Cameroun - Politique. SUD,Cavaye Yeguie Djibril sur le terrain de la sensibilisation des jeunes aux activités agropastorales.

  • Jacques Pierre SEH | Cameroun24.net |
  • Publié : Vendredi le 31 Mars 2017 19:13:33 |
  • 14429 hits |
  • Société |

C’est à l’occasion de la 4ème édition de la caravane de promotion de l’entreprenariat et de la valorisation des métiers agro-pastoraux auprès de la jeunesse qui s’est tenue dans la région du Sud du 28 au 30 mars dernier avec pour apothéose au stade municipal de Nko’ovos à Ebolowa, la cérémonie de récompense aux meilleurs entrepreneurs jeunes dans le domaine agropastoral, une initiative du réseau des parlementaires « espérance-jeunesse » (Reje) conduit par le président de ladite chambre.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à


Cavaye Yeguie Djibril président de l’assemblée nationale (Pan) accompagné d’une centaine de députés, des ministres en charge de la jeunesse et de l’éducation civique, de l’agriculture et du développement rural, de l’emploi et de la formation professionnelle, de l’élevage, des pêches et des industries animales sont venus à la rencontre de plus de 3500 jeunes provenant des 29 arrondissements de la région du Sud.

Pour le président de la chambre basse du parlement Camerounais, il est question d’intéresser les jeunes à l’agriculture et à l’élevage, sources importantes de création de richesses et d’emplois pour les jeunes. Aussi de valoriser les métiers nobles rémunérateurs de la « terre qui ne trompe jamais », pour reprendre l’expression propre à Paul Biya,  président de la république.

Pour le coordonnateur du Reje le député Gaston Komba, il est question d’encourager les jeunes ayant choisi les métiers agro-pastoraux, récompenser soixante-quatre meilleurs jeunes agriculteurs et éleveurs de la  région. De les présenter également des opportunités entrepreneuriales  et agropastorales avec  une soixantaine de structures présentes aux fins d’informer et de sensibiliser ces jeunes. C’est une manière d’apporter une réponse concrète et pratique selon le Pan aux deux interpellations du président de la république, d’abord à la communauté nationale l’appelant à intéresser les jeunes à l’agriculture bref,  aux métiers agropastoraux. Ainsi, le déploiement symbolique et visible des parlementaires vise à induire le nécessaire changement de mentalités afin d’accorder plus d’importance, de moyens et de valeur au secteur agro-pastoral dans un pays agricole mais aux mentalités plus citadines. A travers le village des opportunités, il a été question d’informer les jeunes sur les divers opportunités qu’offre le secteur agropastoral, de former les jeunes sur les itinéraires techniques de production de certaines cultures, de créer un cadre d’échange entre les jeunes et les responsables des structures d’appui à l’insertion socio-économique et professionnelle des jeunes. Bref, de présenter sur un site unique l’ensemble de structures de formation, d’encadrement, d’accompagnement et d’appui à la jeunesse. A travers un atelier tout spécial à savoir,  développer la citoyenneté positive et agissante auprès de la jeunesse et induire des comportements responsables.  Il faut noter que la caravane a regroupé  des structures publiques et privées dédiées à la formation et à l’insertion socio-économique et professionnelle des jeunes. Et de plus en plus, des structures de financement s’y sont  intéressées. Ce qui a permis d’enrichir et densifier  les opportunités d’information, de sensibilisation et de formation des jeunes.

Pour le promoteur de vision « vingt-55 » Ernest Claude Ewoty  qui fait dans la transformation des farines de peaux de manioc, à travers la caravane des opportunités dit,  avoir  appris beaucoup sur les sources de financement des différents secteurs d’activités. Il a été primé avec une brouette et un pulvérisateur comme ce jeune qui  fait dans le maraichage, il dénote cette incompatibilité des prix avec l’activité menée par le jeune. Il faut noter que 8 meilleurs jeunes agriculteurs et éleveurs ont reçus des médailles de chevalier de l’ordre du mérite camerounais en guise de reconnaissance du travail bien fait.                  

Jacques Pierre SEH


Réactions
I-    Jushua Osih

Député du social democratic found (Sdf), membre du Reje.  

joshua_Osih_depute_Sdf_membre_Reje_670
En tant que parlementaire qu’est ce qu’on peut retenir  de cette  action de la caravane ?
Le réseau des parlementaires espérance-jeunesse est actif dans la promotion pour la jeunesse des métiers agropastoraux. Ce qui fait que l’une des étapes phares de l’action des parlementaires la plus visible aujourd’hui est cette caravane qui d’année en année suscite auprès des jeunes une attractivité des emplois agropastoraux. Vous avez vu le village des opportunités, des discours pour que les jeunes puissent comprendre qu’on peut vivre de l’agriculture, que demain ne peut être fait que d’agriculteurs. Vous savez que l’une des tares de cette société aujourd’hui est cette exacerbation par le régime du Rdpc au pouvoir, est qu’on sanctifie pratiquement la fonction du fonctionnaire, de la bureaucratie. Nous députés voulons dire aux Camerounais que la noblesse n’est pas dans les bureaux de Yaoundé, mais auprès de son champ, de sa ferme. Nous pensons que la région du Sud nous écoute et que les jeunes vont comprendre.


II-    Jacques Fame Ndongo
Ministre de l’enseignement supérieur, porte-parole des élites du Sud, membre du bureau politique du Rdpc.

jacques_Fame_Ndongo_Elite_Sud_670
Quel message pour cette mobilisation des parlementaires pour les activités agropastorales des jeunes ?
Nous avons besoin des choses concrètes pour faire avancer le Cameroun. Il faut lier la théorie à la pratique, le savoir au savoir-faire ce qui a été démontré à travers cette caravane du Reje. Il faut remercier la mobilisation des élites autour de cette action et  convions aux jeunes de ne point oublier le travail de la terre car, il est question de revitaliser l’économie rurale. Ainsi, mettre en valeur la production, la transformation et la commercialisation des produits de manière moderne et efficiente. L’objectif étant de passer de l’agriculture extensive à une agriculture intensive. La jeunesse veut prendre les taureaux par les cornes et permettre aux agriculteurs de devenir performants et crédibles. Le Pan est venu faire ce que nous élites ne faisons toujours pas, c'est-à-dire aller sur le terrain. Le président de la république nous demande de quitter nos bureaux feutrés pour aller sur le terrain implanter l’agriculture moderne. L’exemple vient des députés, tout le monde doit en faire autant comme ces élites dans une dynamique unitaire et irréversible pour le président. Aux jeunes qui ont tourné le dos à l’alcoolisme, au chanvre, au vagabondage pour se consacrer à la bataille économique de leur pays un message,  vous ne regretterez pas votre engagement. En faisant du Pan à travers la chefferie traditionnelle du Sud, un «  zuigui », qui voudrait dire un combattant intrépide. Ainsi, il pourra combattre Boko Haram,  combattre la pauvreté, le laxisme, l’incompétence. Bref, combattre la médiocrité dans les axes économiques pour prôner  l’excellence dans l’agriculture.

III-    Dieudonné Abolo
Coordonnateur de la National Cocoa Academy

dieudonne_abolo_coordonnateur_national_cocoa_academy_670
Comment votre structure compte rendre concret cette intension des parlementaires ?
Notre apport ne peut être que substantiel car, entrant dans nos missions de mobilisation d’une nouvelle génération de cacaoculteurs professionnels. Il est question de professionnaliser les acteurs de l’industrie cacaoyère au Cameroun. L’espoir de la Nca repose sur les jeunes qui doivent relayer les parents qui ont vieillis et leurs plantations aussi, c’est pour eux qu’on parle de l’agriculture de seconde génération. Il faut des planteurs qui peuvent observer, analyser, prendre des décisions et agir, c’est le planteur de l’époque moderne. Ce qui va conduire d’abord à une diminution des coûts de production, des quantités de produits phytosanitaires à utiliser pour le verger et les résidus dans la fève de cacao. L’accompagnement des producteurs est assuré, par l’apprentissage des techniques modernes de conduite d’une cacaoyère. Déjà dans les centres de formation de la Nca environ 500 jeunes intéressés par la culture du cacao suivent les formations, et au terme, ils iront capitaliser cela dans leurs exploitations.


Propos recueillis par Jacques Pierre SEH
 

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Politique

Cameroun - Politique : SUD,Vallée du Ntem : Créer les conditions de développement économique d’Ambam (32493)
Cameroun - Politique : SUD,La préfectorale désormais au féminin dans la Mvila (29610)
Cameroun - Politique : DEPUIS LES ETATS-UNIS D’AMÉRIQUE: Cabral Libii se prononce (9506)
Cameroun - Politique : Indiscipline politique caractérisée à Yaoundé 6ème : de l'urgence du conseil constitutionnel (7775)
Cameroun - Politique : L’acte prioritaire et audacieux qui portera le Cameroun à sa libération et à sa souveraineté (8796)
Cameroun - Politique : ONU Femmes pour plus de candidatures féminines aux élections en 2018 au Cameroun (8667)
Cameroun - Politique : SUD,Comment rendre attrayant une offre politique (28837)
Cameroun - Politique : La déstabilisation imminente du Cameroun marquera la fin des agresseurs imbéciles au pouvoir (12103)
Cameroun - Politique : Le jour où Paul Biya a renoncé à devenir prêtre (12404)
Cameroun - Politique : Préparation du budget 2018: les directives du chef de l’Etat (10151)

DANS LA MEME RUBRIQUE : Opinion

Cameroun - Agriculture : La production cacaoyère du Cameroun siphonnée par le Nigeria (6414)
Cameroun - Corruption : Cameroun : quatre fonctionnaires du fisc sanctionnés pour détournement de plus d’un milliard de Fcfa (6469)
Accident Train Camrail : Un blessé grave dans un déraillement de cinq wagons citernes d’un train de Camrail, filiale camerounaise de Bolloré (5731)
Cameroun - Emploi : Ecobank ferme des agences et réduit son personnel au Cameroun (6538)
Cameroun - Gouvernance : Les Camerounais souhaitent «un système fédéral de gouvernance» (enquête) (5690)
Cameroun - Education : Don de 500.000 ordinateurs: pas de distribution en 2017 (7816)
Cameroun - Sécurité : Meurtres de Kousseri:Jude Woumessi détenu à la prison centrale de Maroua (8684)
Cameroun - Emploi : Recrutements dans les entreprises publiques:le filon des arnaques prospère (7515)
Cameroun - Télécommunication : De nouvelles initiatives pour la réduction de la fracture numérique au Cameroun (7796)
Cameroun - Transports : Cameroun : le trio franco-chinois emmené par Bolloré signe pour de bon au port de Kribi (13819)