Cameroun - Nécrologie. Nécrologie: Célestin Lingo n’est plus.

  • Linda Mbiapa | La Nouvelle Expression |
  • Publié : Jeudi le 20 Octobre 2016 20:05:50 |
  • 15174 hits |
  • Société |

Le journaliste camerounais émérite, , vient de rejoindre dans l’au-delà son maître, Mgr Ndongmo. Un vibrant témoignage de son «frère jumeau», Jean Baptiste Sipa

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à


Les hommes et femmes des médias camerounais et étrangers, la Commission indépendante contre la corruption et la discrimination sont tous dépités. L’annonce du décès de Célestin Lingo le 18 octobre à 22h, d’après un post de la consœur Marie Noëlle Guichi, est une pilule difficile à digérer. Hélas ! Célestin Lingo alias Daniel Rim, a rendu l’âme après un long combat contre la maladie. Une disparition qui fait mal. Très mal. « Lingo, c'était un baobab, une boussole, un repère, un modèle pour notre profession. Une plume acérée, caustique, despote. Un baobab avec des mots aussi tranchants qu'une lame, une exigence professionnelle extraordinaire, une humilité qui fait les grands hommes. C’est une perte immense pour le journalisme camerounais et Africain », témoigne Frédéric Boungou, Directeur de Publication du quotidien « Le Messager ».

La douleur n’est pas que vive du côté des patrons de presse et des  journalistes. Elle l’est également pour la Commission  indépendante contre la corruption et la discrimination (Comicodi) : «même très malade et terriblement diminué, Célestin Lingo, le grand frère jamais à court d’humour, n’avait pas déposé sa plume. Il représentait une voix libre, transparente, ouverte et sérieuse dans le genre tantôt volontiers  sarcastique, et tantôt intelligemment moqueur qu’il affectionnait », affirme Shanda Tonme, président de la Commission. Dans une correspondance que La Nouvelle Expression a parcourue sur Internet, Shanda Tonme écrit : « ce Grand frère, cet activiste et agitateur poli, ce chrétien de la première heure grandi sous les aisselles de Monseigneur Albert Ndongmo et inspirateur permanent des idées neuves et socialement révolutionnaires, manquera terriblement à la scène polyvalente camerounaise ». Très affecté, il ajoute : « il s’en va rejoindre Njawé, Tuna, Ombé Ndzana, Tchakam et d’autres ténors du métier, au moment où le destin du pays semble balbutier et solliciter encore plus de plumes alertes. On peut compter sur lui pour poursuivre sa lutte contre des équilibres ethniques tronquées et rétrogrades au ciel ».

 

Biographie

 

L’homme qui s’en va était un ancien prisonnier politique, journaliste émérite, chroniqueur d’exception, leader d’opinion, membre de la société civile camerounaise et un des artisans les plus déterminés, les plus fiables, les plus loyaux et les plus respectés, des mouvements populaires des années de braise en faveur du changement démocratique au Cameroun. Défenseur acharné des Droits de l’Homme et de toutes les causes justes à travers le monde, Célestin Lingo a longtemps servi à Fraternité Matin en Côte d’Ivoire, puis à Cameroon Tribune, avant de finir sa course professionnelle au journal « Le Messager », où il a longtemps conseillé méthodiquement son ami et regretté fondateur, Pius Njawé, et formé de nombreux jeunes talents aspirant à l’élévation dans cette noble et dangereuse profession. Il a été le directeur de l’Essor des jeunes du Diocèse de Nkongsamba en 1960, un journal créé par «l’évêque du tonnerre », Monseigneur Albert Ndongmo, de regrettée mémoire.

Dans une interview accordée à Sylvestre Ndoumou de «L’Effort camerounais», le défunt expliquait comment la presse catholique a apporté sa contribution dans la formation des consciences avant et après l’indépendance. « L’Essor des Jeunes a été créé en mars 1960 par l’Abbé Albert Ndogmo, prêtre du Diocèse de Nkongsamba, pendant une période très  difficile, marquée par la rébellion  qui sévissait dans  cette région.  On n’oublie de Célestin Lingo qu’il se sentait mal à l’aise dans  la casquette de Directeur de ce journal; « puisque en face de moi, il y avait l’administration camerounaise  qui combattait les maquisards, et dans ce combat,  elle soupçonnait tout le monde. Il était donc difficile de  s’exprimer librement, sous  peine d’être accusé de soutenir la rébellion. Jeune journaliste que j’étais (22 ans), la situation était vraiment intenable », déclarait alors ce fervent combattant qui, dès lors, a décidé d’être un journaliste actif qui lui vaut aujourd’hui la reconnaissance publique de tous et de toutes.

Linda Mbiapa, stg

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Nécrologie

Cameroun - Nécrologie : Nécrologie: la chanteuse Lisa T est décédée (10244)
Cameroun - Nécrologie : Nécrologie : Abel Mbengue rend hommage à Zachary Nkwo (8231)
Cameroun - Nécrologie : Nécrologie: les Macase sans voix (13824)
Cameroun - Nécrologie : Nécrologie: Renel Kok est décédé (20041)
Cameroun - Nécrologie : Joseph Charles Doumba: la reconnaissance de la Nation (9645)
Cameroun - Nécrologie : Avis de Décès KONDE Marie Thérèse (8334)
Cameroun - Nécrologie : Vie et mort de Joseph Charles Doumba (13044)
Cameroun - Nécrologie : Cameroun : Joseph Charles DOUMBA est mort (15523)
Cameroun - Nécrologie : Avis de Décès (14082)
Cameroun - Nécrologie : Hommage à Rosette Mboutchouang (18137)
Cameroun - Nécrologie : Inoubliable Maman Rosette (15662)
Cameroun - Nécrologie : Cameroun: Funérailles de la mère de Chantal Biya : des cadres accusés d'arnaque (16087)
Cameroun - Nécrologie : Nécrologie: « L’homme de Khartoum » n’est plus (12762)
Cameroun - Nécrologie : L’hommage de Claude le Roy à Zacharie Noah (18707)
Cameroun - Nécrologie : Adieu, Zacharie Noah ! (18706)
Cameroun - Nécrologie : Cameroun : Yannick Noah enterre son père ce mercredi à Etoudi (18565)
Cameroun - Nécrologie : Yaoundé VI: Deux maires décèdent en deux ans (17955)
Cameroun - Nécrologie : Le président du Tgi de Nkongsamba est mort (14052)
Cameroun - Nécrologie : Nécrologie: Zacharie Noah s’en va (12300)
Cameroun - Nécrologie : Yaoundé : disparition du père de Yannick Noah (11454)

DANS LA MEME RUBRIQUE : Sport

Cameroun - Diaspora : Diaspora camerounaise: les attentes du gouvernement (1163)
Cameroun - Pêche : Le Cameroun accuse un déficit de 110 000 tonnes de poisson par an (1278)
Cameroun - Energie : Cameroun : la SONARA en capacité de traiter le brut lourd (1321)
Lutte contre Boko Haram : Cameroun : le gouvernement tente d’endiguer le malaise sur le front de la lutte contre Boko Haram (1242)
Cameroun - Jeunesse : Cameroun: Jobs de vacances, le travail forcé des enfants, une implacable réalité (1272)
Lutte contre Boko Haram : 22 tonnes de don de matériels militaires des Etats-Unis au Cameroun (14496)
Cameroun - Télécommunication : Les opérateurs de téléphonie sommés de cesser les transferts d’argent hors zone CEMAC (12518)
Pakistan : Pakistan : plus de cent morts dans un incendie (13315)
Cameroun - Jeunesse : SUD,Une vitrine pour Ebolowa avec la foire du groupe Plaza (18562)
Cameroun - Politique : SUD,Comment rendre attrayant une offre politique (18749)
Cameroun - Transports : Vers une meilleure gestion du transport ferroviaire au Cameroun (18507)
Lutte contre Boko Haram : Cameroun : renforcement des mesures de sécurité (16009)
Opération Epervier : Affaire « Cameroon Airlines » : les recours de Jean-Marie Atangana Mebara examinés par la Cour suprême (27611)
Lutte contre Boko Haram : Une femme kamikaze abattue dans l’Extrême-Nord du Cameroun (24600)
Cameroun - Economie : Un bénéfice de 941 millions de FCFA pour le port autonome de Douala (24937)
Cameroun - Environnement : SUD,Mvila : la lutte contre le braconnage doit s’intensifier (24841)
Cameroun - Finance : Le Cameroun n'a pas accumulé d'arriérés sur la dette extérieure au 1er trimestre 2017 (23014)
Cameroun - Sécurité : 7000 recrues en août pour l’armée et la gendarmerie camerounaises (23364)
Cameroun - Energie : Grâce au barrage de Lom Pangar, le Cameroun vient de traverser « l’étiage le plus calme depuis 10 ans », selon l’électricien Eneo (23176)
Cameroun - Gouvernance : Pour éviter le gaspillage, le Cameroun veut définir les quotas de consommation de téléphone dans l’administration publique (21418)