Cameroun - Corruption. SUD,16.29% seulement d’effort de lutte contre la corruption

  • Jacques Pierre SEH | Cameroun24.net |
  • Publié : Samedi le 29 Octobre 2016 09:11:53 |
  • 11625 hits |
  • Société |

Ce qui a été déclaré à l’occasion de l’atelier régional d’évaluation de la stratégie de lutte contre la corruption qui s’est tenu du 24 au 26 octobre dernier dans la salle polyvalente du collège régional d’agriculture (Cra) d’Ebolowa sous l’initiative du commission nationale anti corruption (Conac) sous la présidence du gouverneur de la région du Sud qu’assistaient ses proches collaborateurs des services décentralisés.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à

Pour Alfred Etom coordonateur national de la stratégie de lutte contre la corruption à la Conac, il y a encore des secteurs qui coincent gravement dans la lutte contre la corruption de façon globale dans la région. On peut citer  le secteur des marchés publics en tête, ici pour se faire octroyer un marché il faut payer des prébendes. En plus, quand le marché est octroyé la réalisation physique ne correspond pas au cahier de charge ce qui est synonyme de malfaçons. Pendant que les procès verbaux de réception affirment  une conformité excellente. Quand on se rapproche du domaine de l’exploitation forestière, c’est encore pire de ce côté. On coupe le bois sans le respect des textes de lois y afférents, ceci avec des jongleries comparables  à la complicité avec la couverture des responsables.

Au Sud dans la zone  de Bipindi on n’a saisi une cargaison de bois exploité illégalement. Malheureusement, il y a un fort trafic d’influence ce qui témoigne que les gens sont résistants aux changements de mentalités. Vous savez qu’à travers les plans régionaux de lutte contre la corruption, il est question pour la Conac de mettre chaque responsable devant sa responsabilité. Par exemple, si on continue à extorquer de l’argent aux patients dans les hôpitaux, que ce soit en zone urbaine où rurale, c’est bien le responsable qui doit rendre compte. C’est lui qui doit mettre en œuvre des actions anti corruption dans son secteur. Cet exemple peut être vérifiable  dans tous les secteurs publics. Ainsi, la Conac engage cette action en vue de prévenir et d’éduquer les citoyens. Certaines conditions ont rendues le Cameroun vulnérable à la corruption notamment des lenteurs administratives. Tenez pour exemple, lorsque l’état recrute quelqu’un et l’affecte  à un  lieu éloigné et qu’il doit attendre quatre voire cinq années pour avoir son salaire c’est un problème grave. Il doit se loger, se nourrir, se vêtir, se soigner, cette personne va développer des mécanismes de survie pour qu’elle ait de l’argent. Idem pour celui qui a travaillé depuis 30 à 40 ans et qu’à la fin de sa carrière ce même état lui demande de justifier qu’il a été employé de l’état, il y a un problème.

Des exemples, on peut en citer autant, voilà des aberrations qui empêchent  d’aller vers l’assainissement dans les pratiques d’où cette action d’évaluation chaque année en vue de constater le niveau d’effort que les uns et les autres ont fait dans leurs secteurs. Pour Félix Ngulé Nguelé gouverneur de la région du Sud le taux de 16.29% montre qu’il y a encore d’énormes efforts à faire dans le domaine de la lutte contre la corruption dans le Sud. Qu’il soit engagé pour chacun, un message de responsabilité, car la région du Sud occupe un rang peu honorable. Toutes les administrations disposent des cahiers de charges dont il faut engager la mise en œuvre. Il faut remobiliser les uns et les autres, les forces vives pour améliorer ce taux. En 2014, le taux d’effort dans cette stratégie de lutte contre la corruption était de 25.90%, deux années plus tard c’est une intensification d’où cette invite à tous pour éradiquer cette gangrène qui freine le développement du pays. Il est question de mener une réflexion sur l’assainissement des mœurs publiques dans la gestion de la chose publique dans la région du Sud. Pour Olivier Nfeugue président régional du social democratic found (Sdf), cette situation tire sa source dans un système qui dure. Les gens se créent l’humanité tout simplement en faisant partie du système. Pour le droit de rendre compte est une obligation pour tout gestionnaire, ne pas le faire amplifie la tricherie, et l’état perd des ressources.

Pour le coordonateur national de la stratégie de lutte anti corruption, il est question de colmater toutes les brèches qui s’ouvrent à la corruption. Il faut reconnaitre et valoriser le mérite et mener ensemble la prévention et la sensibilisation permanente. Aujourd’hui beaucoup de pays qui étaient à la situation du Cameroun hier, ce sont améliorés, le souhait est que le Cameroun s’améliore aussi. Au terme des travaux, les participants ont élaboré le plan d’action de lutte contre la corruption de 2017, en attendant de voir si les habitudes auront changé.

 

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Corruption

Cameroun - Corruption : 91% de Camerounais pensent que les agents de la police et l’administration fiscale sont impliqués dans la corruption (3311)
Cameroun - Corruption : Blanchiment d’argent et financement du terrorisme : 19 milliards de FCfa suspectés au Cameroun en 2015 (7352)
Cameroun - Corruption : Cameroun : plus de 700 agents de l’Etat ont frauduleusement perçu 1,3 milliard de FCfa en 2016 (5234)
Cameroun - Corruption : Cameroun : un réseau de fraude distrait 1,3 milliard FCFA dans la fonction publique (5611)
Cameroun - Corruption : Détournements aux Finances: plus de 700 personnels de l’Etat mis en débet (8974)
Cameroun - Corruption : Corruption: 11 ministres de souveraineté se rebellent contre la Conac (8296)
Cameroun - Corruption : Crise à Chanas: Le Pca accuse (7721)
Cameroun - Corruption : Du fait de la corruption, le trésor public camerounais a subi un préjudice financier de 172 milliards de FCFA en 2015 (10817)
Cameroun - Corruption : Commission nationale anti-corruption: 6 milliards recouvrés en 10 ans (7602)
Cameroun - Corruption : Lutte contre la corruption: les hôtels ciblés (7373)
Cameroun - Corruption : Paul Biya octroie des avantages aux personnels chargés de la lutte contre les crimes économiques (5195)
Cameroun - Corruption : Une cargaison de produits de contrebande, d’une valeur de plus de 300 millions de FCfa, saisie à Douala (5836)
Cameroun - Corruption : Cameroun : une filiale de la BNP soumise à une enquête (5812)
Cameroun - Corruption : Le gouvernement camerounais accuse ZTE de surfacturation dans le cadre d'un marché public (7412)
Cameroun - Corruption : Délivrance des bulletins de solde: Des arnaqueurs sur la toile (5261)
Cameroun - Corruption : SUD,16.29% seulement d’effort de lutte contre la corruption (11627)
Cameroun - Corruption : Soupçon de blanchiment d’argent. Un officier supérieur camerounais interpellé en France (13976)
Cameroun - Corruption : Bertoua: les visages de la corruption (8271)
Cameroun - Corruption : Fraude : 100 kilogrammes de méthamphétamine saisis (6414)
Cameroun - Corruption : Commerce illicite: La riposte s’organise (8525)

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Emeutes Bamenda : De présumés meneurs de violence interpellés dans le cadre des revendications dans les régions anglophones du Cameroun (1301)
Cameroun - Environnement : Pour préserver l’écosystème péri-urbain, il sera planté des dizaines de milliers d’arbres en 2017 dans la capitale du Cameroun (1236)
Cameroun - Santé : Le ministère camerounais de la Santé publique acquiert 20 lots de la tablette tactile médicale, Cardiopad (1234)
Cameroun - Environnement : Trafic de pangolin: 5 tonnes d’écailles saisies (2048)
Emeutes Bamenda : Cameroun/fronde anglophone: internet coupé et arrestations des leaders (2463)
Cameroun - Télécommunication : Camtel s’associe à Equacomm pour étendre l’accès à Internet sans fil à travers le pays (3391)
Cameroun - Corruption : 91% de Camerounais pensent que les agents de la police et l’administration fiscale sont impliqués dans la corruption (3311)
Cameroun - Travaux publics : Les travaux du gros œuvre du second pont sur le Wouri achevés à 84% (3372)
Cameroun - Economie : Un prêt de 38 milliards de FCFA pour l’approvisionnement en eau potable au Cameroun (3250)
Cameroun - Agriculture : L'agro-industriel camerounais Fapam Industry passe à la transformation du cacao en poudre (4307)
Emeutes Bamenda : Villes mortes : Scènes de violence dans la région du Sud-Ouest (4812)
Emeutes Bamenda : Crise anglophone : Le Consortium de la société civile anglophone se délocalise en Europe (4856)
Lutte contre Boko Haram : 33 présumés membres de la secte Boko Haram relaxés à Maroua (4414)
Emeutes Bamenda : Mbengwi : La maison du commandant de compagnie brûle (4643)
Cameroun - Environnement : Abattage illégal de bois au Cameroun : la première société européenne à avoir été sanctionnée contre-attaque (4283)
Lutte contre Boko Haram : Cameroun : 7 policiers au tribunal militaire pour « intelligence » avec des terroristes (4547)
Emeutes Bamenda : Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest: le gouvernement dénonce la surenchère (5956)
Emeutes Bamenda : Problème anglophone: Les villes mortes en attendant… (5735)
Cameroun - Politique : Ouest: Les maires boudent Fotso Victor (5679)
Emeutes Bamenda : Cameroun: deux organisations anglophones interdites d'activités (5335)