Cameroun - Culture. Mouhtar Ousmane Mey: « La participation au FENAC a été intense et positive »

  • Sorèle GUEBEDIANG à BESSONG | Cameroon-tribune |
  • Publié : Mardi le 15 Novembre 2016 07:37:50 |
  • 17522 hits |
  • Culture |

Les explications du secrétaire général du ministère des Arts et de la Culture.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à


La 8e édition du Festival national des Arts et de la Culture s’est achevée dimanche dernier. Comment jugez-vous la participation des délégations venues des 10 régions du pays ?
Il y a lieu de relever que ce sont les délégations des dix régions qui ont commencé le FENAC à travers toutes les sélections effectuées pendant plus d’un mois et demi voire deux. Ces délégations ont travaillé d’arrache-pied pour sélectionner ceux-là qui méritaient de prendre part à ce grand rendez-vous culturel national pour défendre les couleurs de leur région. Cette participation, comme vous avez pu le constater, a été effective mais très intéressante. Ceci dans la mesure où ils ont choisi ceux qu’ils ont trouvés excellents. Nous avons été heureux de constater qu’ils avaient fait un bon choix. La participation a été intense et positive.


Quelle appréciation faites-vous de la participation du public à ce FENAC 2016 ?
Le public nous a surpris à travers le niveau de fréquentation du village du FENAC. Nous nous attendions à une fréquentation approximative de 10 000 visiteurs par jour mais les statistiques nous disent que nous sommes allés au-delà. Par moments, nous avons doublé ce chiffre-là. L’engouement était fort, aussi bien au niveau du public que des autorités présentes à l’ouverture, à la tête desquelles le Premier ministre, chef du gouvernement, Philemon Yang représentant le président de la République, Paul Biya. Et pendant toutes ces longues soirées où nous avions eu à regarder des films, des concerts, à organiser des réunions patrimoniales, il y avait du monde, les Camerounais comme les étrangers. Nous sommes heureux de constater que cela a été positif.


De nombreuses distinctions ont été remises aux artistes et aux icônes. Comment, au-delà du FENAC, continuerez-vous d’accompagner ces grandes figures pour qu’elles puissent mettre un peu plus leur potentiel au service de la culture camerounaise ?
En ce qui concerne les décorations décernées par le président de la République à toute la composante du monde culturel c’est-à-dire des artistes, des peintres, écrivains, éditeurs, etc., c’est quelque chose d’inédit. Le ministre des Arts et de la Culture, le Pr. Narcisse Mouelle Kombi a eu la lumineuse idée de suggérer cela et le grand patron des arts au niveau du Cameroun l’a approuvée. Et vous constatez que tout le monde était heureux. Moi également, parce que j’ai eu cet honneur d’être fait Commandeur. Vous constatez qu’il y a eu une adhésion totale et pas de commentaires particuliers. Pour ce qui est de la suite, on ne décore pas tout le monde le même jour. Ceux qui n’ont pas eu leur chance cette fois-ci, qu’ils continuent à travailler. Ils le mériteront demain et on n’oublie personne. Ceux qui n’ont pas été décorés doivent continuer à travailler durement et ceux qui l’ont été ont promis de faire encore mieux. Le MINAC continuera de faire son travail avec une insistance sur la sécurité des artistes.

Le FENAC se prolonge avec la Coupe d’Afrique des Nations qui s’ouvre samedi prochain. Quelle sera concrètement la part de la culture dans cet événement sportif ?
Sur  instructions du Premier ministre, chef du gouvernement, le FENAC doit accompagner la CAN 2016. Nous avons prévu trois grandes animations culturelles : le 18 et le 30 novembre à Yaoundé et le 24 novembre à Limbé. Nous sommes en train de travailler effectivement sur ces animations pour accompagner cet évènement sportif dans le cadre d’un travail gouvernemental. Ceci en collaboration avec les ministères de la Jeunesse et de l’Education civique, et des Sports. Ce travail est en train d’être effectué et dans les prochains jours, nous allons descendre sur le terrain. J’irai à Limbé demain (Ndlr : ce jour) et le reste de l’équipe travaille déjà au niveau de Yaoundé. Il n’y a pas d’inquiétude.


Le FENAC était de retour huit ans après sa dernière édition. Quelles actions votre département ministériel mènera-t-il pour que la 9e édition du FENAC soit véritablement effective en 2018 ?
Cette question était attendue par le ministre et la réponse n’est pas venue de nous mais de ce public qui attendait le FENAC. Alors, cela oblige le MINAC à respecter les délais. Nous avons la chance d’avoir à la tête de ce département ministériel quelqu’un qui  respecte l’orthodoxie. Les textes ont prévu deux ans et je crois que nous allons respecter ce calendrier. Il ne reste que le choix du lieu, de la région qui va accueillir la 9e édition du FENAC. Le ministre l’a annoncé et nous allons attendre. 

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Culture

Cameroun - Culture : Histoire du Cameroun: les grandes lignes d’un héritage (18945)
Cameroun - Culture : Concours littéraire national: le jury en place (24232)
Cameroun - Culture : Un bâtisseur s’en va (6149)
Cameroun - Culture : Etoile montante : entre peau et pinceau (15974)
Cameroun - Culture : Exposition: « Le feu », cet élément si parlant (15859)
Cameroun - Culture : Festival: Les trésors de la culture Massa (16694)
Cameroun - Culture : SUD,Le brassage de cultures pour le vivre ensemble en marche (14741)
Cameroun - Culture : Patrimoine culturel national: les bases de l’inventaire fixées (14302)
Cameroun - Culture : Manuscrit francophone: un Camerounais primé (18370)
Cameroun - Culture : La culture comme rempart (21301)
Cameroun - Culture : Canal 2’Or 2017: Chantal Biya félicite les artistes (20429)
Cameroun - Culture : Les vainqueurs de Canal 2’Or acte 11 (22656)
Cameroun - Culture : ''Sans femme, on n'a que la moitié de ce qu'on veut'' (14924)
Cameroun - Culture : SUD,Le Cameroun culturel à Ebolowa (19000)
Cameroun - Culture : Mboa BD 2016: Le 9e art explose (14449)
Cameroun - Culture : Nguon 2016: un patrimoine à préserver (21812)
Cameroun - Culture : Festival culturel du peuple Baham: hymne à l’autonomisation (19497)
Cameroun - Culture : Ngondo: que la lumière soit! (18612)
Cameroun - Culture : Arts et culture: cap sur les infrastructures (16321)
Cameroun - Culture : SUD,La chefferie de Mebae confirme son option d’ouverture et d’intégration nationale (14396)

DANS LA MEME RUBRIQUE : Culture

Cameroun - Education : Nomination d’un « Pro-Chancellor » et d’un président de conseil d’administration dans certaines universités d’Etat (3627)
Cameroun - Education : Nomination d’un « Vice-Chancellor » et de recteurs dans certaines universités d’Etat (3662)
Cameroun - Education : Nomination de responsables dans certaines universités d’Etat (3927)
Cameroun - Education : Nomination de responsables dans certaines universités d’Etat (3699)
Cameroun - Cinéma : Jean-Pierre Bekolo: « Our Wishes », une réalité (5640)
Cameroun - Musique : Musique camerounaise:les jeunes au pied du mur (9634)
Cameroun - Réligion : Pr. Jean Paul Messina: « Que le christianisme intègre les réalités africaines » (10735)
Cameroun - Livre : Inspiré de faits réels… (10620)
Cameroun - Nécrologie : Nécrologie: la chanteuse Lisa T est décédée (11749)
Cameroun - Communication : Cameroun : vers la recapitalisation de MESSAPRESSE (13375)
Cameroun - Musique : Communiqué de Olympic Gaming suite à l'agression de l'artiste camerounais Maahlox Levibeur (13483)
Cameroun - Réligion : Douala, la deuxième ville du Cameroun, au rythme du Ramadan (14046)
Cameroun - Communication : La Crtv reste leader de l’audiovisuel camerounais au 1er semestre 2017 (15518)
Cameroun - Réligion : SUD,Ramadan 2017: Dons offerts aux femmes musulmanes à Ebolowa (14905)
Cameroun - Education : Don d’ordinateurs du chef de l’Etat: l’enrôlement des étudiants est lancé (16427)
Cameroun - Musique : Salatiel: Serial lover (16363)
Cameroun - Livre : Mariage polygamique (17926)
Cameroun - Education : CEP 2017: 183 candidats bakas à l’Est (19101)
Cameroun - Education : Vers l’épilogue d’une année agitée (19127)
Cameroun - Culture : Histoire du Cameroun: les grandes lignes d’un héritage (18945)