Cameroun - Politique. Qui veut et peut vraiment déstabiliser le Cameroun ?

  • C.P: Léon Tuam |
  • Publié : Vendredi le 19 Mai 2017 06:39:41 |
  • 6235 hits |
  • Opinion |

Avec la fin de la guerre de la prétendue indépendance du Cameroun, les conflits armés s’effaçaient de la liste des soucis majeurs du peuple. Mais depuis quelque temps, parmi les questions qui subjuguent la conscience des Camerounais figure celle de la déstabilisation de leur pays.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à


Cette peur des troubles au pays d’Um Nyobé est dorénavant omniprésente dans les esprits. On en parle, cela se vit et se sent et les effets vont même jusqu’à paralyser des secteurs de la vie nationale. Dans ses rêves, le peuple désespéré croit de nos jours que la solution gît dans la présidentielle de 2018.


Pour les potentielles forces qui veulent déstabiliser le Cameroun, l’on excave partout tels des chercheurs de trésors. L’on fouille et scrute toutes les possibilités loisibles. Sur quelles pistes se lancent les uns et les autres pour ne pas être surpris par cette grande menace qui rôde dans le ciel camerounais ?


L’on martèle que cela viendra des ONG locales et autres forces liées aux puissances occidentales ou des groupes terroristes et refugiés à partir du nord du pays, de l’Est ou même de la mer ; l’on cible les régions du nord-ouest et du sud-ouest ou soutient que ça viendra de la diaspora ou du peuple lui-même.


En vérité, en temps normal, aucune des forces ci-dessus n’est assez forte pour déstabiliser ce pays des grands résistants qu’est le Cameroun. La seule force actuelle qui peut déstabiliser le Cameroun même sans le vouloir, c’est le pouvoir en place. Sa cupidité, ses trahisons et maladresses y traînent le pays.


Pour parler honnêtement, le Cameroun est déjà déstabilisé dans ses structures profondes et vitales par le pouvoir en place et des forces exogènes avec la bénédiction de celui-ci. Il suffit d’un incident majeur quelque part dans le pays à tout moment pour que tout bascule dans la violence totale et le chaos.


En créant des injustices et déceptions et en divisant les Camerounais, en mendiant pour équiper les armées nationales et les exposant gravement, en liquidant des secteurs vitaux du pays aux étrangers, le pays s’avère très affaibli et frêle. Le pouvoir actuel est la plus grande menace de déstabilisation du pays.

Léon Tuam
19 mai 2017

 

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Politique

Cameroun - Politique : SUD,Comment rendre attrayant une offre politique (26100)
Cameroun - Politique : La déstabilisation imminente du Cameroun marquera la fin des agresseurs imbéciles au pouvoir (10400)
Cameroun - Politique : Le jour où Paul Biya a renoncé à devenir prêtre (10668)
Cameroun - Politique : Préparation du budget 2018: les directives du chef de l’Etat (8609)
Cameroun - Politique : Partis politiques: l’effervescence (7733)
Cameroun - Politique : Paul Eric Kingue: «Nous sommes un parti républicain» (8537)
Cameroun - Politique : Les Camerounais pessimistes sur l’avenir du pays auront raison dans un an et demi (14683)
Cameroun - Politique : Le CPP exclut Ndebi Jean Roger Gérard de ses rangs (11803)
Cameroun - Politique : Y a-t-il trop de partis politiques au Cameroun ? (6358)
Cameroun - Politique : Paul Eric Kingué lance son parti politique (14366)
Cameroun - Politique : La police disperse une conférence de presse d’Amnesty à Yaoundé (17368)
Cameroun - Politique : Boycott de la fête nationale : foncièrement antipatriotique (7526)
Cameroun - Politique : A ETOUDI. La garden-party sous haute-surveillance (7414)
Cameroun - Politique : Une réception fusionnelle au palais (3826)
Cameroun - Politique : Fête de l'unité: faste et solennité (6056)
Cameroun - Politique : SUD,Fête de l’unité : la coopération transfrontalière en marche (6092)
Cameroun - Politique : Ne me souhaitez pas Bonne Fête de l'Unité, je ne participe pas au cirque pour oublier nos Martyrs (7004)
Cameroun - Politique : Le Cameroun célèbre samedi les 45 ans de l’Etat unitaire (11853)
Cameroun - Politique : Plan de circulation à Yaoundé (10966)
Cameroun - Politique : Programme officiel de la 45e édition de la fête nationale (11228)

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Cameroun - Diaspora : Forum de la diaspora: c’est parti ! (6910)
CC Russie 2018 : Une élimination qui questionne (6910)
CC Russie 2018 : Thierry Metomo: « Le Cameroun est éliminé avec beaucoup de regrets » (6941)
Cameroun - Communication : Forte teneur d’économie en couverture des journaux camerounais (4128)
Guinée Equatoriale : Procès Obiang: les accusations fracassantes d'un mercenaire contre Soros et Bourdon (7191)
Lutte contre Boko Haram : Huit soldats tchadiens tués au Nigéria (6146)
Inde : Inde : 7500 bourses d’étudiants pour les africains (6063)
CC Russie 2018 : CMR-ALL : La réaction des entraineurs (8598)
CC Russie 2018 : J. Remy Ngono : Les Allemands mangent la sauce des Lions boucanés pour le Ramadan. (10475)
Congo : ''Biens mal acquis'': mise en examen de la fille et du gendre de Sassou Nguesso (8859)
CC Russie 2018 : Hugo Broos : « Nous avons encore une petite chance » (13274)
Qatar : Qatar: des conditions de sortie de crise (13119)
CC Russie 2018 : Groupe B : Quelles équations pour les Lions ? (13118)
CEMAC : Cameroun : Une perte de 600 millions f cfa moins d'un an après l'entrée en vigueur des APE (12960)
Sciences : Chirurgie de pointe: la première greffe de tête aura lieu en Chine (9260)
Syrie : La Marine russe tire des missiles Kalibr contre Daech en Syrie (10191)
Syrie : Moscou: on peut affirmer avec un «haut degré de certitude» qu’Al-Baghdadi est mort (9460)
Cameroun - Politique : La déstabilisation imminente du Cameroun marquera la fin des agresseurs imbéciles au pouvoir (10400)
CC Russie 2018 : Fabrice Ondoa: «Nous sommes une vraie équipe» (10463)
CC Russie 2018 : Le match à ne pas perdre (10436)