Cameroun - Réligion. Massi Gams pour une décolonisation de l’Evangile

  • Aboudi Ottou | Intégration |
  • Publié : Lundi le 15 Mai 2017 08:31:37 |
  • 13474 hits |
  • Culture |

Dans un ouvrage qui vient de paraître aux éditions Clé, le pasteur appelle les chrétiens africains à se réconcilier avec leurs traditions.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à

Voici un regard intérieur de la rencontre entre l’Evangile et la culture des peuples de l’Est-Cameroun.

L’ouvrage « La rencontre entre l’Eévangile et la culture des peuples de l’Est-Cameroun (1916-1961) : Perspective d’une historiographie de la chrétienté africaine » qui décrit les premiers rapprochements entre les valeurs culturelles des peuples de l’Est-Cameroun et le christianisme venu de l’occident a pour auteur Dieudonné Massi Gams. Pasteur de l’Eglise presbytérienne du Cameroun (EPC) depuis 1979, l’actuel président de la Commission nationale anti-corruption (Conac) du Cameroun est en effet originaire de l’Est du pays.

C’est cette réalité qui aurait d’ailleurs motivé Clé à éditer cet ouvrage. « La plupart des ouvrages qui circulent sur l’histoire de la venue du christianisme en Afrique a été rédigée par des missionnaires blancs qui ont sillonné le continent noir.

Et comme nous le savons bien, ceux qui narrent les faits historiques ne le font jamais en leur défaveur. (…) Dans cet esprit-là, l’ouvrage que nous dédicaçons aujourd’hui (11 mai 2017) vient donc combler un besoin : celui de la diversification des sources en matière d’histoire. (…) Donner donc une lecture de l’histoire de l’évangile au contact des moeurs des peuples de l’Est à travers les regards de l’intérieur est une perspective nouvelle qui nous a séduits», indique Vincent- De-Paul Lélé, chef d’édition et de diffusion aux éditions Clé.

Réécriture de l’histoire

De l’auteur du livre, qui est en fait titulaire de sa thèse de doctorat soutenue en 1997 à l’université Protestante d’Afrique centrale où s’est également déroulée la dédicace, on apprend que l’objectif de sa démarche est double : « rendre justice à l’Afrique en lui restituant sa place de berceau de l’humanité » et «contribuer à la réécriture de l’histoire de l’Afrique et particulièrement de l’histoire de sa chrétienté». Une histoire que Massi Gams estime «oblitérée par l’esclavage, la colonisation et, particulièrement, par «l’évangélisation civilisation » conduite par les missionnaires tant catholiques romains que protestants ».

Dans l’ouvrage, le pasteur-historien s’emploie donc à gommer un ensemble de clichés laissés par ces évènements. Il démontre que «les missionnaires ne trouvent pas à l’Est des peuples sauvages sans aucune organisation sociale» mais des peuples qui ont même déjà «une profonde connaissance du Dieu unique et créateur». On apprend notamment que certains de ces peuples croyaient déjà à la mort et à la résurrection avec un Dieu protecteur et un clergé. Dans le même sillage, Massi Gams soutient en plus que «l’histoire biblique n’est pas exclusivement occidentale ; elle est également africaine, depuis Moïse l’Africain, en passant par Jésus, Marie et Joseph en Egypte, les premiers évangélistes, etc.».

Nouveau paradigme

L’ancien président de l’Assemblée générale de l’EPC pointe par ailleurs, l’héritage de l’évangélisation occidentale qui empoisonne la vie en Afrique. Il dénonce notamment le déplacement du centre familial vers le prêtre ou le pasteur, l’individualisation du péché et de sa réparation, la limitation du mariage et l’accès à celui-ci à partir d’un rite occidental à la propension mercantiliste, la conception et la pratique discriminatoire du sacrément, la copie servile des formes ecclésiologiques occidentales par l’Africain, l’exclusion de la femme des responsabilités ecclésiastiques, la sacralisation de la pauvreté érigée en condition d’accès au paradis. Aussi appelle- t-il à la décolonisation de l’évangile et sa contextualisation à partir du substrat culturel africain. Pour y parvenir, il recommande comme préalable la réconciliation des chrétiens africains entre eux et avec les membres des religions traditionnelles. «J’ai été très intéressé par l’écriture du Révérend Docteur. Car, il a dit beaucoup de choses utiles à la connaissance», affirme l’historien et préfacier de l’ouvrage Daniel Abwa. Jean Emmanuel Pondi, spécialiste des relations internationales, salue pour sa part, le courage, l’honnêteté et l’africanité de l’auteur. Le courage parce que malgré son statut de pasteur, «il continue d’exercer une approche critique». L’honnêteté, du fait qu’«il n’a pas dit que tout était mauvais dans l’église ou que tout est bon. Mais il fait ce que moi j’appelle le discernement». Et enfin, l’africanité «parce qu’en fait ce qu’il fait aujourd’hui c’est de dire qu’il ne peut y avoir de développement pour celui qui ne sait pas qui il est» .

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Réligion

Cameroun - Réligion : Pr. Jean Paul Messina: « Que le christianisme intègre les réalités africaines » (8567)
Cameroun - Réligion : Douala, la deuxième ville du Cameroun, au rythme du Ramadan (11927)
Cameroun - Réligion : La sortie musclée de l’Église catholique sur la mort d’un évêque enflamme la presse camerounaise (7678)
Cameroun - Réligion : SUD,Ramadan 2017: Dons offerts aux femmes musulmanes à Ebolowa (12773)
Cameroun - Réligion : Décès de Mgr Jean-Marie Benoît Bala: La déclaration des évêques (8113)
Cameroun - Réligion : Cameroun : les évêques dénoncent «un meurtre de plus, et un de trop» d’un prélat (6236)
Cameroun - Réligion : La mort de Mgr Bala, ''le meurtre de trop'' pour les évêques du Cameroun (12115)
Cameroun - Réligion : Déclaration des évèques du Cameroun suite au décès tragique de Son Exc. Mgr Jean Marie Benoît BALA, Evêque de Bafia (10187)
Cameroun - Réligion : Mort de Mgr Bala. Vérités et mystères (15995)
Cameroun - Réligion : DÉCÈS DE MGR BALA. Des insectes au service des enquêtes (21127)
Cameroun - Réligion : Ils sont morts dans leur soutane (23246)
Cameroun - Réligion : Eglise évangélique du Cameroun: la tension persiste (24017)
Cameroun - Réligion : Abraham Kome nommé évêque intérimaire de Bafia (Ouest-Cameroun) (13706)
Cameroun - Réligion : Vivement la vérité Par Georges Alain Boyomo (12667)
Cameroun - Réligion : La presse camerounaise s’émeut de la mort mystérieuse d’un évêque (12438)
Cameroun - Réligion : Décence et respect (16048)
Cameroun - Réligion : Cour d’appel du Centre: le Procureur général supervise l’enquête (6929)
Cameroun - Réligion : Une enquête judiciaire ouverte (10026)
Cameroun - Réligion : Bafia pleure son évêque (9544)
Cameroun - Réligion : Cameroun: le corps d'un évêque porté disparu repêché dans un fleuve (14769)

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Cameroun - Musique : Musique camerounaise:les jeunes au pied du mur (7514)
Cameroun - Réligion : Pr. Jean Paul Messina: « Que le christianisme intègre les réalités africaines » (8567)
Cameroun - Livre : Inspiré de faits réels… (8488)
Cameroun - Nécrologie : Nécrologie: la chanteuse Lisa T est décédée (9538)
Cameroun - Communication : Cameroun : vers la recapitalisation de MESSAPRESSE (11239)
Cameroun - Musique : Communiqué de Olympic Gaming suite à l'agression de l'artiste camerounais Maahlox Levibeur (11392)
Cameroun - Réligion : Douala, la deuxième ville du Cameroun, au rythme du Ramadan (11927)
Cameroun - Communication : La Crtv reste leader de l’audiovisuel camerounais au 1er semestre 2017 (13394)
Cameroun - Réligion : SUD,Ramadan 2017: Dons offerts aux femmes musulmanes à Ebolowa (12773)
Cameroun - Education : Don d’ordinateurs du chef de l’Etat: l’enrôlement des étudiants est lancé (14267)
Cameroun - Musique : Salatiel: Serial lover (14244)
Cameroun - Livre : Mariage polygamique (15830)
Cameroun - Education : CEP 2017: 183 candidats bakas à l’Est (16976)
Cameroun - Education : Vers l’épilogue d’une année agitée (17002)
Cameroun - Culture : Histoire du Cameroun: les grandes lignes d’un héritage (16834)
Cameroun - Réligion : DÉCÈS DE MGR BALA. Des insectes au service des enquêtes (21127)
Cameroun - Economie : Jamais sans ma tontine (19248)
Cameroun - Musique : Rencontre à Miami Beach (Floride, États-Unis d’Amérique) avec l’artiste InorieFotso, à l’occasion de la sortie de son nouvel album. (23816)
Cameroun - Musique : Rap : Benash, dans les pas de Booba (18939)
Cameroun - Réligion : Ils sont morts dans leur soutane (23246)