Présidentielle 2018. Présidentielle 2018: Des « Pro Marafa » mettent les services de renseignements sur les dents

  • Ibrahimou KARKI | Sans Détour |
  • Publié : Mardi le 03 Janvier 2017 20:43:50 |
  • 10802 hits |
  • Opinion |

La première s’est tenue le 16 décembre dernier à Maroua, en marge du mariage de la fille de Me Harissou, actuellement poursuivi pour « atteinte à la sûreté de l’Etat », du fait de ses accointances présumées avec l’ancien ministre d’Etat Marafa Hamidou Yaya, en disgrâce vis-à-vis du régime de Yaoundé. Et la seconde quelques jours plus tard à Garoua.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à

Et c’est la qualité des personnalités présentes à ces réunions qui suscite des questionnements auprès des services de renseignement. Tenu au domicile du député undp du Diamarré, l’honorable Amadou Adi, le 1er conclave a réuni en outre des personnalités notoirement réputées proches de l’ancien ministre Marafa Hamidou Yaya. en l’occurrence, le Délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Garoua, el Hadj Ahmadou Bouba, mais aussi le député Rdpc de la Bénoué Mamouda Ali, ou encore le membre du bureau politique de l’undp, Mohamadou Badjicka Ahidjo, et bien d’autres personnalités. Selon des indiscrétions ayant filtré du conclave, el Hadj Ahmadou Bouba est présenté comme étant le parrain du mariage de la fille de Me Harissou, l’évènement qui a servi de prétexte à ces retrouvailles. Même si certains reconnaissent au Délégué du Gouvernement le droit de parrainer quelque mariage de son choix, pour d’autres, ce rapprochement avec Me Harissou, celui qui est présenté comme étant le notaire de Marafa, et actuellement poursuivi pour un motif aussi grave que « l’atteinte à la sûreté de l’etat », ne manque pas de suspicion, pour quelqu’un qui tient son poste du régime en place. et pour ces esprits retors, le bémol concernant la présomption d’innocence dont jouit encore Me Harissou dans la cause, ne suffirait pas à justifier que des cadres Rdpc s’affichent publiquement avec ses relations. Surtout qu’à côté du Délégué du gouvernement de Garoua, se trouvait un autre cadre du parti au pouvoir, réputé pour son rapprochement avec Marafa Hamidou Yaya, en la personne du député Rdpc Mamouda Ali, qui, selon des informations confidentielles, serait parmi les personnalités chargées de plaider la cause du célèbre prisonnier auprès des institutions et de certains de ses partenaires à l’étranger.

Reconquérir Garoua

Mais à côté de ces « Marafistes » reconnus, se trouvait également Mohammadou Badjicka Ahidjo, le fils de l’ancien président de la république, et membre du Bureau national de l’undp-l’union nationale pour la Démocratie et le Progrès.

on le sait depuis quelques temps, le parti de Bello Bouba, allié du Rdpc, est en perte de vitesse à Garoua, sa base, du fait des démissions en cascades de ses militants, particulièrement dans la circonscription de Garoua 2. Autant de connexions sur lesquelles les services de renseignement seraient actuellement entrain de cogiter, pour comprendre les ressorts de ce rapprochement jugé contre nature. il n’est pas innocent de relever que cette rencontre « suspecte » intervenait ainsi après l’échec des manoeuvres de Badjicka Ahidjo, tendant à retourner les militants démissionnaires de l’undp de Garoua, au profit du Rdpc, et quelques jours également après la réunion de certains membres du bureau politique de ce parti à Garoua le 18 décembre, sur la conduite de son président national, et qui a consacré ce que d’aucuns considèrent comme étant le flop dans la décrépitude de l’undp à Garoua. en effet, au terme de cette réunion de Garoua, Maïgari Bello Bouba a été bien édifiée par ses lieutenants du terrain sur le désir désormais manifeste de ses militants de militer dans le Rdpc, mais surtout, le conclave du bureau politique de l’undp s’était refermé sur l’inefficacité du parti d’opposition à pouvoir ramener dans ses rangs ses militants démissionnaires, tel que voulu par son président national.

Suffisant pour certains analystes pour lire parmi les raisons de cette réunion (séditieuse ?) la volonté des membres de reconquérir Garoua et de contrôler cette ville stratégique dans la maitrise du champ politique dans la Nord.

Ce d’autant que quelques jours après cette réunion de Maroua, une autre réunion a regroupé pratiquement les mêmes protagonistes au domicile du délégué du gouvernement de Garoua, le mardi le 27 décembre dernier.

Avec au menu, suppute-t-on dans quelques notes de renseignement, la relance de la collaboration avec des partenaires étrangers de ces « Marafistes ». D’autres conjectures y voient l’occasion de redynamiser les relations entre les « Marafistes » et leurs partenaires étrangers, dans la perspective de l’élection présidentielle de 2018, avec en ligne de mire, la volonté d’obstruer la candidature du Rdpc, qui de toute évidence sera portée par Paul Biya, à ce scrutin. A moins que l’autre enjeu de ce copinage politicien peu ordinaire ne soit, comme croient savoir d’autres observateurs, la mise en place des balises à la création du « parti du Grand Nord », toujours d’actualité, selon des sources indiscrètes, dans la perspective de la même élection présidentielle de 2018.

SUR LE MEME SUJET : Présidentielle 2018

Présidentielle 2018 : Cameroun : qui est Serge Espoir Matomba, candidat déclaré à la présidentielle 2018 ? (7322)
Présidentielle 2018 : Les opposants camerounais déjà candidats à la présidentielle de 2018 relèvent de l’ordure politique (11176)
Présidentielle 2018 : Déjà 11 candidats dans les starting-blocks (5566)
Présidentielle 2018 : Election présidentielle de 2018: Le parti républicain dans les starting-blocks (5484)
Présidentielle 2018 : Présidentielle 2018: Des « Pro Marafa » mettent les services de renseignements sur les dents (10804)
Présidentielle 2018 : Cameroun: la guerre des camps pour la présidentielle est lancée (10498)
Présidentielle 2018 : Présidentielle anticipée: Fru Ndi appelle ses militants à se préparer (14971)
Présidentielle 2018 : Présidentielle au Cameroun : ils y pensent tous les matins en se rasant (19856)
Présidentielle 2018 : Présidentielle au Cameroun : la stratégie du moindre mot (15418)
Présidentielle 2018 : Présidentielle anticipée: Le SDF exige le respect de la constitution (19616)
Présidentielle 2018 : Cameroun: Vidéo clip, le Général Valsero s'attaque aux 33 ans de Biya dans sa dernière livraison (33191)
Présidentielle 2018 : Cameroun - Candidature de Paul Biya: Le contre-appel qui vient du septentrion (14963)
Présidentielle 2018 : Cameroun: Prochaine présidentielle, le PAN appelle Paul Biya à se porter candidat (21317)
Présidentielle 2018 : Grandes manœuvres pour la prochaine présidentielle (23892)
Présidentielle 2018 : Cameroun : une conférence de presse de l’opposition réprimée par les autorités (26411)
Présidentielle 2018 : Mbombo Njoya se rétracte (18787)
Présidentielle 2018 : Fecafoot: L’appel à candidature qui dérange et qui divise (23511)
Présidentielle 2018 : La FECAFOOT assure Paul Biya d'un vote à 100% (23409)
Présidentielle 2018 : Cameroun: le parti au pouvoir pour un nouveau mandat de Biya (27333)
Présidentielle 2018 : La candidature de Paul Biya contestée (30864)

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

CC Russie 2018 : Hugo Broos : « Nous avons encore une petite chance » (554)
Qatar : Qatar: des conditions de sortie de crise (560)
CC Russie 2018 : Groupe B : Quelles équations pour les Lions ? (617)
CEMAC : Cameroun : Une perte de 600 millions f cfa moins d'un an après l'entrée en vigueur des APE (580)
Sciences : Chirurgie de pointe: la première greffe de tête aura lieu en Chine (698)
Syrie : La Marine russe tire des missiles Kalibr contre Daech en Syrie (860)
Syrie : Moscou: on peut affirmer avec un «haut degré de certitude» qu’Al-Baghdadi est mort (858)
Cameroun - Politique : La déstabilisation imminente du Cameroun marquera la fin des agresseurs imbéciles au pouvoir (1499)
CC Russie 2018 : Fabrice Ondoa: «Nous sommes une vraie équipe» (4806)
CC Russie 2018 : Le match à ne pas perdre (4786)
Cameroun - Economie : Cameroun : comment Pius Bissek a fait plier le géant Nestlé (4907)
Cameroun - Politique : Le jour où Paul Biya a renoncé à devenir prêtre (4899)
Cameroun - Football : Accusations: Eto’o répond à Bernard Tchoutang (5230)
CC Russie 2018 : Fifa : Gianni Infantino «extrêmement heureux» de l'assistance vidéo à la Coupe des Confédérations (4838)
Cameroun - Communication : Economie et Coupe des confédérations en couverture des journaux camerounais (4686)
Cameroun - Communication : Économie et gouvernance en couverture des journaux camerounais (4233)
CC Russie 2018 : Hugo Bross : ''je m'attends à un match difficile contre l'Australie '' (4198)
CEMAC : Le Maroc finalise son entrée au capital de la BDEAC pour un montant global de 4,52 milliards de FCFA (1974)
Cameroun - Santé : L’Institut européen de coopération a permis en 2 ans de dépister 16 000 nouveau-nés victimes de drépanocytose au Cameroun (1568)
Cameroun - Finance : Pour booster la DSX, la Commission des marchés financiers du Cameroun propose d’obliger les banques à se faire coter (5941)