France. Marlène EMVOUTOU poursuivit pour injure contre les albinos

cameroun24.net Le 15 décembre 2019 6833 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, elle est poursuivit pour des injures proférées contre cette communauté sur son mur facebook.

 COMMUNIQUE PUBLIC RELATIF A LA CONDAMNATION DES INJURES A CARACTERE RACISTE PROFEREES PAR MADAME EMVOUTOU PATIENCE MARLENE CONTRE LA COMMUNAUTE ALBINOS.



En date du 12 décembre 2019 à 16 heures 34 selon captures d'écrans consignées sur procès-verbal d'huissier, sur son mur facebook madame Patience EMVOUTOU,a tenu des propos constitutifs d'injures racistes contre la communauté albinos.

Elle a à cet effet écrit :

"Je voudrais rappeler à tous , que je n'ai rien contre les albinos .

Sans vouloir offenser la communauté albinos ,....

je sais, en ayant approché quelques uns , ils degagent une odeur cadavérique due à la décomposition accélérée des cellules de leur peau ...

Même dans mon pire cauchemar , je ne voudrais pas être albinos. "

Les associations d'albinos considèrent que tels propos par nature humiliants, injurieux et stigmatisants participent davantage à la recurrence des maltraitances sociologiques , morales et physiques. contre cette communauté protégée par des conventions internationales et exigent de ce fait, et ce, sans préjudice, des poursuites pénales devant les tribunaux français compétents :

1- Des excuses publiques à la communauté albinos sur les différents murs facebook de Madame EMVOUTOU.

2- La suppression dans les 24 heures à compter des présentes la publication incriminée sur tous les murs facebook de Dame EMVOUTOU et sur tout autre mur où elle aura été partagée.

Il y a lieu de rappeler que la loi française du 29 juillet 1881 en ses articles 33 et suivants, reprime les injures à caractère raciste ou contre des per un handicap y compris génétique :

"Sera punie d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende l'injure commise par les mêmes moyens envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée.

Sera punie des peines prévues à l'alinéa précédent l'injure commise dans les mêmes conditions envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur sexe, de leur orientation sexuelle ou identité de genre ou de leur handicap".

Et aussi que la loi de 1881 est applicable aux publications sur internet :

"« L’internaute qui diffuse, sans réserve ni nuance, des messages présentant les membres de la communauté juive comme responsables de la situation en Palestine et appelle à les “tabasser”, se rend coupable de provocation à la discrimination, la haine et la violence à l’égard d’un groupe de personnes » TGI Paris, 26 mars 2002.

Pour les groupes d' associations de protection des droits des albinos

Maître Christian BOMO NTIMBANE

Avocat à la Cour.

Lire aussi : Le cadavre d'un enfant venant d'Abidjan découvert dans le train d'atterrissage d'un avion à Roissy
Lire aussi : Esclavage des noirs: Lettre ouverte à Madame Angot
Lire aussi : La nouvelle Miss France victime de propos racistes

 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : France

DANS LA MEME RUBRIQUE : Culture

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

CORONAVIRUS AU CAMEROUN
Confirmé : 5362
Décès 175
Guéri: 1996
Actif : 3191
Source MINSANTE
Mise à jour 27/05/2020 à 20:28:11

 

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Appel à un code électoral consensuel, les leaders s'exprime : Christian Penda Ekoka

    Ces derniers jours plusieurs leaders se sont exprimés sur l'adoption au Cameroun d'un code électoral consensuel pour mettre un terme aux nombreuses crises qui frappe le pays. Cameroun24 publie quelques sorties.

  • Tribalisme: Abdelaziz Moundé Njimbam recadre Patrice Nganang

    Le journaliste et défenseur des Droits de L'Homme a publié ce jour une tribune ou il appelle le professeur à cesser de diviser les camerounais.

  • Agression d'un proche de Cabral Libii à Douala

    Ce n'est pas la première fois que le coordonnateur du PCRN dans le Littoral est victime d'agression dans ces circonstances.

  • Après le vol dont il a été victime, quelques documents de David Eboutou retrouvés

    Le journaliste en appelle à la solidarité des uns et des autres à travers cette publication relayée par cameroun24.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé