Le match à ne pas perdre (6506)
Cameroun - Economie : Cameroun : comment Pius Bissek a fait plier le géant Nestlé (6634)
Cameroun - Politique : Le jour où Paul Biya a renoncé à devenir prêtre (6644)
Cameroun - Football : Accusations: Eto’o répond à Bernard Tchoutang (7193)
CC Russie 2018 : Fifa : Gianni Infantino «extrêmement heureux» de l'assistance vidéo à la Coupe des Confédérations (6546)
Cameroun - Communication : Economie et Coupe des confédérations en couverture des journaux camerounais (6394)
Cameroun - Communication : Économie et gouvernance en couverture des journaux camerounais (5942)
CC Russie 2018 : Hugo Bross : ''je m'attends à un match difficile contre l'Australie '' (5898)
CEMAC : Le Maroc finalise son entrée au capital de la BDEAC pour un montant global de 4,52 milliards de FCFA (3714)
Cameroun - Santé : L’Institut européen de coopération a permis en 2 ans de dépister 16 000 nouveau-nés victimes de drépanocytose au Cameroun (3285)
Cameroun - Finance : Pour booster la DSX, la Commission des marchés financiers du Cameroun propose d’obliger les banques à se faire coter (7653)