Vendredi le 04 Septembre 2015 07:29:57 Patrice Mbossa | Cameroon Tribune Société

Cameroun - Environnement. Premier bilan des Inondations dans le Diamaré

Au moins cinq morts, quatre disparus et une centaine de cases écroulées vendredi dernier.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |



Pour l’heure, c’est l’arrondissement de Ndoukoula qui a payé le plus lourd tribut. Ici, on a enregistré trois morts. L’une des victimes a été transportée par le tirant d’eau et retrouvée dans le village voisin circonscrit dans l’arrondissement de Gazawa.

Les deux autres victimes ont péri, écrasées par le mur qui s’est effondré sur eux durant cette forte pluie. Dans le troisième arrondissement de la ville de Maroua, on a aussi enregistré deux morts, un jeune homme et une dame. Le corps de l’homme a été retrouvé à des dizaines de kilomètres en aval, dans l’arrondissement de Bogo. Il n’est pas exclu que ce bilan puisse s’alourdir puisqu’on parle de quatre disparus depuis ces inondations du 28 août 2015.

Pour ce qui est des pertes matérielles, elles sont plus importantes. Selon les informations déjà disponibles à la préfecture du Diamaré à Maroua, ces inondations causé l’écroulement d’une quarantaine de maisons dans le premier arrondissement de la ville de Maroua, 23 dans l’arrondissement de Gazawa, 31 dans l’arrondissement de Bogo. Dans les arrondissements de Ndoukoula, Petté et Dargala, ces eaux qui ont coupé beaucoup de routes ont paralysé la circulation pendant plus de 48 h.

Face à ce sinistre, Ernest Ewango Butu, le préfet du Diamaré a instruit ses collaborateurs, de procéder au recensement et à l’évaluation des pertes enregistrées dans toutes les localités de son unité de commandement. Les résultats de ces investigations seront connus la semaine prochaine, compte tenu de l’impraticabilité de certaines routes depuis ces inondations. Ces données alors recueillies seront portées à la connaissance de la direction de la protection civile en vue d’une éventuelle assistance aux sinistrés.